AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les assassins de la mémoire- Pierre Vidal Naquet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JFK
Président du monde
Président du monde
avatar

Nombre de messages : 1429
Age : 32
Localisation : Vétroz, Valais, Suisse
Date d'inscription : 20/12/2004

MessageSujet: Les assassins de la mémoire- Pierre Vidal Naquet   Sam 12 Jan 2008 - 23:30

Pierre Vidal Naquet, grand historien de l'Antiquité s'est engagé très fortement contre le révisionnisme et le négationnisme. Les Assassins de la mémoire reprend certains de ses textes à ce sujet, dont le très connu "Un Eichmann de papier".

Face à ceux qui nient ou minimisent les chambres à gaz d'Auschiwtz, il n'y a, dit Vidal Naquet, pas de dialogue possible. En effet, ces gens (qui ne sont mêmes pas des historiens) ne s'appuient sur aucune méthode scientifique, ils mystifie la réalité et en font un néant, ils mentent délibérément et, face aux critiques, non seulement ils ne répondent pas aux objections mais font tout pour passer comme des martyrs.

Vidal Naquet ne se met donc pas sur un pied d'égalité avec les négationnistes. Cela ne l'empêche cependant pas de démonter, points par points, les thèses négationnistes. C'est absolument délectable, d'autant plus que sa plume est agile et qu'il fait montre d'une lucidité extrême.

J'ai trouvé ce livre incroyable. En tant qu'historien, je me sens bien sûr concerné, mais ce livre est vraiment une oeuvre pour le grand public. Sa lecture permet non seulement de mieux comprendre cette plaie qu'est le négationnisme, mais, dans un cadre général, elle permet aussi de mieux comprendre d'autres phénomènes. Ainsi, face aux créationnistes, il convient de leur rappeler que leur discours n'est pas scientifique et que donc cette théorie n'a pas de place en cours des sciences. Il permet de montrer que l'on ne peut débattre en toute égalité sur tout et que certaines pratiques, hautement anti-intellectuelles et mensongères sont dangereuses pour notre société. Lire ce livre, c'est aussi prendre conscience que beaucoup de gens dans la société se laissent facilement duper parce qu'elles n'ont pas un sens critique suffisant et qu'il est du devoir des intellectuels honnêtes et des gens cultivés de leur prouver que tout discours n'est pas bon à prendre et que derrière certaines apparences de rigueurs, de belles c...neries peuvent êtres dites.

A lire!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dalton.ch
Kaimel
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 24
Date d'inscription : 05/07/2011

MessageSujet: Re: Les assassins de la mémoire- Pierre Vidal Naquet   Mer 6 Juil 2011 - 23:40

Au risque de passer pour une inculte, j'aurai une question, k20

Je vois que vous êtes historien, vous pourrez me renseigner Smile

Qu'est-ce que le révisonnisme?
et, les créationnistes ?

Je fais vraiment inculte

k19
Revenir en haut Aller en bas
JFK
Président du monde
Président du monde
avatar

Nombre de messages : 1429
Age : 32
Localisation : Vétroz, Valais, Suisse
Date d'inscription : 20/12/2004

MessageSujet: le négationnisme   Mar 12 Juil 2011 - 15:25

Alors, je vais essayer de te répondre (car ici on se dit tu, même à moi :-D ) et il n'y a rien d'inculte à demander.

Pour comprendre ce qu'est le révisionnisme, il faut lire le livre présenté ici. Ca te suffit comme explication ?

Plus sérieusement… le révisionnisme a plutôt une connotation négative et renvoie presque immédiatement au négationnisme. En prenant le terme "révisionnisme", on touche pourtant à une facette importante de l'histoire. L'histoire est une perpétuelle réécriture qui se fait en fonction des nouvelles connaissances, des questionnements contemporains et malheureusement aussi de la politique.

Exemple : tu as peut-être déjà vu / lu ou en tendu parler de Jules Michelet. Cet historien du 19e siècle a écrit une monumentale histoire de France. Mais il avait une vision précise ("romantique" ou "romanesque" disent les historiens maintenant) de cette histoire. Il présentait l'histoire de France comme un très long fleuve où tous les Français disaient "nos ancêtres les Gaulois". Ce phénomène était courant au 19e siècle, en une période de construction des Etats-nations. Chaque Etat se construisait une histoire où il montrait qu'il était naturel que le pays existe sous cette forme. La France voulait faire remonter ses origines aux Gaulois, l'Italie et l'Allemagne étaient en formation et il fallait montrer son passé glorieux, montrer qu'il était normal et historiquement logique de réunir tous les Italiens par exemple. Même la Suisse, qui est l'antithèse d'un Etat-nation a construit un passé glorieux à cette époque (c'est au 19e siècle que sont vraiment (re)sorties les légendes de Guillaume Tell, de Winkelried ou des Trois Suisses). Bref, tu l'imagines, c'était une vision dirigée et politisée du passé.

Avec le temps, il est apparu clairement que les Français n'étaient pas vraiment les descendants des Gaulois (il y a eu tellement de mouvements de population sur le territoire français actuel : les celtes, les Romains, les "barbares" venus de l'est, dont les Francs, etc.). Ainsi, il y a eu réécriture de l'histoire en fonction des nouvelles connaissances


Exemple 2 : on aborde l'histoire en fonction de nos préoccupations actuelles. En période de guerre on ressort les grandes batailles du passé, actuellement, l'histoire de l'environnement est très en vogue (cf ma présentation de "Catastrophes : une histoire culturelle").

Exemple 3 : je ne sais pas si tu as entendu parler des lacustres. Au 19e siècle, on a retrouvé dans de nombreux lacs d'Europe des pilotis, signes d'une civilisation passée. On a longtemps crû qu'il y a très longtemps, des villages ont été construits sur ces lacs. Les arguments étaient bon et tout un imaginaire du bon lacustre a vu le jour. Avec les progrès, durant le 20e siècle, on a mieux compris l'évolution géologique de l'Europe et nous savons maintenant que les lacustres vivaient dans des villages sur pilotis, certes, mais des pilotis qui étaient construits sur la terre ferme et non pas dans le lac même (leur niveau était différent). Il a fallu réécrire l'histoire, ou plutôt la préhistoire, en fonction de ces connaissances. Mais de nos jours encore, il y a des livres récents qui disent toujours que les lacustres vivaient les pieds dans l'eau. (à ce sujet, j'ai un superbe ouvrage à vous présenter si je ne l'ai pas déjà fait, je vais essayer d'y penser)


Bref, tu le comprends, l'histoire est naturellement sujette à une révision en fonction de l'évolution des connaissances, et ce grâce aux découvertes de nouvelles sources écrites, mais aussi de l'archéologie et d'autres sciences.

Si en soit le révisionnisme peut être naturel (il permet d'écarter des théories fausses et d'améliorer les connaissances), il est parfois néfaste. C'est le cas du négationnisme.

Alors, me diras-tu, qu'est-ce que le négationnisme ? Et bien, dans sa première acceptation, il s'agit du courant qui nie l'existence de la Shoah. Selon les négationnistes, les nazis n'ont pas voulu éliminer les Juifs. Il y a eu des morts dans les camps, certes, mais moins que ce que disent les histoires et à cause de problèmes sanitaires. Ils nient l'existence des chambres à gaz. Leur maître à penser est Maurice Faurisson, dont il est question dans le livre de Pierre Vidal-Naquet (pour ton info, Faurisson a même été invité sur la scène lors d'un spectacle de Dieudonné…).

Le problème du négationnisme, c'est qu'il nie des choses horribles et que des gens y croient. Pour presque tous les génocides, il y a des négationnistes. C'est extrêmement grave. Pour dire ces bêtises, et je suis gentil dans mes propos, ces gens n'utilisent pas une méthodologie historique. S'ils le faisaient, ils verraient sûrement que leur raisonnement ne tient pas la route. Mais là j'aborde un autre sujet : les gens qui ne croient pas les historiens parce qu'ils n'ont pas "vécu" les périodes qu'ils étudient. Argument totalement nul…

Les négationnistes sont donc des gens qui nient certains faits historiques en utilisant une argumentation biaisée et manipulent les faits de manière honteuse. Le livre de Vidal-Naquet les dénonce et montre comment ils proposent des théories ne se basant pas sur une méthodologie historique.

Est-ce que c'est assez clair ? Je peux te parler des créationnistes ?

PS: désolé pour toutes les fautes de Français, j'ai écrit un peu à l'arrache


Dernière édition par JFK le Lun 18 Juil 2011 - 12:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dalton.ch
ankhsenamon
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Nombre de messages : 6
Localisation : Basse Normandie
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Les assassins de la mémoire- Pierre Vidal Naquet   Mar 12 Juil 2011 - 21:26


Très bel exposé JFK.

Encore de la culture !
Revenir en haut Aller en bas
Kaimel
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 24
Date d'inscription : 05/07/2011

MessageSujet: Re: Les assassins de la mémoire- Pierre Vidal Naquet   Jeu 14 Juil 2011 - 16:15

Oui, merci pour tes explications ! Il faut que je lise ce bouquin !

Et, je veux bien que tu me parles des créationnistes o13

Encore merci, bye

Revenir en haut Aller en bas
mu
Sorcière des haies
Sorcière des haies
avatar

Nombre de messages : 3593
Age : 31
Localisation : Le pays où l'ADSL n'existera jamais
Date d'inscription : 19/11/2004

MessageSujet: Re: Les assassins de la mémoire- Pierre Vidal Naquet   Dim 17 Juil 2011 - 12:23

Merci beaucoup pour ces explications car même si je savais globalement ce qu'ils signifient, c'est toujours bien d'avoir un complément.
Je veux bien aussi que tu parles des créationnistes....
Revenir en haut Aller en bas
JFK
Président du monde
Président du monde
avatar

Nombre de messages : 1429
Age : 32
Localisation : Vétroz, Valais, Suisse
Date d'inscription : 20/12/2004

MessageSujet: Le créationnisme…   Lun 18 Juil 2011 - 13:02

En guise d'introduction, je tiens à préciser que je suis beaucoup moins à l'aise sur ce sujet car il ne concerne pas ma discipline. Ce que je vais vous dire, je le tiens des cours d'histoire et philosophie des sciences que j'ai suivis à l'université, d'un cours d'histoire des USA, de quelques lectures d'articles sur le sujet et de sites internet. Ce que je dis sera donc sujet à caution.

Les origines
Le créationnisme est une théorie de la création du monde suivant la bible (la Genèse en fait) de manière littérale. Il y a différents degrés de créationnistes et les plus intégristes suivent la bible à la lettre et pensent que la terre n'a pas 10'000 ans. Pour comprendre son origine, il faut revenir sur ce qui s'est passé au 19e siècle et même avant. Depuis très longtemps, les hommes ont cherché à connaître les origines de la Terre et celles de l'homme. Il y a eu au Moyen-Âge des hommes, principalement des religieux, qui ont essayé d'évaluer l'âge de la Terre, en se basant sur le savoir et sans entrer en contradiction avec la bible. Mais, petit à petit, grâce aux découvertes en géologie par exemple, on s'est rendu compte que notre planète avait connu une longue évolution (comme l'attestent les couches géologiques par exemple).

La question s'est alors posée pour le règne du vivant. Est-ce que les êtres vivants se sont transformés en fonction de différents facteurs ou est-ce qu'ils ont une forme donnée ? Différentes théories ont été proposées. Mais c'est vers le milieu du 19e siècle qu'un jalon important a été apporté par Charles Darwin. Au retour d'un long voyage, avec un passage par les Galápagos par exemple, ce scientifique a publié "L'Origine des espèces". Dans cet ouvrage, Darwin explique qu'il n'y a pas de création d'espèces finies et formées mais qu'au contraire, les espèces connaissent une évolution en fonction du milieu dans lequel ils vivent. Les individus acquièrent certaines caractéristiques transmises de façon héréditaires (on ne connaissait sauf erreur pas encore la génétique qui a expliqué bien des choses). Par exemple, on a remarqué depuis lors que les animaux des îles sont en général plus petits que ceux sur les continents. Leur milieu étant restreint, il y a eu une sélection naturelle des individus plus petits car leur taille était mieux adaptée au milieu dans lequel ils vivent (pour différentes raisons). De fil en aiguille, l'espèce sur l'île évolue par rapport à ses semblables du continent.

Deux précisions importantes à ce stade : Darwin parle des espèces mais (par prudence ?), il ne parle pas de l'homme. De plus, si l'idée générale est correcte, la théorie de Darwin a été grandement modifiée et améliorée depuis, grâce aux découvertes de la science.

Exemple (tiré de mes lectures et visites dans les musées. Je m'engage à présenter, si ça n'est pas encore fait, des ouvrages du paléontologue Yves Coppens).

La paléontologie est un excellent exemple de l'évolution puisqu'elle a permis de comprendre que nous sommes cousins du singe (nous avons un ancêtre commun) et qu'il y a eu un jour séparation, avec l'apparition des premier pré-humains. Actuellement le plus ancien pré-humain découvert est l'homme de Toumaï, vieux de 7 millions d'années ! Différentes branches ont apparu disparu, une évolution s'est produite. Mentionnons par exemple l'australopithèque (3-4 millions d'années) dont Lucy en est l'emblème. Les pré-humains sont partis d'Afrique et se sont disséminés en Eurasie.

Puis, à partir d'Homo Erectus, il y a eu d'autres évolutions vers les humains. Une hypothèse intéressante serait que les premiers humains ont apparu en différentes parties du globe à peu près au même moment. Il y a aussi eu une évolution d'Erectus vers l'homme de Neandertal qui vivait en Europe et qui a évolué différemment suite à l'isolement de l'Europe par les glaciers. Une fois le continent de nouveau ouvert au monde, Homo Sapiens et homme de Neandertal ont vécu plus de 10'000 ans ensembles avant que l'Homo Sapiens ne prenne totalement le dessus (on ne sait pas exactement comment l'autre larron a disparu).

Bref, les sciences ont montré que la Terre est très vieille, que la vie a évolué des formes les plus élémentaires vers le plus complexe (lire aussi Hubert Reeves qui fait l'histoire du monde depuis le big bang jusqu'à la diversité biologique de la Terre, dans une complexification de l'univers qui débouche sur la vie, et une vie qui devient de plus en plus évoluée: http://livrebd.forumactif.com/t429-hubert-reeves-patience-dans-l-azur-et-autres-livres?highlight=reeves). La paléontologie a aussi démontré qu'il y a eu évolution pour toutes les espèces et que cette évolution dépend de certains facteurs naturels. Pourquoi sommes-nous devenus si intelligents alors que nos cousins primates ont évolué de façon différente ?

Les réactions
Il va sans dire que cette nouvelle vision du monde en a choqué plus d'uns. Vers la fin du 19e siècle, plusieurs courants protestants américains se sont opposés violemment à cette théorie car elle n'allait pas dans le sens de la bible. L'Eglise catholique a aussi été très défavorable à cette théorie. Ce n'est que Jean-Paul II qui a reconnu que l'évolutionnisme était plus qu'une hypothèse. Je crois sans être sûr que la position officielle de l'Eglise est maintenant de dire que les sciences ont raison en parlant de l'histoire de la Terre et de la vie mais que cette évolution est issue d'une création divine. Et beaucoup de personnes essayent d'accorder la science et ce que dit la religion.

Certains courants religieux se sont alors accrochés à la Genèse et ont adopté une lecture au premier degré de ce texte. C'est franchement un peu absurde car auparavant (il me faudrait une référence), il était plutôt admis que la genèse avait plutôt un sens symbolique. Et là Wikipédia m'aide bien avec une jolie citation d'Origène:
« Quel est l'homme de sens qui croira jamais que, le premier, le second et le troisième jours, le soir et le matin purent avoir lieu sans soleil, sans lune et sans étoiles, et que le jour, qui est nommé le premier, ait pu se produire lorsque le ciel n'était pas encore ? Qui serait assez stupide pour s'imaginer que Dieu a planté, à la manière d'un agriculteur, un jardin à Eden, dans un certain pays de l'Orient, et qu'il a placé là un arbre de vie tombant sous le sens, tel que celui qui en goûterait avec les dents du corps recevrait la vie ?
À quoi bon en dire davantage lorsque chacun, s'il n'est dénué de sens, peut facilement relever une multitude de choses semblables que l'Écriture raconte comme si elles étaient réellement arrivées et qui, à les prendre textuellement, n'ont guère eu de réalité. »
— Origène, cité par Lucien Febvre, Le Problème de l'incroyance au XVIe siècle

Et c'est ainsi que l'on devrait comprendre les textes sacrés. A propos du Coran par exemple, Averroès disait clairement que certains passages étaient destinés à la masse et qu'ils devaient être très premier degré alors que d'autres passages étaient destinés au philosophes et qu'ils devaient être compris au sens figuré et symbolique, Allah ayant transmis son message pour tout le monde.

Peu après la publication de Darwin, il y a eu de nombreux débats aux USA entre les tenants de cette nouvelle théorie et ceux qui défendaient que le monde avait été créé tel que décrit dans la Genèse. Le débat s'est vite orienté vers le terrain politique. L'enjeu était de savoir ce qu'il fallait enseigner à l'école. Des procès ont eu et ont toujours lieu. Le plus connu est le procès du singe de Dayton. Ayant étudié la question il y 4 ou 5 ans, je vous renvoie à Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Proc%C3%A8s_du_singe.

Dans ce procès, perdu par les évolutionnistes, il était question de l'enseignement d'une théorie qui allait à l'encontre de la bible. Mais si défaite judiciaire il y a eu, ce sont surtout les négationnistes qui ont été ridiculisés. La défense a présenté ses arguments scientifiques. La cour les a rejetés. Elle a alors décidé de montrer les incohérences de la bible et les créationnistes n'ont rien pu répondre. La victoire médiatique est revenue aux évolutionnistes.

Il y a maintenant des milliers de personnes dans le monde qui sont créationnistes, à un degré ou à un autre. C'est le cas par exemple de Sarah Pailin, qui est convaincue que la terre n'a que quelques milliers d'années. Et les restes des dinosaures ne lui posent pas de problèmes, c'était il y a 5'000 ans.

Je vais encore parler de la Suisse, mais je parle de ce que je connais, car il y a eu récemment une proposition du parti Évangélique pour enseigner la théorie créationniste dans les cours de science pour la confronter à l'évolutionnisme et laisser ensuite les enfants faire leur choix. Et c'est là qu'il y a un très gros problème.

Car le créationnisme n'est pas une théorie scientifique. Qu'on en parle en cours de religion d'accord, mais il ne faut surtout pas le faire dans les cours de science. Les défendeurs de cette théorie estiment qu'ils ont des preuves scientifiques et vendent leur vision comme telle. Mais dans les faits, ils doivent toujours faire intervenir le divin pour expliquer certaines choses. Il ne faut donc en aucun cas mettre cette théorie en parallèle avec l'évolutionnisme qui, lui, est fondé sur des faits scientifiques. Malheureusement, car la méthodologie de la science n'est pas bien connu, beaucoup de gens croient aux "preuves" des créationnistes.

Conclusion
Et c'est là, au terme d'un message qui n'en finit plus (si tu lis ces lignes tu es un héros…), que je vais faire le lien avec le négationnisme. Créationnistes et négationnistes défendent des points de vue en les faisant passés comme le fruit d'une recherche scientifique et sérieuse. Mais si à première vue cela pourrait paraître exacte, il est vite avéré que leurs théories sont démontées, pour ne pas dire taillées en pièce, lorsqu'on les met à l'épreuve de méthodologies réellement scientifiques qui vous souligner leurs défauts et lacunes.

Voilà pourquoi il faut toujours distinguer les théories scientifiques de celles qui ne le sont pas. Cela démontre également l'importance que l'école doit avoir pour inculquer le sens critique et la notion de méthodologie dans l'esprit des enfants. Je déplore une certaine forme d'obscurantisme chez des gens qui se fient à leur "bon sens" et pas sur des faits avérés. Le créationnisme et le négationnisme sont des exemples frappant où le manque de rigueur intellectuelle peut être dangereux.


Si vous vous êtes tapé tout le message (3 pages A4 quand même), sachez que vous gagnez…toute mon estime :-D
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dalton.ch
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les assassins de la mémoire- Pierre Vidal Naquet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les assassins de la mémoire- Pierre Vidal Naquet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche de Mémoire / Les toiles armures chevrons.
» Transport Vidal (Saint Georges du Bois, 17)
» Château de sable de Frédéric Peeters et Pierre Oscar Levy
» Pierre Clostermann : Le grand cirque
» Figurines mémoire 44

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par genres) :: Culture générale-
Sauter vers: