AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jean Giraudoux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kakkhara
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 215
Age : 30
Localisation : revenant du fond du gouffre
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Jean Giraudoux   Lun 4 Sep 2006 - 16:10

Je n'ai pas trouvé de topic sur cet auteur alors j'en crée un.

Tout d'abord une petite biographie :

Citation :
Jean Giraudoux est né à Bellac en 1882. Reçu en 1902 au concours de l'école normale supérieure, il passe en 1910 le concours des "chancelleries". Blessé deux fois pendant la guerre, il devient en 1920 chef du "service des oeuvres françaises à l'étranger", puis chef des services de presse du quai d'Orsay.

Dès 1909, Giraudoux avait publié sa première oeuvre : Provinciales, et conjointement à sa carrière diplomatique, il se consacre à la création littéraire : romans d'abord, pièces de théâtre ensuite. Giraudoux est mort à Paris en 1944.

Ses oeuvres (du moins celles que j'ai lu pour l'instant) :

Amphitryon 38 : ainsi nommé parce qu'il s'agit de la 38ème version de cette pièce de théâtre : les trois plus connues sont celle-ci, celle de Molière, et celle de Plaute.

L'histoire est un mythe antique, celui d'Alcmène : Amphitryon est un général thébain qui a pour femme la merveilleuse Alcmène. Mais pour son malheur la beauté d'Alcmène attire le regard de Zeus qui décide de la séduire. Cependant Alcmène est fidèle à son mari, et finalement le subterfuge de Zeus sera de prendre son apparence. Mercure prend l'apparence du valet, Sosie (le terme vient de là).

Il s'ensuit naturellement une mine de quiproquos et donc de gags pour une comédie bien grasse. Enfin Amphitryon 38 est je trouve beaucoup plus fin, et le dialogue entre Zeus et Alcmène est génial : très académique, mais en même temps léger et comique, comme pour l'instant toutes les oeuvres de Giraudoux que j'ai lu.

Ondine : Une ondine recueillie et élevée par des pêcheurs s'éprend d'un chevalier humain. Une ode contre l'inconstance de l'amour, où là encore le ton léger et badin cache une analyse profonde des moeurs et des références académiques à d'autres pièces. Un dénouement original car pas du tout attendu, enfin en tout cas pas la morale dont il est porteur : une pièce intéressante mais pour l'instant celle que j'ai le moins aimé de cet auteur.

Electre : Electre est la fille d'Agamemmnon et veut venger son père : pour cela elle compte sur le retour de son frère adoré, Oreste, banni par sa mère. L'histoire des atrides est depuis Atrée une gigantesque malédiction, dont voici la partie la plus connue. Le ton est là encore celui de l'humour et de la légèreté, malgré le fait que ce soit un drame atroce qui est raconté : Electre fait peur à tout le monde car elle représente la vérité, et les gens se complaisant dans le crime et le mensonge ont peur de la vérité. A noter le personnage ambigüe du mendiant souligné dès le début. Est-ce un mendiant ivre? Un envoyé des Dieux? En tout cas un personnage représentant la tragédie et faisant un peu l'office du choeur antique, mais néanmoins chargé par son statut de mendiant ivre d'un comique certain.

La Guerre de Troie n'aura pas lieu : Ecrite à l'orée de la seconde guerre mondiale (1938) cette pièce est un avertissement sur la montée du péril nazi : elle met en scène Hector qui engage des pourparlers avec les grecs, notemment Ulysse, pour éviter la guerre. Il fait tout son possible mais peut-on se dresser contre la fatalité? La fin de la pièce vous le dira pas moi lol... Là encore, thème tragique, mais apparence légère et humour au rendez-vous.


En résumé : Pour ce que je connais de Giraudoux, c'est un auteur qui fait beaucoup réfléchir dans ses pièces, mais il le fait avec un tel humour que cela passe sans le moindre ennui : une vraie partie de plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Ojascoj
desperate housewife
desperate housewife
avatar

Nombre de messages : 2271
Age : 43
Localisation : dans la petite enfance
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Re: Jean Giraudoux   Lun 4 Sep 2006 - 16:18

Citation :
En résumé : Pour ce que je connais de Giraudoux, c'est un auteur qui fait beaucoup réfléchir dans ses pièces, mais il le fait avec un tel humour que cela passe sans le moindre ennui : une vraie partie de plaisir.

Entièrement d'accord avec toi. Je me base sur "La guerre de Troie n'aura pas lieu". Je crois que j'ai lu un autre livre de lui mais je ne me souviens plus du titre.
J'aime la légèreté apparente de ses livres, son humour et en même temps les réflexions qu'il suscite.

Bien vu d'avoir fait un topic sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
polgarra
Lecteur débutant
Lecteur débutant
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 32
Localisation : Tours
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Jean Giraudoux   Ven 8 Sep 2006 - 18:17

Personnellement j'ai une légère préférence pour La folle de Chaillot, le sujet est intéréssant et le personnage à la fois totalement farfelu et touchant.
Revenir en haut Aller en bas
TiZ
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 201
Age : 30
Localisation : Bengaluru
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: Jean Giraudoux   Ven 8 Sep 2006 - 23:09

je n'ai lu que la guerre de troie n'aura pas lieu et j'ai beaucoup aimé, même si au final, lorsqu'on a terminé le livre on ne se sent pas débordant de joie. c'est une des rares tragédies qui m'aient touchées à ce point. peut être parce que ce n'est pas si loin que ca la guerre, et que c'est un sujet qui m'a toujours assez marquée. quoiqu'il en soit, j'ai adoré.
Revenir en haut Aller en bas
goloumine
Lecteur débutant
Lecteur débutant
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 35
Localisation : charente maritime
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: Jean Giraudoux   Dim 3 Aoû 2008 - 14:39

Je suis passée sur Electre de Giraudoux (acte II scène 6) au bac de français et j'avais adoré cette pièce!
Cette année je la donne en lecture cursive à mes élèves de 2de en parallèle de Les Mouches de Sartre que nous étudierons en classe. En effet Giraudoux rend le mythe d'Electre tout à fait accessible.
Revenir en haut Aller en bas
http://lecrocus.canalblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean Giraudoux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Giraudoux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Giraudoux, Jean] La guerre de Troie n'aura pas lieu
» [Giraudoux, Jean] Supplément au voyage de Cook
» [Giraudoux, Jean] L'Apollon de Bellac
» [Racine, Jean] Phèdre
» Tous à Matha, de Jean-Claude Denis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Théâtre-
Sauter vers: