AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le mépris de Jean-Luc Godard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mu
Sorcière des haies
Sorcière des haies
avatar

Nombre de messages : 3593
Age : 31
Localisation : Le pays où l'ADSL n'existera jamais
Date d'inscription : 19/11/2004

MessageSujet: Le mépris de Jean-Luc Godard   Mer 26 Juil 2006 - 23:52

Suite au post de Linda et à son invitation à créer un post sur le film de Jean-Luc Godard "Le mépris", j'ai décidé de répondre à sa question (qui n'en est pas une d'ailleurs) :

Citation :
Etant donné que je ne l'ai jamais vu, je ne sais pas si l'adaptation de Godard est fidèle au livre. J'ai vu grâce à des résumés sur le net qu'il avait "francisé" l'histoire (nom, lieu), et il semble qu'il ait pris comme raison au fait qu'Emilie méprise Richard juste un fait qui reste une hypothèse dans le livre, ou plutôt une raison qui cache la vraie, mais je ne suis pas sûre de ça.

Voici ce que je peux dire sur l'adaptation cinématographique sachant que je n'ai pas lu le livre.

[img][/img]

Tourné en 1963 dans les superbes décors de la cinecitta (célèbres studios italiens), l'action se situe à Capri (si je me souviens bien).
Avec en tête d'affiche, Brigitte Bardot, Michel Picolli et Fritz Lang.

C'est du Godard pur jus, lent, des couleurs vives, la beauté des paysages iatliens bien rendue, de très bons dialogues malheureusement très mal servis par une Brigitte Bardot sensuelle mais mauvaise, un Michel Picolli fadasse mais heureusement un super Fritz Lang dans son propre rôle.
Un film provocant à l'image de son réalisateur. On se sent voyeur car c'est souvent filmé de loin, comme si on était caché et qu'on épiait la vie de ce couple.

Pour essayer de répondre à ton interrogation, Linda, les noms et prénoms ont été changé, ils ont des consonnances très française (Paul et Camille) mais le gros de l'histoire se passe en Italie.
En effet, le mépris est plus qu'une hypothèse. Camille méprise son mari.
C'est un film mélancolique, sur la jalousie, la déception d'un homme qui croyait comprendre sa femme.

Je ne peux que te conseiller de le voir. Bon, c'est un cinéma particuliers (lent, avec de longs plans, pas ou peu d'action, une atmosphère planante)avec une poésie particulière, très représentative de cette époque cinématographique qu'est la "nouvelle vague". Moi, j'adore !

Edit'Linda : Tu me prêtes le film je t'envoie le livre? Wink
Citation :
En effet, le mépris est plus qu'une hypothèse. Camille méprise son mari.
Oui oui dans le livre aussi! C'est de la raison de ce mépris dont je parlais ^^ En tout cas merci pour ce sujet!
Revenir en haut Aller en bas
 
Le mépris de Jean-Luc Godard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sauve qui peut (la vie), Jean-Luc Godard (1979)
» Newsletter de Dérives
» Yves Klein et Jean-Luc Godard rue Campagne Première : chutes et envols
» [Racine, Jean] Phèdre
» Tous à Matha, de Jean-Claude Denis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Autour du livre... :: Adaptations Cinématographiques-
Sauter vers: