AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Onassis et la Callas - Nicholas Cage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shenzy
Princesse aux petits pois.
Princesse aux petits pois.
avatar

Nombre de messages : 3741
Age : 27
Localisation : somewhere over the rainbow...
Date d'inscription : 04/11/2004

MessageSujet: Onassis et la Callas - Nicholas Cage   Jeu 18 Mai 2006 - 17:47

Onassis et la Callas : Une tragédie grecque des temps modernes
de Nicholas Gage




Quatrième couverture:

Le 22 juillet 1959, à Monte-Carlo, une longue croisière commence à bord du luxueux yacht "Christina", propriété du milliardaire Aristote Onassis, emportant à son bord la célèbre cantatrice Maria Callas. C’est là, en présence d’un invité de marque, Winston Churchill, que va naître entre les deux Grecs les plus célèbres du monde une passion dévorante.
Naples, Capri, la "Grotta azzura"... Au fil des escales, Aristote Onassis et Maria Callas se rapprochent, s’isolent de plus en plus pour parler. Puis vient la Grèce et Épidaure, où les photographes les surprennent pour la première fois main dans la main. Le nouveau couple ne se quitte plus. Et, neuf mois plus tard, dans le plus grand secret, Maria mettra au monde un garçon baptisé Omero, qui meurt deux heures après. Sans vivre ensemble – elle est prise par ses tournées, lui par ses affaires –, le couple se retrouve régulièrement à Paris, à Monte-Carlo, et surtout en Grèce. En 1963, ils invitent les Kennedy sur le "Christina", mais quand la croisière commence, le président et Maria Callas sont tous les deux absents. Quelque chose de nouveau s’ébauche... Peu après la tragédie de Dallas, Jackie Kennedy, visiblement éblouie par l’opulence de l’armateur, multiplie les occasions de rencontre. Mais Aristote n’a pas oublié Maria, qui vole de succès en succès. Il finit pourtant par épouser "la femme la plus célèbre du monde ", alors même – et c’est la grande révélation du livre – qu’il aime toujours Maria Callas. Ainsi, peu avant de mourir à Paris en 1975, murmure-t-il à la Diva : "Je vous ai aimée. Pas assez, mais autant que j’en ai été capable. J’ai essayé...". Maria Callas – qui s’éteint deux ans plus tard – aura consacré toute sa vie à l’art et à l’amour, comme elle le chantait dans "Tosca", mais avec une telle intensité qu’elle a été consumée, trop tôt, par l’un comme par l’autre...

J’ai lu pas mal de livres sur Maria Callas parce qu’elle fait partie des gens que j’admire par-dessus tout, mais celui là est vraiment très bien.
Tout d’abord parce que Nicholas Cage est d’origine grecque et qu’il a su saisir ce qui a pu unir deux montres comme Callas et Onassis. En plus il a fait un travail de recherche énorme.

Maria Callas fait partie des gens que j’admire parce qu’elle a su donner un autre souffle à l’opéra, en dépoussiérant des opéras qui étaient resté trop longtemps enfouis dans des tiroirs, et puis elle seule a réussi à les chanter avec autant de foi et de conviction. Elle a vécu son art comme personne avant elle, et a su insuffler de la nouveauté (entre autre l’interprétation) aux
Cantatrices qui ont suivit.

La vie de Maria Callas est aussi hors normes. On savait qu’elle était capricieuse, têtue, autoritaire et perfectionniste mais là on découvre une femme complexe, pleine de souffrances venant de sa jeunesse, mal dans sa peau malgré sa notoriété, une femme sensible et grandiose.
Sa liaison avec Onassis est aussi démesurée que merveilleuse. Elle aura tout laissé pour se consacrer à son amour et en aura beaucoup souffert.

On découvre aussi Onassis, aussi grand dans ses actes que dans ses mots, charmeur et égocentrique, généreux et si égoïste mais qui lui aussi a le même passé que Maria et quelque part ils se ressemblent beaucoup.

En bref peut être que ça n’intéresse que moi lol mais c’est une découverte formidable.

_________________
"Après avoir étudié la condition des femmes dans tous les temps et dans tous les pays, je suis arrivé à la conclusion qu'au lieu de leur dire bonjour, on devrait leur dire pardon"

Alfred de Vigny
Revenir en haut Aller en bas
 
Onassis et la Callas - Nicholas Cage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: Littérature contemporaine-
Sauter vers: