AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Zoé Valdès - L'éternité de l'instant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ojascoj
desperate housewife
desperate housewife
avatar

Nombre de messages : 2271
Age : 43
Localisation : dans la petite enfance
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Zoé Valdès - L'éternité de l'instant   Sam 25 Oct 2008 - 18:29

4e de couverture :

Mo Ying est né de l'union très heureuse d'un célèbre chanteur d'opéra et d'une jeune calligraphe. Elevé dans le culte des arts, dans l'attention aux forces de la nature, il est doté d'une intelligence et d'une sensibilité rares. Mais la Chine s'apprête à vivre de profonds bouleversements, et la famille sera emportée par la tourmente. Sans nouvelles de son père, Mo Ying s'exile à son tour, pour essayer de le retrouver. Après de picaresques péripéties, il débarque à Cuba...

Prenant pour trame la charade sino-cubaine, jeu de hasard qui oscille entre sacré et sacrilège, et rattaché à la philosophie et à la poésie de la vie quotidienne, Zoé Valdès offre un conte oriental inspiré de l'histoire de son grand-père pour explorer ses racines chinoises. Dans une foisonnante mosaïque d'histoires et d'aventures, son pouvoir d'évocation est mis au service d'une émouvante quête d'identité et de sens.

Ce que j'en pense :
Le résumé de l'histoire laisse à penser qu'on va lire un roman initiatique du voyage de Chine à Cuba du jeune Mo Ying. Pas du tout. L'histoire est très décousue sauf au début où tout est écrit dans l'ordre chronologique. Puis, à partir du moment où le père s'en va, l'auteur fait des sauts de puce d'un moment à l'autre et j'avoue avoir perdu un peu le fil. Mais je suis restée intriguée par l'histoire et j'ai poursuivi. L'auteur décrit très bien (on s'y croirait) la culture chinoise puis la cubaine. On sent vraiment qu'elle est pétrie des deux. Mais le flou de la structure de l'histoire a tout de même un peu polluée ma lecture et j'ai détesté son style pour les scènes érotiques ou sexuelles. Faut dire qu'après Murakami qui met tant de sensualité dans tous ses écrits, ça l'a surement déservie.
J'ai à la fin été très émue par la vie du vieux Mo Ying et sa relation avec sa petite fille. On sent le vécu de cet attachement si spécifique et comme il fait écho à celui encore si important que j'ai partagé avec mon propre grand-père.
Revenir en haut Aller en bas
 
Zoé Valdès - L'éternité de l'instant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gilles Valdès
» Pogo Instant Digital Camera
» collection de cobra : ma collection pour l'instant
» Réunis pour l'éternité
» Amour d'éternité.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: Littérature contemporaine-
Sauter vers: