AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Catastrophes (une histoire culturelle)- François Walter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JFK
Président du monde
Président du monde
avatar

Nombre de messages : 1429
Age : 32
Localisation : Vétroz, Valais, Suisse
Date d'inscription : 20/12/2004

MessageSujet: Catastrophes (une histoire culturelle)- François Walter   Mar 23 Sep 2008 - 12:21

4e de couverture

Pourquoi la notion de "risque", issue des domaines de la navigation et du jeu, peut-elle aujourd'hui s'appliquer à des actions aussi diverses qu'implanter une maison sur les flancs d'un volcan, avoir des rapports sexuels non protégés ou manger du poulet ? Depuis les années 1970, le "risque" est un moyen parmi d'autres de traiter l'incertitude diffuse qui gagne notre monde.
Jusqu'alors, le terme de "catastrophe" suffisait à appréhender les multiples variantes des phénomènes ponctuels de paroxysme. De désastres en fléaux, de sinistres en calamités, l'Occident s'est représenté les catastrophes suivant un cours complexe dont François Walter explore les méandres. Pourquoi l'âge classique redoutait-il tant le passage des comètes et leurs présages ? Qu'est-ce qui pousse le siècle des Lumières à se laisser fasciner par le spectacle des éruptions volcaniques ? Prométhéen, le XIXe siècle l'est-il vraiment qui semble se résigner à la succession des catastrophes industrielles et minières ? Et que dire de la déréliction du dernier siècle confronté aux catastrophes morales absolues, Auschwitz et Hiroshima ? Loin du schéma réductionniste selon lequel nous serions passés d'une société de la fatalité à une société de la sécurité, François Walter s'attache à mesurer la contribution des images et des discours aux climats anxiogènes.
Il montre que la culture du risque se nourrit toujours à des sources symboliques, à plus forte raison quand règne l'idéologie de la précaution et du développement durable, à l'ombre d'une catastrophe écologique annoncée.

Mon avis

Je ne suis pas forcément très objectif sur ce livre puisque j'ai suivi le cours qu'a donné l'auteur sur ce sujet. Mais je ne pense pas me tromper en affirmant que ce livre est très bon.

Il devrait intéresser, outre les amateurs d'histoire, les amateurs d'art dans le sens le plus général du terme (musique, littérature, peinture...) car tout au long du livre, l'auteur illustre ses affirmations par de très nombreux exemples tirés de l'art. Ainsi, on trouve de très nombreuses références picturales et littéraires aux catastrophes (ex parmi d'autres: les toiles de turner, Jules Verne...). C'est normal puisqu'il s'agit d'une histoire culturelle, mais je pense que c'est assez original pour les néophytes. Bon bien sûr on ne voit pas les peintures (chance qu'on a eu durant le cours), mais cela donne envie justement de voir et lire les oeuvres pour mieux comprendre comment l'homme a perçu les catastrophes au long de l'histoire.

Concernant le contenu, très riche et documenté, j'ai trouvé vraiment très intéressant les nuances qu'a amené François Walter au cliché: société anciennes->vision purement providentialiste des catastrophes, société contemporaine-> vision purement scientifique. A la lecture de ce livre, on comprend qu'en fait les hommes, malgré la présence divine, ne sont pas restés inactifs face aux calamités. Et inversement, nous ne vivons pas que dans un cadre rationnel et que certains aspects mystiques et théologiques sont toujours bien présents dans notre société.

Il faut aussi souligner l'évolution de vocabulaire (calamités, pluies "diluviennes", fléaux, catastrophes, risque...) pour arriver à notre société du risque et de l'incertain.

Finalement, ce livre offre un panorama très pertinent sur l'évolution de la perception, mais aussi la gestion, des catastrophes. Je le conseille pour son contenu premièrement, qui devrait intéresser pas mal de monde, mais aussi parce qu'il offre un très bon exemple d'histoire culturelle. Et je pense qu'ici, il devrait trouver son public à ce titre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dalton.ch
 
Catastrophes (une histoire culturelle)- François Walter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Miyazaki père et fils et la presse culturelle française
» HISTOIRE ROMAINE (François Hinard), La République.
» Vlad: Dracula l'histoire continue
» 08 janvier 1297 : François Grimaldi s'empare de Monaco
» La protection culturelle française n'est-elle pas dépassée pour Disneyland?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par genres) :: Culture générale-
Sauter vers: