AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 les romans de Fred Vargas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Alinoé
Kukul L'Orangine des îles farouches
Kukul L'Orangine des îles farouches
avatar

Nombre de messages : 1075
Localisation : planète livre
Date d'inscription : 08/11/2004

MessageSujet: Re: les romans de Fred Vargas   Lun 16 Juin 2008 - 10:41

Tu nous dis ce que tu penses du côté illustrations, mais l'intrigue comment l'as-tu trouvée ?
Revenir en haut Aller en bas
Margot
Pimousse cassis
Pimousse cassis
avatar

Nombre de messages : 2309
Localisation : Con Quijote perdida en la Mancha
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: les romans de Fred Vargas   Lun 16 Juin 2008 - 11:46

C'est pour moi c'est le livre série que j'ai trouvé le plus inquiétant. A certaines pages j'étais mal à l'aise et un peu dans le flou ! Je n'avais aucune idée de comment la situation allait évoluer. Ca a été une bonne surprise. Il y a des petites touches d'humour pour detendre le tout ! Une bonne lecture de début d'été (d'hiver ?)
Revenir en haut Aller en bas
Margot
Pimousse cassis
Pimousse cassis
avatar

Nombre de messages : 2309
Localisation : Con Quijote perdida en la Mancha
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: les romans de Fred Vargas   Dim 22 Juin 2008 - 21:46

libération 19 juin 2008 a écrit:
Elle est vraiment forte, très forte, voilà ce qu’on se dit dès le deuxième chapitre d’Un lieu incertain, le dixième roman policier de Fred Vargas. Il est évident, dès cette affaire de pieds coupés retrouvés devant le fameux cimetière londonien d’Highgate, qu’une main très ferme tient déjà personnages et intrigues, et qu’il va y avoir de l’ampleur, de l’ambition.

La colonne vertébrale est inchangée, ça aurait pu poser problème: on commence à bien connaître Jean-Baptiste Adamsberg, patron de la Brigade criminelle parisienne, rêveur («pelleteur de nuages») mais réputé pour ses fulgurances. Idem de son équipe, qui fournit les personnages secondaires. Que cette sorte de famille recomposée ait déjà fait l’objet de deux films (1), pourrait aussi contribuer à un ras-le-bol. Mais, pour que l’on se lasse, il faudrait qu’elle se fasse paresseuse, Vargas. Or elle bataille, dans Un lieu incertain, et sa détermination est palpable, jubilatoire.

Le seul contexte suffit à donner une idée de son abattage : au lendemain des pieds coupés de Londres, un meurtre terrible appelle Jean-Baptiste Adamsberg dans la banlieue bourgeoise de Garches. Pierre Vaudel, 73 ans, ancien journaliste spécialisé dans les affaires judiciaires, a été réduit en miettes dans son bureau, «à première vue avec une scie électrique et une masse». Quelle colère a pu engendrer pareille boucherie ? Plusieurs pistes sont prometteuses, du jardinier violent au fils rejeté, en passant par la famille d’un artiste suicidé. Du crottin, des poils de chien et un mouchoir en papier porteur d’un ADN inconnu sèment aussi le trouble. C’est alors qu’est découverte une lettre sibylline et incantatoire en allemand, signée du défunt. Elle se conclut sur un terme en cyrillique, d’abord identifié comme «Kiss Love», baisers d’amour…

Si son épicentre est parisien, Un lieu incertain accomplit, par voyage ou téléphone, un tour d’Europe. Et l’étranger, les langues étrangères, sont une des clés du livre - dont deux des mots capitaux sont «Zerquetscher» (l’écrabouilleur, en allemand) et «plog». C’est aussi un adjectif, un détail, qui va permettre l’identification du tueur. Entre-temps, l’archéozoologue médiéviste en disponibilité du CNRS aura encore revisité l’histoire autour du premier cas de vampire répertorié, tout en tissant un réseau d’histoires personnelles, ici particulièrement marquées par les liens du sang.

Sorti du nouveau roman de F.Vargas: «Un lieu incertain» le 25 juin 2008
Revenir en haut Aller en bas
Margot
Pimousse cassis
Pimousse cassis
avatar

Nombre de messages : 2309
Localisation : Con Quijote perdida en la Mancha
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: les romans de Fred Vargas   Mar 8 Juil 2008 - 17:52

Alors, c'était un livre prévu pour la plage à la base mais vu le temps ! Il a fallu m'occuper. J'ai donc lu le dernier Vargas :"Un lieu incertain". Que dire, c'est un livre très noir et inquiètant ! Sur les traces de morts-vivant entre Londres, Paris et Belgrade.
C'est sans conteste aussi celui où les petits secrets de la brigade sur Estalère, Froissy et bien sur Adamsberg. En fait je pense que l'article de mon précédent message résume assez bien la complexité du livre.
Revenir en haut Aller en bas
Ga-L
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 253
Age : 37
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: les romans de Fred Vargas   Jeu 28 Aoû 2008 - 7:48

Voilà, j'avais pris le temps de relire un Fred Vargas, je ne voulais pas me précipiter sur tous ses livres, parce que j'avais vraiment bien aimé Ceux qui vont mourir te saluent, et je voulais rester un peu sur cette bonne impression.

Je viens de finir Debout les morts. C'est agréable à lire, et j'ai adoré les caractères des 4 personnages masculins. Surtout la place et l'attitude que leur donne Vargas par rapport à la période de l'Histoire qu'ils étudients.
J'ai trouvé que l'intrigue policière n'avait pas tant d'importance par rapport à l'existence des évangélistes.

En tout cas, j'imagine que Fred Vargas a pris beaucoup de plaisir à écrire ce roman.
Pour la prochaine fois, j'essaierai de me rapprocher d'Adamsberg.
Revenir en haut Aller en bas
Alinoé
Kukul L'Orangine des îles farouches
Kukul L'Orangine des îles farouches
avatar

Nombre de messages : 1075
Localisation : planète livre
Date d'inscription : 08/11/2004

MessageSujet: Re: les romans de Fred Vargas   Sam 30 Aoû 2008 - 18:47

Pendant mes vacances j'ai lu "Sous les vents de Neptune" qui se passe en partie au Quebec. J'ai adoré. On en apprends plus sur l'enfance de Adamsberg. Et Violette est géniale !!

J'ai lu également "Sans feu ni lieu" avec l'autre personnage récurrent de Vargas, l'allemand et les évangélistes. J'ai adoré aussi.

Au prochain !
Revenir en haut Aller en bas
Ga-L
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 253
Age : 37
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: les romans de Fred Vargas   Mar 21 Oct 2008 - 19:11

Mon dernier Vargas a été L'homme à l'envers. Ce fut un réel plaisir de retrouver Adamsberg après Pars vite et reviens tard.
Surtout, dans Pars vite et reviens tard, je n'arrivais pas à cerner le personnage de Camille. Elle me dérangeait, je ne comprenais pas sa distance. Mais là, dans L'homme à l'envers, j'ai adoré cette femme...
Et puis toujours mon béguin pour les seconds rôles... Ici, le Veilleux, le vieux berger, qui m'a rappelé avec beaucoup d'émotion mon propre grand-père.
Enfin, ce que j'aime dans Fred Vargas, c'est qu'elle nous explique bien les choses, qu'elle essaie de nous faire aller plus loin sur un sujet (ici, les loups). Cela doit expliquer une bonne partie de son succès.

Bref, c'est décidé, j'aime bien Fred Vargas.
Revenir en haut Aller en bas
Ga-L
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 253
Age : 37
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: les romans de Fred Vargas   Ven 15 Jan 2010 - 20:23

Pendant mon séjour a Montréal, j'ai lu Un peu plus loin sur la droite, où j'ai retrouvé les "3 évangélistes" de Debout les Morts.
C'est toujours un plaisir de lire cet auteur. Faut que je prenne mon temps, car je vais bientôt épuiser tous ses titres...
C'est toujours pareil : ça se lit bien, tout est bien expliqué, Vargas nous balade d'un personnage à un autre. Bref, je suis fan...
Revenir en haut Aller en bas
Margot
Pimousse cassis
Pimousse cassis
avatar

Nombre de messages : 2309
Localisation : Con Quijote perdida en la Mancha
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: les romans de Fred Vargas   Ven 15 Jan 2010 - 20:42

Ga-L vu que tu es sur place je te conseille de lire Sous les vents de Neptune. Une bonne partie de l'intrigue se passe au Quebec... Tu pourras confronter les descriptions à la réalité
Revenir en haut Aller en bas
Roudoudou999
Lecteur débutant
Lecteur débutant
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: les romans de Fred Vargas   Mer 20 Jan 2010 - 1:47

neckounet a écrit:
J'aime le style d'écriture de Vargas,connaissez vous d'autres auteurs de sa trempe?

Oui, moi !!! Oh ça va, on peut rigoler, non ?!?

J'aime beaucoup Vargas, un style simple, direct, des intrigues originales, des personnages hauts en couleurs... Pour ma part, je conseille L'homme aux cercles bleus...
Revenir en haut Aller en bas
JFK
Président du monde
Président du monde
avatar

Nombre de messages : 1429
Age : 32
Localisation : Vétroz, Valais, Suisse
Date d'inscription : 20/12/2004

MessageSujet: Critique de l'anxiété pure   Mer 1 Sep 2010 - 14:51

Je voulais, suite à vos nombreuses critiques très élogieuses, essayer de lire l'un de ses romans. Je me disais que lire un policier de temps en temps serait agréable.

Malheureusement, profitant du village du livre, j'ai trouvé l'une de ses œuvres qui n'est pas un policier. Il s'agit de Critique de l'anxiété pure. J'en suis à peu près au tiers, mais je le critique déjà maintenant car je ne sais pas si je vais le lire jusqu'au bout. En deux mots, je l'ai trouvé carrément nul. Après la lecture de quelques lignes, surpris, je le referme et m'informe via le quatrième de couverture. Je découvre qu'il s'agit d'une "autoanalyse et thérapie de groupe" qui se propose "d'alléger nos tracas". L'auteur "transmet inévitablement sa bonne humeur".

Ce que je pense, c'est qu'il s'agit d'une arnaque littéraire (même si j'ai l'édition Librio), une pseudo thérapie de groupe où Fred Vargas veut "démêler la pelote" de l'anxiété du monde, parce qu'elle a les moyens de le faire et que par compassion, elle invite le lecteur à s'y joindre. Mais, globalement, elle ne fait que réprimander ledit lecteur en l'accusant de la plus grande paresse du monde, de ses limites intellectuelles et de son incapacité à suivre son raisonnement, ce qui lui donne l'occasion à de multiples reprises de mettre en évidence sa grande intelligence, son aisance avec le latin et son esprit génial.

Certes, c'est du second degré, il ne faudrait pas mal le prendre, rire à la légèreté de son langage, accepter ses petites taquineries (censées nous faire penser à de la complicité ?) et suivre ses cheminements avec un petit sourire aux lèvres. Personnellement, je trouve son ton franchement ridicule pour ne pas dire insultant. J'ai quand même lu le tiers d'un livre où elle annonce quelque chose (qui ne viendra jamais), à savoir parler des grands problèmes de ce monde, mais où rien n'est encore arrivé, car elle remplit les pages de propos totalement inintéressants, un peu comme un esprit qui pense à des choses et d'autres sans cohérence. Si c'est pour lire ce genre de choses, je préfère encore laisser aller mon esprit là où il veut, c'est gratuit et plus divertissant que ce texte. De ce sujet "âpre", "ardu" et difficile, elle ne tire rien, se contentant, entre deux commentaires insultants ou hors de propos (le qualificatif varie en fonction des cas), de dire qu'il faut se concentrer car le sujet est justement difficile. En d'autres termes, sa jolie plume remplit des pages et des pages de propos totalement vides.

Bref, je sais que je passe totalement à côté du livre, que l'objectif de Fred Vargas était de faire rire. Non seulement je ne ris pas, mais je trouve qu'elle nous prend pour des c… Je ne suis pas du tout sensible à son "ironie" et son 2e (ou 32535e ?) degré ne m'amuse pas du tout. Faire de l'humour n'est visiblement pas donné à tout le monde...

C'est dommage, car elle écrit bien. J'hésite à le finir (au pire, ce soir, je m'occuperai différemment dans le bus…). Il faudra que je lise un de ses romans policiers pour avoir un avis sur son domaine de prédilection et ses talents d'écrivaine.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dalton.ch
TiZ
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 201
Age : 29
Localisation : Bengaluru
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: les romans de Fred Vargas   Jeu 5 Mai 2011 - 17:18

J'ai lu "Pars vite, reviens tard", sur les conseils d'un ami fan du personnage d'Adamsberg.

Je m'attendais vraiment à quelque chose de fou, étant donné l'ampleur qu'avait pris le phénomène, mais le livre s'est révélé être très moyennement écrit, un peu prévisible, l'intrigue est molle, et j'ai quand même du me forcer pour le terminer.
Je ne savais pas qu'elle écrivait dans d'autres genres.
Grande déception en tous cas, ça faisait longtemps que je n'avais pas lu de bon polar, et je pensais que celui là allait m'introduire dans une folle course de suspens et de plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les romans de Fred Vargas   

Revenir en haut Aller en bas
 
les romans de Fred Vargas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Fred Vargas
» Fred Vargas
» [J'ai lu] Dans les bois éternels de Fred Vargas
» ROMANS ET LIVRES POLICIERS
» UN PEU PLUS LOIN SUR LA DROITE de Fred Vargas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par genres) :: Policier-
Sauter vers: