AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jonathan Coe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pew
Lecteur débutant
Lecteur débutant
avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Jonathan Coe   Mer 12 Avr 2006 - 15:47

Alors voilà, mon premier topic sera pour lui, un vrai vrai gros coup de coeur pour moi, comme j'en ai eu peu dans mes nombreuses lectures...si ce topic permet de le faire découvrir, avec bonheur je l'espère, à quelques uns d'entre vous, j'en serai ravie.

Jonathan Coe est un auteur anglais, qui critique souvent la société anglaise actuelle à travers ce que vivent ses personnages.
Il a aussi un sens de la "structure littéraire" assez particulier...

Le premier roman que j'ai lu de lui s'appelle "Testament à l'anglaise". Si je ne me trompe pas, il a reçu au moins un prix littéraire.

Un écrivain est contacté par une vieille folle pour raconter l'histoire de sa famille. On suivra donc en parallèle la progression de l'écrivain dans l'écriture de son récit, et l'histoire de la famille en question à travers ses principaux membres.
Car il s'agit d'une famille un peu particulière: si la vieille Tabitha est complètement folle, le reste de la famille et notamment ses neveux et nièces font partie des "élites dirigeantes" du pays. On trouvera parmi eux un banquier véreux, un marchand d'armes abject, une journaliste profondément suiveuse des idées en place, une refourgueuse de saloperies alimentaires et autres poulets en batterie et un homme politique qui change de bord comme de chemise...passionnante plongée dans le monde des "puissants"...

A coup de petites phrases et de malice, il ridiculise tout autant qu'il dénigre ce petit monde, l'air de rien...avec des passages savoureux, comme les éditos de la journaliste capable d'assoir avec aplomb des opinions et de les contredire sans jamais se remettre en cause quelques mois plus tard.

Quant au jeune écrivain, il va se retrouver presque piégé par cette famille qui le fascine autant qu'elle le répulse, d'autant que leurs actions vont avoir indirectement des répercussions sur lui... (vous savez, ce genre d'auteur qui aime le "toutélié", et qui distille des infos qui ne font sens que bien plus tard à la lecture...)

En plus, Jonathan Coe marie les styles à merveille: on passe de l'enquête au policier avec même un détour par les classiques de l'angoisse (un manoir anglais de nuit sous la pluie...) tout en gardant de savoureuses touches d'humour (la tentative du jeune écrivain pour insuffler un peu de sexe "vendeur" dans son livre est à mourir de rire.)

Voilà! En espérant vous avoir mis l'eau à l'oeil à défaut de la bouche...
Je reviens dans peu de temps vous parler des ses autres romans....
Revenir en haut Aller en bas
Ojascoj
desperate housewife
desperate housewife
avatar

Nombre de messages : 2271
Age : 43
Localisation : dans la petite enfance
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Re: Jonathan Coe   Dim 11 Fév 2007 - 12:58

Ta présentation Pew, m'avait donné envie de découvrir cet auteur. Je l'avais donc à lire depuis un beau moment et comme je suis dans une période très anglaise dans mes lectures, je l'ai choisi dans la pile de livres à lire. Et ça m'a énormément plu et je ne peux que souscrire à tout ce que tu as écrit.

Au départ, j'ai été assez déroutée et j'ai eu un peu de mal à rentrer dans son univers. Mais le temps de resituer les passages qui parlent de Michael et ceux de la famille Winshaw et j'étais plongé dans le roman.

Effectivement, tout est lié dans ce livre et ça en est très impressionnant. J'adore ces chasser-croiser. J'avais aussi noté la structure très complexe de son histoire mais qui semble fluide à la lecture (sauf au début où il faut le temps de s'habituer).

J'ai particulièrement apprécié sa manière très fine de montrer la répercussion des actions des élites dirigeantes sur la vie de tout un chacun notamment avec la vie de Fiona et les décisions prises par Henry sur le système de santé.
D'ailleurs, ce livre est ultra documenté et ça donne froid dans le dos quand on estime que l'auteur a raison sur les motivations de ceux qui décident et dans l'établissement de réseaux d'intérêts qui n'ont rien à voir avec l'intérêt général.

J'ai particulièrement aussi (!) été saisi par la description de l'agriculture intensive.

Comme toi, j'ai bien ri aussi dans certains passages et j'ai aussi bien apprécié la liaison très intime de son livre avec l'art cinématographique.

Bref, cet auteur a vraiment un monde à lui soutenu par une grande technicité de l'écriture et de la construction du roman. Merci de me l'avoir fait découvrir !
Revenir en haut Aller en bas
Andromède
Bibliothécaire
Bibliothécaire
avatar

Nombre de messages : 103
Age : 50
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Jonathan Coe   Dim 11 Fév 2007 - 23:16

D'accord avec ce que vous avez dit. C'est un très bon livre, avec une structure très agréable... Mais j'en retiens surtout mon plus gros fou rire de lecture :
[color=black]
Spoiler:
 
J'ai lu aussi La Maison du sommeil que j'avais bien aimé aussi... Désolée mais je ne m'en souviens pas assez pour vous en parler, mais j'en conseille la lecture à tous.
Par contre je n'ai pas accroché au livre suivant Bienvenue au club.
Revenir en haut Aller en bas
Ojascoj
desperate housewife
desperate housewife
avatar

Nombre de messages : 2271
Age : 43
Localisation : dans la petite enfance
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Re: Jonathan Coe   Dim 22 Juil 2007 - 16:08

J'ai fini La maison du sommeil et j'ai beaucoup aimé aussi.
Il a toujours une structure particulière dans ce roman mais au départ cela m'a un peu déplu parce que j'ai eu l'impression qu'il ne se renouvellait pas. Mais finalement malgré quelques similitudes avec Testament à l'anglaise, l'oeuvre est toute de même très différente.
Je me suis très attachée aux personnages, surtout à Robert. Et je n'ai pas arrêté de penser à Almodovar en lisant. En revanche, certains personnages sont un peu caricaturaux.
Revenir en haut Aller en bas
Ojascoj
desperate housewife
desperate housewife
avatar

Nombre de messages : 2271
Age : 43
Localisation : dans la petite enfance
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Re: Jonathan Coe   Lun 27 Juil 2009 - 1:12

J'ai fini Bienvenue au club qui parle des années lycées d'un groupe d'amis dans les années 70's et son deuxième tome Le cercle fermé qui retrouve ces personnages 20 ans après.
Ces livres sont moins bien réussi que les deux autres que j'ai lu mais ils restent toujours très bien écrits (avec une multiplication des genres qui est parfois déstabilisante) et à suspens. Je me suis attachée aux personnages et l'histoire de leur devenir suscite de nombreuses questions et questionnements. Et puis j'adore toujours les livres qui parlent de l'Angleterre sans que je m'explique cet attrait constant.
Revenir en haut Aller en bas
Ojascoj
desperate housewife
desperate housewife
avatar

Nombre de messages : 2271
Age : 43
Localisation : dans la petite enfance
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Re: Jonathan Coe   Jeu 17 Mar 2011 - 17:07

Me revoilà car j'ai été tentée par le dernier livre traduit en français de Jonathan Coe : La vie très privée de Mr Sim.
Il raconte à la première personne un pan de vie de Maxwelle Sim, homme de 48 ans en dépression depuis le départ de sa femme avec sa fille 6 mois plus tôt. En congés maladie, il finit par quitter son poste de responsable du SAV d'un grand magasin pour devenir VRP d'un petit producteur de brosses à dent pour lequel il doit traverser l'Angleterre jusqu'à Aberdeen. Au volant d'une Toyota Prius toute équipée, il tombe amoureux de la voix féminine de son GPS.

J'ai lu ce livre d'une traite ou presque et pourtant habituellement je n'aime pas trop les livres qui mettent en scène des personnes déprimées. Mais là, il y a comme toujours de nombreux passages rigolos et cette capacité de réflexion aiguë sur la société propre à Jonathan Coe. Le thème principal est le paradoxe entre ce monde où la communication est grandement facilitée et la solitude exacerbée.
J'ai beaucoup aimé cette lecture mais j'y vois quand même quelques failles notamment avec l'apparition d'un dernier personnage qui clôt le livre de manière, je trouve, assez artificielle.
Ca ne vaut pas "Testament à l'anglaise qui reste son meilleur livre (de ceux que j'ai lu).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jonathan Coe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jonathan Coe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jonathan Rhys-Meyers
» Susanna Clarke: Jonathan Strange & Mr Norrell + adaptation BBC 2015
» [Tropper, Jonathan] C'est ici que l'on se quitte
» [Jonathan Stroud] L'amulette de Samarcande
» Stroud Jonathan - La Porte de Ptolémée - La trilogie de Bartimeus tome 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: Littérature contemporaine-
Sauter vers: