AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au Zénith de Duong Thu Huong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ojascoj
desperate housewife
desperate housewife
avatar

Nombre de messages : 2271
Age : 43
Localisation : dans la petite enfance
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Au Zénith de Duong Thu Huong   Lun 9 Mar 2009 - 23:37

Je souhaite vous présenter le deuxième livre que je lis de Duong, Thu Huong, auteur viet-namienne que j'affectionne particulièrement.

L'histoire :

4e de couverture
Citation :
Au Zénith est le chef-d'oeuvre de Duong Thu Huong : voici un roman qu'elle portait en elle depuis plus de 10 ans, où convergent son combat politique et son talent littéraire.
En 1953, le président - c'est ainsi que l'auteur le nomme, mais on comprend très vite qu'il s'agit de Ho Chi Minh - tombe éperdument amoureux, à plus de 60 ans, d'une très jeune femme. Avec elle, il fonde une famille, qu'il installe à Hanoi dès la reconquête de la capitale. Mais il n'est pas un homme ordinaire, il est le père de la nation, et quand lui vient le souhait d'officialiser son union, les ministres, dont il a favorisé l'ascension, lui font valoir que cette affaire privée le ferait descendre de son piédestal politique. Le président cède, croyant choisir une légitime raison d'Etat. De ce jour, sa vie bascule. Sa jeune compagne est assassinée, ses enfants recueillis par des proches, et le pouvoir effectif lui échappe : cachés derrière sa figure tutélaire, ses anciens compagnons construisent un régime dont les fondements sont bien éloignés des combats de leur jeunesse commune.
Pour donner toute sa mesure à ce drame intime et politique, l'écrivain déploie une construction romanesque époustouflante, juxtaposant quatre points de vue narratifs.
Celui du président, qui à la fin de sa vie, pendant la guerre contre les Américains, avec pour seuls compagnons les soldats qui le surveillent et les bonzesses de la pagode voisine, tente d'éclairer les méandres de son propre parcours.
Celui de son meilleur ami, Vu, qui élève son fils, et dont la propre femme, une ancienne révolutionnaire pure et dure comme lui, symbolise désormais la corruption au pouvoir.
Parenthèse bucolique et contrepoint à l'intrigue principale : Duong Thu Huong raconte comment un vieil homme respecté dans son village de bûcherons est parvenu, non sans difficultés, à imposer son union avec une femme de 40 ans plus jeune que lui.
Dernier point de vue : celui du beau-frère de la jeune épouse sacrifiée. Fou de douleur, ce compatriote inconnu ne survit que pour se venger.
Au long de cette fresque impressionnante, l'écrivain - héraut des idéaux bafoués que le président a portés jusqu'au bout - élucide, sans jamais porter de jugement, un destin d'autant plus tragique qu'il s'est joué d'un être bien réel et maître du pouvoir.

Ce que j'en pense :

Ce livre ne pouvait que me plaire car il me replonge dans l'ambiance de mon récent voyage au VietNam. J'y ai ressenti l'atmosphère humide et feutrée des campagnes, la vie difficile des minorités, l'humour des Viet Namiens, le culte voué à Ho Chi Minh...
Mais comme l'annonce la 4e de couverture reproduite ci-dessus, c'est un roman magnifique par sa construction, la critique subversive du pouvoir communiste, la tristesse de la vieillesse du président, le rouleau compresseur de la machinerie et des apparences... tout ce livre respire le Viet Nam et son histoire tragique mais aussi sa vigueur.
Tout le long du livre, je me suis demandée si cette épouse assassinée a réellement existé et quel a été le destin des enfants. Parce que cette manipulation du culte populaire pour cet homme par le pouvoir communiste est patente à Hanoi lorsqu'on se promène dans les jardins du palais présidentiel et que l'on voit cet immense mausolée alors qu'on sait qu'Ho Chi Minh voulait être incinéré. Le sentiment qu'il a été manipulé est patent et est repris dans ce livre. Alors je continue à m'interroger.
Revenir en haut Aller en bas
shenzy
Princesse aux petits pois.
Princesse aux petits pois.
avatar

Nombre de messages : 3741
Age : 27
Localisation : somewhere over the rainbow...
Date d'inscription : 04/11/2004

MessageSujet: Re: Au Zénith de Duong Thu Huong   Mar 10 Mar 2009 - 12:11

Citation :
Tout le long du livre, je me suis demandée si cette épouse assassinée a réellement existé et quel a été le destin des enfants.
C'est exactement ce que j'allais te demander en lisant le résumé du livre à savoir si c'était une fiction ou non.
C'est un pays par contre que je connais très mal et encore plus son histoire, mais présenté comme cela ça doit être intéressant d'y pénétrer.

_________________
"Après avoir étudié la condition des femmes dans tous les temps et dans tous les pays, je suis arrivé à la conclusion qu'au lieu de leur dire bonjour, on devrait leur dire pardon"

Alfred de Vigny
Revenir en haut Aller en bas
Ojascoj
desperate housewife
desperate housewife
avatar

Nombre de messages : 2271
Age : 43
Localisation : dans la petite enfance
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Re: Au Zénith de Duong Thu Huong   Mer 11 Mar 2009 - 15:45

Elle termine son livre en disant qu'il serait tant pour les VietNamiens d'ouvrir les yeux. Alors je ne sais pas si elle parle de l'utilisation faite par le régime de l'homme Ho Chi Minh ou de la véritable histoire de ce monsieur.
Je pense que son livre étant présenté comme un roman, l'histoire en elle même est fausse. Mais l'auteur veut montrer par là que nul ne peut savoir vraiment quel a été la vie de cette icône car le parti communiste a dévoyé sa vie privée en l'utilisant à des fins politiques. Et c'est vrai que lorsqu'on est à Hanoi, le culte d'Ho Chi Minh est incontournable et quand on voit ce qui est présenté de lui et la manière dont c'est fait, on ne peut que ce dire qu'il y a une mise en scène du parti et que finalement, nous ne savons que très peu de choses de l'homme qui a mené le peuple viet namien à l'indépendance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au Zénith de Duong Thu Huong   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au Zénith de Duong Thu Huong
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Duong Thu Huong
» Duong Thu HUONG (Vietnam)
» Je viens de récuperer ma Zénith
» [Bâle] Zénith, le renouveau!!
» toulouse zénith

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: Littérature contemporaine-
Sauter vers: