AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 les bonnes - Jean Genet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Margot
Pimousse cassis
Pimousse cassis
avatar

Nombre de messages : 2309
Localisation : Con Quijote perdida en la Mancha
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: les bonnes - Jean Genet   Sam 23 Sep 2006 - 14:08

Résumé source Wikipédia

Les bonnes, qui donnent son titre à la pièce, sont Solange (l’aînée, qui semble plus révoltée) et Claire (qui paraît plus réservée). Elles sont au service d’un couple de riches bourgeois depuis plusieurs années. Ces deux sœurs entretiennent une relation assez ambiguë, peut-être homosexuelle, s’habillent à tour de rôle des robes de leur maîtresse, Madame, lors de scènes (ne pas entendre des Scènes dans le sens Classique du terme) où les personnalités se mélangent, où les notions de personnages du théâtre perdent leur sens habituel : Claire se prend pour Madame, et Solange pour Claire.

Pour des raisons obscures, Claire (entendez l’action conjuguée Claire-Solange) a rédigé des fausses lettres de dénonciations afin de faire enfermer le mari de Madame (Monsieur). Les motivations seraient peut-être la vengeance suite à une hypothétique liaison entre Monsieur et une des Bonnes, ou le fantasme de partir rejoindre Monsieur au bagne. Les Bonnes décident ensuite d’empoisonner Madame, pour se protéger d’elle, qui les tue à cause de trop de gentillesse. Le tilleul de Madame est empoisonné, mais elle ne le boira pas, pour d’autres raisons. Il s’en suit une scène ou à nouveau, Claire se prend pour Madame, et boit le thé, mourant et assassinant symboliquement sa maîtresse.


L'auteur

Jean Genet (Paris, 19 décembre 1910 - id., 15 avril 1986) est un écrivain, poète, et auteur dramatique français. Par une écriture raffinée et riche, Jean Genet exalte la perversion, le mal, et l'érotisme à travers la célébration de personnages ambivalents au sein de mondes interlopes.

Mon avis Représentation, les personnages ne sont jamais eux-même, ca nous (me) destabilise pendant les 30 premières pages et puis on glisse lentement dans cette imposture. L'écriture est agréable et souple. C'est une pièce courte mais qui défend des idées très précise... comme la place des bonnes dans la société ou encore le rapport à la justice.

Voies parralèlles "Ubiquité de Claire Wolniewicz ou Ruy Blas de Victor Hugo pour les personnages doubles.
Revenir en haut Aller en bas
 
les bonnes - Jean Genet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Soeurs Papin.
» [Racine, Jean] Phèdre
» Tous à Matha, de Jean-Claude Denis
» Jean d'Ormesson
» [Diwo, Jean] La Fontainière du Roy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Théâtre-
Sauter vers: