AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 99 Francs - Frédéric BEIGBEDER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amelly
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 396
Age : 28
Localisation : Dans le néant cosmique du Yagadougou
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: 99 Francs - Frédéric BEIGBEDER   Sam 18 Mar 2006 - 18:49

99 FRANCS - Frédéric BEIGBEDER


Extrait du 2e chapitre du livre


Je me prénomme Octave et m'habille chez APC. Je suis publicitaire : eh oui, je pollue l'univers. Je suis le type qui vous vend de la merde. Qui vous fait rêver de ces choses que vous n'aurez jamais. Ciel toujours bleu, nanas jamais moches, un bonheur parfait, retouché sur Photoshop. Images léchées, musiques dans le vent. Quand, à force d'économies, vous réussirez à vous payer la bagnole de vos rêves, celle que j'ai shootée dans ma dernière campagne, je l'aurais déjà démodée. J'ai 3 vogues d'avance, et m'arrange toujours pour que vous soyez frustré. Le Glamour, c'est le pays où l'on arrive jamais. Je vous drogue à la nouveauté, et l'avantage avec la nouveauté, c'est qu'elle ne reste jamais neuve. Il y a tojours une nouvelle nouveauté pour faire vieillir la précédente. Vous faire baver, tel est mon sacerdoce. Dans ma profession, personne ne souhaite votre bonheur, parce que les gens heureux ne consomment pas.

Résumé du livre


Octave est publicitaire et insatisfait de son métier. Il ne pense plus qu'à une chose : se faire virer de ce monde impitoyable le plus tôt possible! Et pour cela, il a peut-être trouvé une solution : écrire un livre où seront consignés tout ce qu'il déteste dans le monde de la publicité, sa vie, ses utopies, ce qui le débecte. Il espère que le livre publié fera scandale et qu'on finira par le virer (car il compte bien partir avec des indémnités!).
En deux mots, c'est l'histoire d'un type plein de thunes, cocaïné et mal dans sa peau, qui nous transmet sa très négative vision du monde.

Mon avis


Un livre qui commençait sur les chapeaux de roue, mais qui malheureusement a tendance à retomber comme un gâteau sorti trop tôt du four. Les premières phrases accrochent le lecteur, l'indignent, l'intriguent, bref ne le laissent pas indifférent. L'auteur regroupe beaucoup de réflexions profondes et intéressantes, qui sont malheureusement éparpillées dans le livre entre les méandres de la vie (inintéressante et fortement exagérée) du personnage principal. Cette oeuvre m'a fait beaucoup réfléchir, m'a montré un côté sournois de la publicité et de la société de consommation que je n'osais pas imaginer. Mais parallèlement à ca elle m'a également beaucoup lassée.

Paradoxal? Non pas vraiment...Frédéric Beigbeder a des pensées intéressantes, mais aucun talent de romancier! Il aurait mieux fait de publier un essai sur la société de consommation au lieu de tenter de mettre en place une intrigue aussi extravagante et vulgaire que possible (les passages vulgaires et sexuels ne manquent pas, sans pour autant être un livre érotique. Toujours cet aspect sexuel et animal des relations humaines). Par moment je trouvais que ca frôlait franchement le pathétique; on aurait dit que l'écrivain cherchait à nous choquer à tout prix, et honnêtement je dois dire que ces tentatives étaient à mon sens inutiles et minables. Il me rappelle dans un certain sens Lolita Pille, à qui on l'a beaucoup comparé (à la lecture de l'extrait que j'ai recopié en haut de page, on s'aperçoit qu'elle a complètement plagié Beigbeder dans le style. Vive l'originalité des gosses de riches! On est riche on est jeune on s'ennuie et on veut choquer! Où est le mérite?).

Mon bilan de tout ça en étonnera certainement plus d'un, mais je dirais néanmoins qu'il faudrait avoir parcourut ce livre. Mis à part certains passages plats et inintéressants, il contient des choses vraiment biens, et je pense que quelque part ca vaut franchement le coup (si on a rien d'extraordinaire à lire à la place! Very Happy).
Et bien que je l'ait critiqué, je précise que j'aime bien Lolita Pille! Mais apprécier ne signifie pas tout de suite être fanatique. Donc je tente d'être aussi objective que possible.
Revenir en haut Aller en bas
shenzy
Princesse aux petits pois.
Princesse aux petits pois.
avatar

Nombre de messages : 3741
Age : 27
Localisation : somewhere over the rainbow...
Date d'inscription : 04/11/2004

MessageSujet: Re: 99 Francs - Frédéric BEIGBEDER   Sam 18 Mar 2006 - 19:15

Je dois dire que j'ai préféré Windows on the world de lui mais je n'aurai pas un avis aussi négatif que toi.
J'ai bien aimé la façon dont est construite le livre, cette division qui commence par "je" puis qui continue par la deuxième personne etc pour en arriver au "ils". J'ai bien aimé ce coté un peu délirant des coupures de pubs entre les chapitres.
Par contre je suis d'accord avec toi sur la fin ou plutot à partir des deux tiers du livre, ou là ça part en quenouille. Et c'est dommage parce que jusque là c'était genial.
Par contre j'aime son style mordant, cru, cynique, caricatural ou non et la presence de sexe, de drogue ne m'ont pas géné. Mais le vulgaire et la provocation de Beigbeder s'accorde avec ce qu'il dénonce.
Par contre c'est vrai qu'aprés l'avoir lu tu vois la pub et les campagnes publicitaires d'un autre oeil, ainsi que la société de consommation et je ne peux m'empêcher de penser que quelque part ce n'est pas exagéré.

_________________
"Après avoir étudié la condition des femmes dans tous les temps et dans tous les pays, je suis arrivé à la conclusion qu'au lieu de leur dire bonjour, on devrait leur dire pardon"

Alfred de Vigny
Revenir en haut Aller en bas
jonkalak
Double daddy
Double daddy
avatar

Nombre de messages : 2434
Age : 39
Localisation : Planet earth
Date d'inscription : 25/11/2004

MessageSujet: windows on the world   Sam 18 Mar 2006 - 19:41

J'ai lu ce livre à sa sortie il y a quelques années (donc avant de connaître son auteur) et même si je l'ai lu sans difficultés il ne m'est pas resté grand chose.

Autant il me paraissait intéressant de lire ce livre écrit par quelqu'un qui savait de quoi il parlait, autant je n'ai pas l'impresssion d'avoir découvert grand chose sur le milieu. Je me garderais bien de juger du talent d'écrivain de Beigbeder mais ce fut une déception relative que la lecture de ce livre.

C'est d'ailleurs pour cette raison que je n'ai pas lu windows on the world qui pourtant avait tout pour m'intéresser.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.soleilceltic.com
pew
Lecteur débutant
Lecteur débutant
avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: 99 Francs - Frédéric BEIGBEDER   Mer 12 Avr 2006 - 12:15

J'aime bien le personnage de Beigbeder... j'aime bien ses critiques littéraires...
mais j'aime pas trop l'écrivain.

Il revendique Bret Easton Ellis comme référence et comme "le plus grand écrivain américain".
Très bien. Mais essayer de le copier et de devenir le "Bret Easton Ellis français", c'est pas possible... ça m'a vraiment choqué dans 99frs cette façon de faire presque du copier-coller du style et de l'intrigue...
je sais pas, je pense que c'est pas possible d'être aussi plat et cynique, en même temps que superficiel et futile comme l'est ce gosse de riche de Bret, quand on est français (trop d'auteurs classiques en héritage peut être ? Cela n'engage que moi...).
Je n'ai même pas réussi à finir Windows on the world... pas accroché, pas passionnée.
Quant à L'Amour dure trois ans... le titre me déprime trop. Trop cynique là aussi. Un peu d'espoir que diable !
Revenir en haut Aller en bas
shenzy
Princesse aux petits pois.
Princesse aux petits pois.
avatar

Nombre de messages : 3741
Age : 27
Localisation : somewhere over the rainbow...
Date d'inscription : 04/11/2004

MessageSujet: Bret Easton Ellis - american psycho   Mer 12 Avr 2006 - 14:58

Citation :
Mais essayer de le copier et de devenir le "Bret Easton Ellis français", c'est pas possible... ça m'a vraiment choqué dans 99frs cette façon de faire presque du copier-coller du style et de l'intrigue...
Tu dis ça par rapport a quel bouquin parce que je ne connais pas trop Bret Easton Ellis.
C'est pas lui qui a écrit American psycho ?

_________________
"Après avoir étudié la condition des femmes dans tous les temps et dans tous les pays, je suis arrivé à la conclusion qu'au lieu de leur dire bonjour, on devrait leur dire pardon"

Alfred de Vigny
Revenir en haut Aller en bas
pew
Lecteur débutant
Lecteur débutant
avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: 99 Francs - Frédéric BEIGBEDER   Mer 12 Avr 2006 - 15:20

hi hi alors comment dire...
C'est vrai que Bret Easton Ellis a écrit American psycho, mais la rumeur court que ce livre aurait été une commande (et donc non une pulsion de pur génie de la part de cet auteur...)
Bon moi j'aime beaucoup le petit Bret, comme je l'appelle affectueusement, même si c'est rien qu'un sale gosse de riche pourri-gaté.
Et même s'il est beaucoup controversé par ailleurs. Il a une écriture typiquement américaine, presque consumériste (naaah pas d'anti américanisme primaire chez moi)... zut, c'est pas facile à expliquer (se prend le menton dans les mains, gratte, gratte).
Disons qu'il a un style bref, concis, pas très généreux... en même temps la vie qu'il dépeint dans ses premiers romans n'est pas très généreuse : jeunesse friquée, droguée, abrutie à la mtv, en Californie ou dans le New Jersey c'est du pareil au même, disons des pauvres petits jeunes en perte de repères. Des vies riches matériellement mais vides de tout sens. C'est en ce sens que je pense que Beigbeider ne pourra pas l'imiter (d'ailleurs maintenant il est trop vieux), alors qu'en écrivant Bret Easton Ellis fait mouche. Ca sonne vraiment vide (ça vous donne envie hein cette dernière phrase? Smile ). Et je pense qu'en France on a un trop lourd héritage de l'amour de la langue, des jeux avec la langue (cf topic sur l'orthographe...) pour que l'abstraction du style "Ellis" sonne naturel.

Sinon en ce qui concerne Ellis... mais je devrai peut-être ouvrir un topic rien que pour lui... pensez-vous que ça en vaille la peine ?
J'espère que j'ai pas fait trop long...
Bon allez je retourne en littérature contemporaine
Revenir en haut Aller en bas
shenzy
Princesse aux petits pois.
Princesse aux petits pois.
avatar

Nombre de messages : 3741
Age : 27
Localisation : somewhere over the rainbow...
Date d'inscription : 04/11/2004

MessageSujet: Re: 99 Francs - Frédéric BEIGBEDER   Mer 12 Avr 2006 - 17:08

Nan comme tu disais qu'il faisait un copié collé de l'intrigue je voulais juste savoir par rapport à quel livre précis d 'Ellis il faisait ça.
Maintenant ton explication est trés intéressante et si tu veux ouvrir un topic sur lui on la déplacera là-bas lool ce sera mieux.

_________________
"Après avoir étudié la condition des femmes dans tous les temps et dans tous les pays, je suis arrivé à la conclusion qu'au lieu de leur dire bonjour, on devrait leur dire pardon"

Alfred de Vigny
Revenir en haut Aller en bas
oeildenuit
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 173
Age : 28
Localisation : Aix-en-pce
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: 99 Francs - Frédéric BEIGBEDER   Mar 18 Sep 2007 - 12:07

Désolé de revenir sur un si vieux topic c'est juste que j'ai eu la "chance" de rencontrer Frédéric Beigbeder lors d'une dédicasse de ses bouquins à Aix en Provence .

Et j'ai été agréablement surpris, il a été très gentil, très drôle et j'ai eu l'occasion de lui parler de l'engoument que suscite le personnage de 99 francs chez les jeunes et il m'a gentiment répondu qu'il y avait un énorme malentendu puisqu'il avait voulu créer un personnage ignoble et mauvais et que son public l'avait prit en admiration lol.

Voila c'est tout sinon, il faut lire L'égoiste romantique et L'amour dure trois ans. Sinon, Dernier inventaire avant liquidation est intéressant.

++
Revenir en haut Aller en bas
JaneLane
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 174
Age : 39
Localisation : Joshua Tree
Date d'inscription : 08/04/2005

MessageSujet: Re: 99 Francs - Frédéric BEIGBEDER   Mar 18 Sep 2007 - 16:37

Je dois avouer que l'auteur a su me surprendre, la première fois que j'ai ouvert 99 Francs il y a 5-6 ans, je l'ai refermé assez rapidement, écoeuré et très peu interessée. Puis j'ai lu l'amour dure 3 ans, Windows on the world (les 2 romans m'ont beaucoup plu d'ailleurs) et dernier inventaire avant liquidation (dont je me sers de temps en temps pour faire mes commandes de livres quand je suis à cours d'idée) et je me suis reconcilié avec l'auteur et j'ai enfin pu lire ce livre. Quel souvenir m'a t il laissé ? euh, trash, des images de scènes crues et violentes et rien ou presque de l'histoire en dehors du fait qu'il était publicitaire et qu'il se droguait pour oublier le fait qu'il produisait de la merde. Faudra que je le relise à l'occasion.

Le personnage, l'animateur de tv, l'homme public ... il y a une époque où j'étais réellement allergique, puis, je crois que ça colle avec la période où j'ai lu L'amour dure 3 ans, j'ai commencé à le regarder différement et ses interventions tv sont devenues aussi plus intelligentes, plus intéressantes, ça colle aussi peut être avec la période où il est devenu papa, que sais-je ? En tout cas, j'en suis revenue et le temps de l'allergie est dépassée.

D'ailleurs, il remonte un peu plus dans mon estime grâce à la soirée spéciale Salinger sur Canal Jimmy prévue le 23 septembre...

http://www.beigbeder.net/pages/actualites.php
"L'histoire de Frédéric Beigbeder sur les traces de son écrivain préféré: Jérôme David Salinger, l'auteur de "L'Attrape-coeur", qui vit reclus depuis 1965 dans le New Hampshire.
Diffusion le 23 septembre 2007 sur Canal Jimmy."


PS : Accessoirement les critiques pensent le plus grand bien de l'adaptation cinématographique de l'oeuvre, on en reparlera peut-être alors.
Revenir en haut Aller en bas
lehana2
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Nombre de messages : 2
Age : 45
Localisation : LYON
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: 99 Francs - Frédéric BEIGBEDER   Mar 18 Sep 2007 - 22:02

Bon, c'est vrai, il faut le dire: Beigbeder a inventé l'écriture moderne et tout à fait dans l'air du temps des doléances de gosses de riches, assaillis malgré eux (?) par le fric, le Q, et la dope... Personnellement, question mégalomaniaque, je préfère Nicolas Fargues ( voir mon post sur j'étais derrière toi ), plus authentique donc plus attachant.Ou alors Camille de Peretti, pour l'excellent Nous sommes cruels ( Les liaisons dangereuses, revisitées à notre époque.)
J'ajouterais que je suis allée voir le film issu de ce livre, en avant-première, pour vérifier que Beigbeder était définitivement un pur produit de la jeunesse dorée du moment... Grande gueule et cerveau creux, derrière quelques éclairs de génie ... publicitaires. Vous pourrez vous apercevoir vous même la connerie profonde de ce monde qui ne sait pas où il a mal. Dujardin l'illustre avec brio. Et tout comme le livre, ceci est à déguster avec modération, et de préférence à apprécier au douzième degré.
Revenir en haut Aller en bas
mu
Sorcière des haies
Sorcière des haies
avatar

Nombre de messages : 3593
Age : 30
Localisation : Le pays où l'ADSL n'existera jamais
Date d'inscription : 19/11/2004

MessageSujet: Re: 99 Francs - Frédéric BEIGBEDER   Jeu 26 Juin 2008 - 16:47

J'avais un fort à priori sur Frédéric Beigbeder, pas sur son côté écrivain mais plutôt sur le personnage publique. Mais faut avouer que je ne le connaissais pas bien et que je basais mon avis surtout à sa gueule de c**. Ce qui est très stupide.
J'ai donc lu 99 francs et j'ai adoré. J'ai tout adoré de A à Z. Rien dans ce roman ne m'a génée, j'ai vraiment beaucoup aimé son ton acerbe, cruel et son cynisme. J'ai bien aimé aussi les petits délires sexuels d'Octave.
Je n'ai rien découvert, je savais déjà que la publicité et les créatifs derrière ne nous vendent que du vide et moi la première, je tombe dans le panneau.

Citation :
Il revendique Bret Easton Ellis comme référence et comme "le plus grand écrivain américain".
C'est drôle parce que lorsque j'ai lu les premiers chapitres, j'ai tout de suite pensé à Bret Easton Ellis. A cause du personnage principal qui a tout pour être heureux mais qui se détruit sans un regard critique sur ce qu'ils sont et comment ils agissent.

Citation :
Toujours cet aspect sexuel et animal des relations humaines).
Normal, il cherche à s'auto-détruire et l'auto-destruction se fait rarement dans la douceur. Le processus est d'utiliser ce qu'il y a de plus vil, de plus dégradant pour lui et pour les autres. La prise de drogue permet plus facilement d'accepter cette chienne de vie et de pouvoir malgré tout se lever le matin en presque conquérant.
Revenir en haut Aller en bas
Margot
Pimousse cassis
Pimousse cassis
avatar

Nombre de messages : 2309
Localisation : Con Quijote perdida en la Mancha
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: 99 Francs - Frédéric BEIGBEDER   Jeu 26 Juin 2008 - 22:34

Je garde un sentiment assez mitigé ! J'crois que tout à été dit dans les posts précédents.
L'idée de base est intéressante, toute la face cachée de la pub, depuis que j'ai lu ce livre je regarde la pub d'un autre oeil (notamment le nombre hallucinant qui nous entoure au quotidien... c'est énorme le nombre qu'on en entend par jour).
Sinon le ton cynique et grincant au bout de 100 pages je n'en pouvais plus ! C'est un peu l'effet "soufflé", au début ça marche puis... pioooouf ça retombe. Ca ne "choque" même plus.

Comme dit Amell ça mérite d'être au moins parcouru !
Revenir en haut Aller en bas
Arwen
Bibliothécaire
Bibliothécaire
avatar

Nombre de messages : 110
Age : 28
Localisation : Montréal, Québec
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: 99 Francs - Frédéric BEIGBEDER   Ven 22 Mai 2009 - 22:43

Margot a écrit:
Je garde un sentiment assez mitigé ! J'crois que tout à été dit dans les posts précédents.
L'idée de base est intéressante, toute la face cachée de la pub, depuis que j'ai lu ce livre je regarde la pub d'un autre oeil (notamment le nombre hallucinant qui nous entoure au quotidien... c'est énorme le nombre qu'on en entend par jour).
Sinon le ton cynique et grincant au bout de 100 pages je n'en pouvais plus ! C'est un peu l'effet "soufflé", au début ça marche puis... pioooouf ça retombe. Ca ne "choque" même plus.

Comme dit Amell ça mérite d'être au moins parcouru !

Je pense exactement comme toi Margot. Jai dû lire ce roman pour mon cours de français. J'ai bien aimé le début, mais ça devient vite redondant. Je trouvais le style intéressant, mais de pages en pages, l'auteur s'effoufle et le lecteur se désintéresse. En passant, le passage où les personnages se retrouvent à Miami sur une plage et s'attaquent à une dame, m'a beaucoup fait penser à Orange Mécanique de Stanley Kubrick. Et si vous en avez l'occasion, je vous suggère le film, qui selon moi, est beaucoup plus intéressant que le bouquin.
Revenir en haut Aller en bas
mu
Sorcière des haies
Sorcière des haies
avatar

Nombre de messages : 3593
Age : 30
Localisation : Le pays où l'ADSL n'existera jamais
Date d'inscription : 19/11/2004

MessageSujet: Re: 99 Francs - Frédéric BEIGBEDER   Dim 11 Déc 2011 - 19:18

En lisant la critique d'Amelly de " Dernier Inventaire Avant liquidation ", je me suis demandée quel avait été mon avis au sujet de " 99 Francs ". Je dois dire que je ne m'en souvenais pas et j'ai été surprise de lire une critique positive de ma part. C'est drôle parce qu'avec beaucoup de recul, j'étais persuadée de ne pas avoir aimé. Je me souviens assez clairement du contenu du livre et dans ce qui reste dans ma mémoire est bien moins élogieux qu'à chaud. J'ai rarement ce sentiment, ça doit être même le premier livre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 99 Francs - Frédéric BEIGBEDER   

Revenir en haut Aller en bas
 
99 Francs - Frédéric BEIGBEDER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Beigbeder, Frederic] Un roman français
» PREMIER BILAN APRES L'APOCALYPSE de Frédéric Beigbeder
» L'égoïste romantique, de Frédéric Beigbeder
» Frédéric Beigbeder
» [Beigbeder, Frédérique] Window on the world

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: Littérature contemporaine-
Sauter vers: