AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Piège de Dante- Arnaud Delalande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JFK
Président du monde
Président du monde
avatar

Nombre de messages : 1429
Age : 32
Localisation : Vétroz, Valais, Suisse
Date d'inscription : 20/12/2004

MessageSujet: Le Piège de Dante- Arnaud Delalande   Mar 19 Fév 2008 - 22:14

Le Doge de Venise et ses plus proches conseillers sont en émois ! Un meurtre sordide a été commis et l’on ne présage rien de bon. Face à une situation floue, tendue et ô combien inquiétante, décision est prise de libérer des fers un certain Pietro Viravolta, étrange bonhomme, caricature à lui tout seul de la mentalité vénitienne. Au fur et à mesure que son enquête progresse, Viravolta découvre une vérité bien glauque : une secte aux ambitions louches assassine ses victimes au travers d’une symbolique dantesque afin de cacher des desseins que ne peuvent qu’être néfastes à la sérénissime. Ne nous y trompons pas, malgré cette présentation succintes qui pourrait nous rebuter, tant l’histoire semble un énième Ersatz de tous ces romans ésotérico-politiques, Le Piège de Dante se révèle être une petite merveille.

Quel plaisir de suivre les aventures de Viravolta, un personnage haut en couleur (quoi de plus logique quand on est en plein carnaval vénitien…). Grâce à son style très agréable, tout en étant néanmoins dense, Delalande parvient à nous faire « sentir » Venise. Que l’on connaisse ou pas la ville, on ne peut qu’imaginer aisément ce foisonnement de masques, d’éxubérances, de superficialité aussi, propres à la Sérénissime. Sur ce plan, l’objectif est plus qu’atteint car en refermant le livre, on n’a qu’une envie : aller ou retourner visiter cette cité unique. L’intrigue en elle-même est bien ciselée et chaque page incite à lire la suivante. Cette histoire vénitienne nous offre un thriller dépaysant, pour ne pas dire exotique et franchement, « ça fait du bien ». Les personnages sont savoureux, peut être un peu caricaturaux. Mais pouvait-il en être autrement de la part de Vénitiens ?
Certes, rien dans ce monde n’est parfait. On peut légitimement regretter l’introduction maladroite du célébrissime Casanova. Il n’apporte rien d’intéressant à l’intrigue et ce pseudo-copinage avec un tel personnage relève plus de l’appropriation d’une célébrité que du clin d’œil. Certaines explications historiques ou descriptives semblent également un peu vaines. Elles donnent parfois l’impression d’un auteur qui veut nous impressionner par son érudition, alors que ces informations seront bien vite oubliées. Mais il ne s’agit là que de menues broutilles qui n’auront aucune influence sur le plaisir que l’on tire de la lecture de cette œuvre.

En définitive, Le Piège de Dante constitue non seulement une lecture divertissante et prenante, mais aussi un invitation à (re)découvrir les charmes sans fin de la Sérénissime.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dalton.ch
Ojascoj
desperate housewife
desperate housewife
avatar

Nombre de messages : 2271
Age : 43
Localisation : dans la petite enfance
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Re: Le Piège de Dante- Arnaud Delalande   Lun 16 Juin 2008 - 18:29

Je viens de finir ce livre parce que tu m'en as parlé, JFK et je commence à penser que tu as des goûts sûrs... ou en tout cas, proche des miens. lol

J'ai beaucoup aimé ce livre qui comme tu le dis est très prenant.
J'ai comme toi d'abord un peu regretté la description caricaturale du protagoniste principal, Viravolta. Mais finalement, passée cette présentation classique du héros rebelle à l'autorité mais sauveur de la planète, je me suis laissée attrapée par son charme et j'ai suivi le cœur battant ses aventures.
En 4e de couverture, l'éditeur précise que si on aime Arturo Perez-Reverte, on aimera Arnaud Delalande et effectivement leurs intrigues très fouillées dans des contextes particuliers se ressemblent et j'ai trouvé le même plaisir. Sauf que chez Perez-Reverte, j'ai parfois trouvé la clef de l'énigme alors que là, point du tout.
J'ai beaucoup aimé l'écriture qui mêle le point de vue du méchant au développement des aventures du héros et aussi parfois ceux d'autres personnages inconnus ou passagers de l'histoire.

C'est vrai que le personnage de Casanova n'apporte pas grand chose si ce n'est d'ancrer l'histoire dans une période réputée de Venise. Quand aux informations diverses et variées même si c'est vrai qu'elles affirment l'érudition de l'auteur, je les ai toutes trouvées intéressantes et de nature à mieux poser le contexte de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Piège de Dante- Arnaud Delalande
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dante Gabriel Rossetti
» [Robillard, Anne] Les Chevaliers D'Emeraude - Tome 3: Piège au Royaume des Ombres
» Le piège infernal: La résurection! (MUSCLOR) roman photo.
» white tiger IV par Arnaud Guilliams
» [Arnaud, Claude] Qu'as-tu fait de tes frères?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par genres) :: Policier-
Sauter vers: