AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Grand Meaulnes- Alain Fournier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Margot
Pimousse cassis
Pimousse cassis
avatar

Nombre de messages : 2309
Localisation : Con Quijote perdida en la Mancha
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Le Grand Meaulnes- Alain Fournier   Mer 10 Sep 2008 - 21:08

Je n'ai trouvé aucun sujet (peut être existe-t-il mais où ?) alors je répare l'oubli.

Resumé

François Seurel, quinze ans fils de l'instituteur de St Agathe voit sa vie changer lorsqu'arrive un nouvel élève: Augustin Meaulnes. Ce dernier est l'objet d'admiration de la part des élèves, il est surnommé le grand Meaulnes.
Petit a petit Augustin et François se lie d'amitié. Ils partiront ensemble en quête du mysterieux domaine des Sablonnières où le grand Meaulnes a assisté à une fête très étrange.



L'auteur (source alalettre.com)
Ne le 3 Octobre 1886 dans le Cher. Décédé le 22 Septembre 1914 près de Verdun.
Le 1er juin 1905, jour de l'Ascension, Henri-Alban Fournier (il prendra en littérature le demi-pseudonyme d'Alain-Fournier), jeune lycéen de 18 ans vient de visiter " le Salon de la Nationale" au Petit Palais. En descendant l'escalier de pierre, son regard croise celui d'une grande jeune fille blonde, élancée et élégante : Yvonne de Quiévrecourt. Il la reverra quelques jours plus tard, et pourra échanger avec elle quelques mots. Hélas pour le jeune lycéen, Yvonne de Quiévrecourt est fiancée et son destin, tout tracé.
Cette rencontre, dont il a noté tous les détails, va déterminer la vie entière d'Alain-Fournier. Il la transposera quasi littéralement dans le Grand Meaulnes.
Ce roman paraît en 1913. Alain-Fournier est à deux doigts d'obtenir le prix Goncourt.
L'année suivante, c'est la déclaration de guerre. Il est mobilisé, dès le mois d'Août. Le 22 septembre, il est tué au sud de Verdun, dans les Hauts de Meuse. Il n'avait pas encore vingt-huit ans.

Ce que j'en pense :

Culte. Un livre qui a marqué des générations d'adolescents. Je dis ça mais j'ai eu du mal avec certains passages. Je me suis accrochée grâce au personnage facisnant de Meaulnes (étonnant je pense comme argument) ainsi que le personnage de Frantz du Galais que j'ai trouvé très "accessible".
J'ai été particulièrement sensible à sa quête du domaine : un besoin presque viscéral de le retrouver, ainsi que la jeune Yvonne du Galais pour se prouver que cela était bien réel. Car vu le style d'écriture on pourrait penser que ce domaine, cette fête n'a jamais exister.
Le personnage du grand Meaulnes est l'incarnation même de l'adolescent... avec sa fougue, ses convictions presque inébranlables, une foi en l'amitié.

Un livre qui donne envie de vivre pleeeeeein d'aventures, de profiter, de rêver.

Voies Parallèles Le petit prince- St Exupéry


Dernière édition par Margot le Sam 6 Aoû 2011 - 11:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mu
Sorcière des haies
Sorcière des haies
avatar

Nombre de messages : 3593
Age : 31
Localisation : Le pays où l'ADSL n'existera jamais
Date d'inscription : 19/11/2004

MessageSujet: Re: Le Grand Meaulnes- Alain Fournier   Dim 14 Sep 2008 - 23:11

Ah ben tu vois, je pensais que j'avais fait un post sur ce livre que j'ai relu en diagonale il y a deux ans.
Je l'ai lu en quatrième, lecture imposée par le tyran qu'était ma prof de français et que je détestais allègrement. Ma mère m'obligeait à le lire à voix haute avec elle (allez savoir pourquoi, du moins j'en ai oublié la raison) et mon esprit rebel grandissant me faisait dire à qui voulait l'entendre que je détestais ce livre et n'ai jamais voulu admettre devant ma mère que c'était un chef-d'oeuvre. Alors je l'ai adoré en cachette et dévoré à voix haute tout en faisant la gueule.

Il y a tant de poésie, tant d'onirisme qui se dégagent de cette histoire. J'étais raide dingue d'Augustin Meaulnes, j'enviais sa liberté.
Quand je pense à ce livre, la même image apparait systématiquement, celle du brouillard matinal des hivers froids que l'on voit dans les forêts avec cette lumière si particulière et si belle.

Margot tu as raison quand tu dis que ce livre donne envie de profiter de rêver. L'adolescence a des mauvais côtés mais c'est l'âge où l'on se croit invinsible, immortel et que le monde est à nous, qu'il n'y a qu'à franchir ou casser les murs qui se dressent devant nous. On vit à 100 à l'heure, peu importe les conséquences. Le grand Meaulnes c'est tout ça avec la poésie en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Amelly
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 396
Age : 29
Localisation : Dans le néant cosmique du Yagadougou
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Le Grand Meaulnes- Alain Fournier   Mer 27 Juil 2011 - 19:16

Le Grand Meaulnes doit faire parti de ces "classiques" qu'il faut avoir lu adolescent pour pouvoir pleinement les apprécier. Le fait est que ce n'était pas mon cas et que je viens de réparer cette erreur. Et, comment dire...du coup je ne comprends pas ce que ce roman a de "culte". En ayant longtemps entendu parler avant de l'avoir lu, je m'étais fais une certaine idée de l'intrigue qui a finit par décevoir mes attentes. J'attendais une sorte de récit d'apprentissage, où le Grand Meaulnes (qui serait un grand-frère de cœur charismatique) éduquerait François. 1ères bêtises, 1ers amours...

Malheureusement force est de constater que je ne trouve Meaulnes pas charismatique pour 2 sous. A part le fait qu'il soit "grand" (qui est répété tout au long du livre jusqu'à en avoir la nausée) je ne trouve pas que Meaulnes se distingue des autres garçons par quelques qualités particulières. Ce qui est fâcheux puisqu'il est censé susciter l'admiration. Quant à l'éducation de François que j'attendais, elle est pour ainsi dire inexistante.

La 2e chose c'est que je me suis ennuyée pendant les 3/4 de la lecture, même si

Spoiler:
 

Cette intrigue et le manque de charme de Meaulnes m'ont également rappelé les romans moyenâgeux de type Chrétien de Troyes dont les héros sont décrits tellement fadement que même si je sais que je dois les admirer, l'admiration attendue ne vient pas.

Mais peut-être l'ai-je lu trop tard...

Revenir en haut Aller en bas
mu
Sorcière des haies
Sorcière des haies
avatar

Nombre de messages : 3593
Age : 31
Localisation : Le pays où l'ADSL n'existera jamais
Date d'inscription : 19/11/2004

MessageSujet: Re: Le Grand Meaulnes- Alain Fournier   Jeu 28 Juil 2011 - 11:38

Non, je ne pense pas que tu l'ais lu trop tard, tu as tout simplement le droit de ne pas accrocher au style et/ou à l'histoire. Je ne pense pas que ce livre fasse l'hunanimité même auprès des adolescents.
Je l'ai relu presque 20 ans après et j'y ai retrouvé toute la magie pourtant nos avis ont tendance à changer avec l'âge.
Le succès du livre est aussi peut-être dû au fait que ce soit un roman unique d'un auteur mort trop tôt ( à 27 ans ( un autre ) si je me souviens bien ).
Revenir en haut Aller en bas
Alinoé
Kukul L'Orangine des îles farouches
Kukul L'Orangine des îles farouches
avatar

Nombre de messages : 1075
Localisation : planète livre
Date d'inscription : 08/11/2004

MessageSujet: Re: Le Grand Meaulnes- Alain Fournier   Ven 29 Juil 2011 - 21:25

Je n'ai jamais réussi à lire ce roman pendant ma jeunesse.
Alors que certaines copines en disait le plus grand bien.
Dès les premières pages, je m'ennuyais.

J'ai réussi à le lire il y a un ou deux ans.
On baigne dans une atmosphère onirique, le grand Meaulne n'est qu'un catalyseur, et qu'il n'est extraordinaire qu'aux yeux du narrateur.

Mais ce n'est pas un roman si exceptionnel que ça pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Grand Meaulnes- Alain Fournier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Grand Meaulnes- Alain Fournier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: 20ème-
Sauter vers: