AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nadja - André Breton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Margot
Pimousse cassis
Pimousse cassis
avatar

Nombre de messages : 2309
Localisation : Con Quijote perdida en la Mancha
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Nadja - André Breton   Lun 27 Oct 2008 - 22:08

L'auteur (biographie très très raccourcie)

André Breton nait dans L'Orne en 1896. Il est surnommé "Le grand indésirable", le pape du surréaliste, la forêt de Broceliande en complet veston.
Il est profondément marqué par la Bretagne et par les légende.
En 1910 il découvre la littérature avec Baudelaire, Mallarmé qui lui montre "ce que l'on peut faire avec les mots"
1913: Il découvre Villiers de L'isle Adam, Paul Valery, St Pol Roux et Gustave Moreau. L'anné suivante Rimbaud lui révèle l'aventure de l'écriture.
1915 : Il passe son doctorat de médecine à Nantes en psychatrie. A la suite de ce diplôme il est muté à St Dizier où il rencontre un soldat Jacques Vaché (qui lui inspirera en partie le mouvement surréaliste).
1924 : "Parution du premier traité sur le surréalisme".
1926 : Il rencontre Leona Camille Ghyslaine D. qui deviendra sous sa plume le personnage de Nadja (1928 parution de la première version)
Il meurt en 1966.

Résumé



Oeuvre assez difficile à résumer mais je vais tenter. Nadja, une jeune femme étrange happe le regard d'André Breton alors qu'il erre dans les rues de Paris. Grâce à Nadja, il espère percer le mystère du monde et vivre de près l'aventure "surréaliste". Nadja sombrera sous les yeux du narrateur dans la folie après lui avoir demander d'écrire un roman sur elle. L'oeuvre "Nadja" est donc un mémorial pour Leona Camille Ghyslaine D.

Le mouvement Surréaliste
Impossible d'évoquer ce livre sans parler du mouvement littéraire et artistique dans lequel il est créé.
Pris ici

Surréalisme, né après la première Guerre Mondiale, est caractérisé par son opposition à toutes conventions sociales, logiques et morales. C'est un mouvement qui prime le rêve, l'instinct, le désir et la révolte. Autant littéraire qu'artistique, il provient du Dadaïsme. Certains artistes importants du Surréalisme proviennent de ce premier courant, par exemple: Max Ernst, Man Ray et Hans Arp. Tout comme le Dadaïsme, le Surréalisme est marqué par ses écrivains. En 1924, André Breton écrit le "Manifeste du Surréalisme". Il était surtout désireux de garder la pureté originale du mouvement, malgré le fait que les artistes n'auront que d'étroits liens tout au long de l'existence de celui-ci. La cohésion du groupe a surtout été marquée par les nombreuses expositions à Paris. Malgré cette visibilité mondiale importante au sein des expositions parisiennes, la deuxième Guerre Mondiale amène les artistes à New York, où le mouvement fait quelques adeptes. De retour après la guerre en 1945, le groupe fait quelques expositions mais se dissoue quelques années plus tard en 1959. Il faut comprendre que les liens entre les surréalistes ont toujours été étroits depuis 1929 et ne tenaient qu'à un fil. C'est à partir de cette année là que chacun tentait de s'affirmer indépendamment du groupe, venant à l'encontre du but premier d'André Breton.

Ce que j'en pense :

Un recit vraiment hors norme ! A l'image de son créateur en fait. Ce n'est ni un roman, ni une biographie, ni un essai... c'est un mix de tout ça. L'oeuvre est divisée en deux parties.
Page 1- 71 : La réflexion sur le surréalisme selon Breton et son but.
71- à la fin : L'aventure avec Nadja.
Un récit assez perturbant, les évènements sont racontés sans lien apparents (ce qui laisse une grande liberté aux lecteurs d'imaginer ce qu'ils veulent), les descriptions sont remplacées par des photos.
André breton bouleverse les codes littéraires et invite le lecteurs à s'interroger sur les évènements qu'il narre. L'écriture est hésitante, l'auteur donne des ficelles aux lecteurs d'interpréter comme ils l'entendent.
Nadja a une multiplicité de sens.
On navigue entre réalité et fiction. Pour moi cela a été assez compliqué de me plonger dans cette atmosphère mais finalement j'admire Breton d'avoir renouveler le processus de lecture.
Revenir en haut Aller en bas
 
Nadja - André Breton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NADJA d'André Breton
» Signe ascendant - André Breton
» Lettres à Aube - André Breton
» André Breton
» [Breton, André] Poisson soluble

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: 20ème-
Sauter vers: