AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Marguerite Duras

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Linda
Big Admin absolue
Big Admin absolue
avatar

Nombre de messages : 1988
Age : 37
Localisation : Champigny sur Marne
Date d'inscription : 31/10/2004

MessageSujet: Marguerite Duras   Mar 27 Juin 2006 - 11:16



Voici une courte biographie tirée du site evene.fr :
Citation :
Marguerite Donnadieu - alias Marguerite Duras - est née et a grandi en Indochine, élevée par sa mère dans une concession incultivable. Ce séjour en Asie a profondément marqué sa vie. Le spectacle quotidien de la misère, l'image de l'océan qui déferle sur la concession que sa mère possède, les paysages écrasés par la chaleur constitueront des thèmes récurrents dans son oeuvre romanesque. Le baccalauréat en poche, elle se rend à Paris, poursuit ses études et entre un temps au Ministère des colonies. Journaliste, dramaturge, scénariste, elle reçoit le Grand Prix du théâtre de l'Académie française en 1983 et le Prix Goncourt en 1984 pour 'L'amant', adapté par Jean-Jacques Annaud au cinéma. Son oeuvre est à rattacher au courant du 'nouveau roman'. Les textes de Marguerite Duras, concis, chargés d'ellipses et de silences, se disloquent jusqu'à l'énigme. Les écrits, les paroles sont à la fois insuffisants et superflus. Parmi ses romans, on peut citer 'Un barrage contre le Pacifique' (1950), 'Le marin de Gibraltar' (1952), 'Moderato cantabile' (1958).


Sa bibliographie n'est pas très courte, je ne la mettrai donc pas dans ce message. Mais elle est très facilement trouvable sur le net!

***


Un barrage contre le pacifique

Citation :
Mot de l'éditeur

«Les barrages de la mère dans la plaine, c'était le grand malheur et la grande rigolade à la fois, ça dépendait des jours. C'était la grande rigolade du grand malheur. C'était terrible et c'était marrant. Ça dépendait de quel côté on se plaçait, du côté de la mer qui les avait fichus en l'air, ces barrages, d'un seul coup d'un seul, du côté des crabes qui en avaient fait des passoires, ou au contraire, du côté de ceux qui avaient mis six mois à les construire dans l'oubli total des méfaits pourtant certains de la mer et des crabes. Ce qui était étonnant c'était qu'ils avaient été deux cents à oublier ça en se mettant au travail.»
Résumé très bref :

Suzanne, 17 ans, vit en Indochine avec son frère et sa mère qui veut la marier à Monsieur Jo, riche, mais laid.
Assez riche pour payer le barrage et la concession, pour servir à la folie de la mère.
Mais trop différent de Suzanne pour lui plaire, trop délicat.

Mon avis

J'hésitais à vous présenter ce livre, car je ne me souvenais pas parfaitement de l'histoire.
Je l'ai lu il y a plus de 10 ans et pourtant j'en garde le souvenir d'une lecture que j'ai dévoré, où j'ai apprécié les caractères fort des personnages. Caractères que j'ai retrouvé dans l'amant (que je n'ai pas lu mais vu), un peu normal vous me direz.
Même sans me rappeler des détails je conseille tout de même cette lecture, rien que pour les sentiments qu'il m'en reste.
Revenir en haut Aller en bas
samfiftyone
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 31
Localisation : duras,lot et garonne
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Mar 9 Jan 2007 - 22:34

Je voulais juste signaler, étant donné l'endroit où je vis, que son pseudonyme vient d'un village, Duras dans le Lot-et-Garonne (47). Pour la petite histoire, elle habitait en réalité à Saint Astier de Duras (un village encore plus petit) et on peut voir encore sa maison depuis la route ^^ ... Voilà, cela n'a pas grand intérêt hormis le fait que cela me fait plaisir de le dire ! ^^

Edit' Linda : et moi ça m'a fait très plaisir de l'apprendre, merci o21
Revenir en haut Aller en bas
samfiftyone
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 31
Localisation : duras,lot et garonne
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Dim 14 Jan 2007 - 23:53

Je suis en train de lire "la pluie d'été" de Marguerite. C'est l'histoire d'une famille d'immigré à Vitry. Un couple et sept enfants qui ne vont pas à l'école. Dans ce "chaos social", les deux ainés, Ernesto et Jeanne, se rapprochent étrangement,la quatrième de couverture nous révèle trop de chose à mon gout pour que je la cite ^^
Pour l'instant, je trouve ce livre très accrocheur, on se pose beaucoup de question quant au passé de la mère, d'origine russe, et bien sur au sujet de la relation entre le frère et la soeur.
Bonne lecture Wink
Revenir en haut Aller en bas
Margot
Pimousse cassis
Pimousse cassis
avatar

Nombre de messages : 2309
Localisation : Con Quijote perdida en la Mancha
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Sam 22 Nov 2008 - 16:29

J'ai fini cette nuit " Le ravissement de Lol V Stein"

Resumé

L'histoire de Lol Valérie Stein commence au moment précis où les dernières venues franchissent la porte de la salle de bal du Casino municipal de T. Beach. Elle se poursuit jusqu'à l'aurore qui trouve Lol V. Stein profondément changée. Une fois le bal terminé, la nuit finie, cette histoire s'éteint, sommeille, semblerait-il durant dix ans. Lol V. Stein se marie, quitte sa ville natale, S. Tahla, a des enfants, paraît confiante dans le déroulement de sa vie et se montre heureuse, gaie. Après la période de dix ans la séparant maintenant de la nuit du bal, Lol V. Stein revient habiter à S. Tahla. Elle y retrouve une amie d'enfance qu'elle avait oubliée, Tatiana Karl, celle qui tout au long de la nuit du bal de T. Beach était restée auprès d'elle, ce qu'elle avait également oublié. L'histoire de Lol V. Stein reprend alors pour durer quelques semaines.

Ce que j'en pense : C'est le livre étrange mais hypnotique. On sent que Duras pose les jalons du " Nouveau Roman" (même si elle ne fait pas officiellement partie du mouvement. Ainsi, tous les points de repères attendus par le lecteurs (un cadre spatiotemporel "réel", un narrateur distinct, des évènements liés les uns par rapport aux autres...) sont absents ou modifiés : S. Tahla est une ville imaginaire, les voix des personnages s'entremèlent, on ne sait pas très bien qui parle. L'écriture est très fragmentée, la plupart des phrases sont lapidaires. Cela permet au lecteur d'interpréter librement l'oeuvre.
Et puis il y a le personnage fascinant de Lola Valérie Stein, qui vit de façon détachée depuis le "traumatisme" du bal. J'ai beaucoup rapproché ce personnage de celui de Nadja (André Breton) à cause de ce mode de vie, mais également parce que les deux sont "fascinées & fascinantes" (André Breton dans Nadja). En effet, une fois lancé dans ma lecture, je n'ai eu qu'une envie : découvrir ce qui se passait dans la tête de cette femme... mais c'est impossible ! Le narrateur & l'auteur (qui sont deux personnes distinctes) ne sont pas omniscients ! Ils se contentent de décrire les actions de Lol. Cela crée une certaine frustration... nous n'avons plus que des suppositions à faire pour résoudre l'égnime du personnage.

J'ai beaucoup aimé le style et je vais sans doute lire d'autres livres de Marguerite Duras

Voies Parralèlles
Nadja - André Breton
Revenir en haut Aller en bas
Lisou
Bibliothécaire
Bibliothécaire
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 40
Localisation : mon Pellier est aussi le tien...
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Ven 28 Nov 2008 - 16:59

J'ai vu un film sur Marguerite Duras, il y a déjà un petit moment, et je me suis régalée : c'est Cet amour-là
http://www.cndp.fr/tice/teledoc/dossiers/dossier_cetamour.htm
Un film de Josée Dayan (2002), librement inspiré du roman de Yann Andréa, Cet amour-là.
(là je fais ma Kakou mais la dernière phrase n'est qu'un vulgaire copier-coller pris sur le site que j'ai mis en lien... Mr.Red...)
C'est un très beau film, et je viens d'apprendre qu'il est tiré d'un roman ! Du coup j'ai bien envie de le lire !!!
en tout cas l'histoire du film raconte la dernière histoire d'amour de Marguerite Duras, avec un homme beaucoup plus jeune qu'elle. Ça m'a ouverte à cette personnalité complexe qu'est Duras. En plus j'aime beaucoup ce qui peut être biographique ou auto -biographique, car ça éclaire un peu plus une œuvre. Ça permet de s'expliquer un passage ou une ambiance, ou bien de prendre la mesure de l'implication d'un auteur sur son sujet. Comme L'amant, qui je crois est en partie autobiographie.
Revenir en haut Aller en bas
Margot
Pimousse cassis
Pimousse cassis
avatar

Nombre de messages : 2309
Localisation : Con Quijote perdida en la Mancha
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Ven 28 Nov 2008 - 18:22

Il me semble que la quasi totalité des oeuvres de Duras sont autobiographique. Après, reste a trouver dans quelles mesures.
Revenir en haut Aller en bas
Amelly
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 396
Age : 28
Localisation : Dans le néant cosmique du Yagadougou
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Dim 5 Mai 2013 - 14:15

L'Amant - Marguerite Duras


Résumé : (source : http://www.amazon.fr/Lamant-Marguerite-Duras/dp/2707306959/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1367750904&sr=8-1&keywords=marguerite+duras )

Roman autobiographique mis en image par Jean-Jacques Annaud, L'amant est l'un des récits d'initiation amoureuse parmi les plus troublants qui soit. Dans une langue pure comme son sourire de jeune fille, Marguerite Duras confie sa rencontre et sa relation avec un rentier chinois de Saigon. Dans l'Indochine coloniale de l'entre deux-guerres, la relation amoureuse entre cette jeune bachelière et cet homme déjà mûr est sublimée par un environnement extraordinaire. Dès leur rencontre sur le bac qui traverse le Mékong, on ressent l'attirance physique et la relation passionnée qui s'ensuivra, à la fois rapide comme le mouvement permanent propre au sud de l'Asie et lente comme les eaux d'un fleuve de désir. Histoire d'amour aussi improbable que magnifique, L'amant est une peinture des sentiments amoureux, ces pages sont remplies d'un amour pur et entier. Ce roman vaudra un succès conséquent à Marguerite Duras. --Florent Mazzoleni

Mon avis :

Si j'ai mis 2 couvertures de livres en haut de mon message, c'est parce que le 2e livre (L'Amant de la Chine du Nord) est une réécriture que Marguerite Duras a faite de L'Amant en 1991. Cependant je n'ai lu que la 1ère version de 1984.

J'avais acheté L'Amant et Un Barrage contre le Pacifique en même temps parce que j'avais lu que le 2nd était un livre exemplaire de la 1ère phase d'écriture de Duras, et que le 1er marquait en revanche l'entrée de Duras dans la "modernité" avec un changement de style assez spectaculaire. La logique aurait donc voulu que je lise L'Amant en 2e, mais ma curiosité a été trop forte...Comme je n'ai rien lu d'autre de Marguerite Duras pour l'instant, je ne peux donc pas encore comparer.

Une copine férue de littérature m'avait avoué détester Duras. J'y suis donc allée en m'attendant presque à en faire autant. Le fait est que ce livre m'a beaucoup plu. Pas tant l'histoire racontée que le style, dans lequel je me suis reconnue. Bien que parfois agrammaticales ou floues, ses phrases ne déconcertent, ne perdent pas le lecteur. Son style saccadé et pourtant sans fioritures réussi à être tout de même extrêmement poétique. Et, chose encore plus étonnante : si finalement elle ne livre sa vie que par petites touches, et que donc objectivement on doit bien avouer ne pas apprendre grand-chose de concret sur sa vie et son quotidien, je n'ai jamais eu le sentiment qu'il manquait quelque chose. A aucun moment je n'ai vu ces trous délibérés et bien visibles dans d'autres œuvres autobiographiques. S'y trouve tout ce qui doit être là, et rien ne manque.

La description du grand-frère et de la mère sont extrêmement belles, aussi et malgré l'ambiguïté voire la noirceur des personnages.

En somme : un très beau livre !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marguerite Duras   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marguerite Duras
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marguerite Duras
» [Marguerite Duras] L'Amant
» ECRIRE de Marguerite Duras
» [Marguerite Duras] La pluie d'été
» [Duras, Marguerite] L'amant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: 20ème-
Sauter vers: