AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Physiciens- Friedrich Dürrenmatt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JFK
Président du monde
Président du monde
avatar

Nombre de messages : 1429
Age : 32
Localisation : Vétroz, Valais, Suisse
Date d'inscription : 20/12/2004

MessageSujet: Les Physiciens- Friedrich Dürrenmatt   Lun 9 Fév 2009 - 19:08

Quatrième de couverture (un peu long et pompeux, m'enfin bref...)

Les Physiciens se passe entièrement dans le salon d'une villa qu'on devine isolée, ancienne résidence d'été des von Zahnd, transformée en asile de fous... le mot est lâché. Précisons que Dürrenmatt maintient strictement l'unité de lieu, de temps et d'action. Une action qui se déroule chez les fous ne s'accommode que d'une forme classique.

Les fous sont au nombre de trois. Il faut dire que les malades de marque ont été transférés dans un bâtiment neuf et élégant. Ces trois fous sont (est-ce un hasard?) tous trois physiciens. Ils vivent chacun pour soi, chacun s'est tissé un monde imaginaire où il s'est enfermé, ils prennent leurs repas en commun dans le salon et échangent parfois quelques propos scientifiques.

Ils seraient des fous modèles si certaines choses un peu ennuyeuses, carrément horribles même, ne s'étaient passées. L'un d'eux a étranglé une infirmière. Autour du cadavre s'affairent les fonctionnaires de la police criminelle, aimables gaillards à l'âme tranquille, qui ont déjà absorbé leur ration de vin blanc et qui le sentent. Ils mesurent, prennent des empreintes digitales.

Qui sont-ils? Ceux qui se font appeler Newton, Einstein et Möbius. Des criminels? Des physiciens? Des fous? Des simulateurs? Ou tout à la fois? Nous sommes confrontés là à une énigme qui ressemble beaucoup aux problèmes que se pose, depuis quelques dizaines d'années, l'ensemble de l'humanité!


Mon avis

J'ai vraiment adoré cette pièce et je regrette de ne pas l'avoir vue l'an dernier alors qu'elle a été jouée pas loin de chez moi. Des 3 pièces de Théâtres de Dürrenmatt que j'ai lues, c'est celle que je préfère.

Je trouve difficile d'en parler sans spoiler la pièce, ce qui serait dommage dans la mesure où les éléments les plus importants se retrouvent plutôt vers la fin. Quoi qu'il en soit, on retrouve certains points communs avec d'autres oeuvres de cet auteur (Comme La Visite de la vieille dame, présenté dans un autre sujet, ou Le Juge et son bourreau). La langue est la même, l'absurde de certaines situations on certains actes aussi. L'ambiance est très sobre mais l'histoire contient une certaine profondeur.

Intéressant sur les thèmes de l'identité ou de la folie, il y a également un questionnement sur l'humanité tout court.

J'ai finalement beaucoup aimé cette pièce. J'ai un peu de peine à en parler comme cela (surtout que cela fait plusieurs mois que je voulais présenter cette pièce), mais je recommande cette oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dalton.ch
Amelly
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 396
Age : 28
Localisation : Dans le néant cosmique du Yagadougou
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Les Physiciens- Friedrich Dürrenmatt   Mar 17 Fév 2009 - 23:22

J'ai eu la chance de pouvoir voir cette pièce jouée en Allemagne il y a quelques années, et c'était vraiment gé-ni-al !! Mon meilleur moment de théâtre. C'est une pièce intelligente et très drôle. En tout cas les pièces de Dürrenmatt le sont (drôles) en allemand, après ce n'est pas simple de traduire l'humour...je ne pense pas que ça soit aussi drôle en français...

Conseil de lecture pour toi JFK (pour les autres aussi d'ailleurs) : lis la pièce Romulus le Grand si ce n'est pas déjà fait. C'est la pièce la plus drôle que j'ai jamais lu !! Avec en prime, une réflexion philosophico-historique très intéressante. Ca mérite un post à elle toute seule d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Physiciens- Friedrich Dürrenmatt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Friedrich Dürrenmatt (Suisse)
» Friedrich DURRENMATT (Suisse)
» Friedrich Klinger
» Friedrich NIETZSCHE - L'Antéchrist
» [Weissensteiner, Friedrich] L'archiduchesse rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Théâtre-
Sauter vers: