AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le jour où Nina Simone a cessé de chanter -Darina al-Joundi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Margot
Pimousse cassis
Pimousse cassis
avatar

Nombre de messages : 2309
Localisation : Con Quijote perdida en la Mancha
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Le jour où Nina Simone a cessé de chanter -Darina al-Joundi   Jeu 24 Juil 2008 - 23:34

Présentation de l'éditeur

Quel est le prix de la liberté ? Liberté sexuelle, amoureuse, politique, sociale ou religieuse... Darina al-Joundi raconte, sous la plume de Mohamed Kacimi, une histoire stupéfiante, une histoire faite de vérité et de folie, de violence et de tendresse. Toute l'histoire du Liban contemporain concentrée en l'histoire d'une personne, fidèle au rêve persistant d'un père journaliste et écrivain pour qui la liberté n'est pas négociable. Ce rêve va pourtant se fracasser sur la violence et la haine de la guerre civile, là où tout devient possible, le sexe défie la peur, la drogue défie la vie, le refus de toutes les règles sociales et des convenances religieuses défie une société qui va se venger durement contre la jeune insoumise... Ce livre est bien plus qu'une confession, c'est l'histoire d'une rédemption, des retrouvailles avec la vie d'une jeune fille qui devient femme au voisinage de la folie et de la mort. Il touche au cœur, au plus profond des entrailles, là où l'émotion se libère par un tremblement, dit toute la vérité d'un être dans son immense fragilité et son irréductible force. Le jour où Nina Simone a cessé de chanter commence le jour de la mort du père, dans un lieu appelé autrefois château de Beaufort... Un texte qui reprend et prolonge le spectacle-événement du Festival d'Avignon.



Biographie de l'auteur

Née en 1968 à Beyrouth (Liban), Darina al-Joundi est comédienne depuis l'âge de huit ans. Parallèlement, elle écrit et réalise des courts métrages.
Mohamed Kacimi, né en 1955 à El-Hamel (Algérie), vit à Paris. Il a publié des romans, des essais et des pièces de théâtre, dont 1962 chez Actes Sud-Papiers en 1989, la Confession d'Abraham chez Gallimard en 2001 et Terre sainte, à L'Avant-Scène en 2007.

Ce que j'en pense : Un gros, gros coup de coeur. Darina al Joundi livre des souvenirs de jeunesse au coeur du conflit Libanais et dans une famille très permissive (pour l'époque). On l'y découvre pétillante, violente, insoumise, libre, écorchée, bouleversante... bref elle est vraiment mise à nue. C'est d'ailleurs bien dit dans la préface "elle se livre sans tabou" sur ses expériences d'actrice, de l'alcool de la drogue, la guerre, l'amour... une sorte de voyage initiatique pour le lecteur, forcément les souvenirs évoqués font écho en nous car c'est un livre sur la vie tout simplement. J'ai ris et frissoné pendant toute cette lecture. Je le conseille vraiment.
Il parait que l'auteur a été découverte lors du festival d'Avignon 2007 en tant que comédienne, il me semble qu'elle interprêtait une lettre ouverte à son père. Ce livre est donc la continuation de cette lettre... c'est pourquoi je l'ai mis dans la partie théatre.



Voies Parallèles:
Caramel de Nadine Labaki

Valse avec Bachir d'Ari Folman

Paris de Cedric Klapish
Revenir en haut Aller en bas
 
Le jour où Nina Simone a cessé de chanter -Darina al-Joundi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il n’y a pas d’amour heureux Nina Simone
» Qui fête Noël ou le jour de l'an à Disney ?
» Offre voyage-prive.com séjour à -55% dès le 22/06
» Billet 1 jour/2 parcs à 19 euros pour 5 personnes grâce à Velouté !
» [All GPS] Mise à jour des radars pour Tomtom et iGO8 et les autres ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Théâtre-
Sauter vers: