AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Troisième Combattant- Dr Marcel Junod

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JFK
Président du monde
Président du monde
avatar

Nombre de messages : 1429
Age : 32
Localisation : Vétroz, Valais, Suisse
Date d'inscription : 20/12/2004

MessageSujet: Le Troisième Combattant- Dr Marcel Junod   Lun 18 Jan 2010 - 14:49

Résumé:
Marcel Junod était un médecin membre du CICR. De son départ un peu par hasard de l'hôpital de Mulhouse, où il officiait comme interne, au cataclysme d'Hiroshima, Junod partage certaines expériences qu'il a vécues en tant que délégué de la Croix Rouge. Et il en a vécu, des événements tragiques : Guerre en Éthiopie, Guerre d'Espagne, Deuxième Guerre mondiale (Grèce, Allemagne, Japon).

Au travers de cette autobiographie humanitaire, Junod retrace la vie d'un délégué à l'époque, une sorte de baroudeur très indépendant, à la vie palpitante.

" Un témoignage du Dr Junod sur les missions qui l'ont conduit, de 1935 à 1945, en Abyssinie, où il vécut les bombardements au gaz moutarde, puis en Espagne, en Pologne, en Allemagne, et enfin au Japon, où il fut l'un des premiers médecins étrangers à constater les effets terribles de la bombe atomique larguée sur Hiroshima. A travers ce récit, le lecteur découvre le travail d'un délégué du CICR, travail difficile, parfois dangereux, mais toujours passionnant."



Mon avis:
C'est un très bon livre. Dans un langage simple, clair, Marcel Junod nous raconte des moments forts de sa carrière. Il a vécu de véritables aventures, des situations très difficiles et, au final, ce livre constitue un très beau témoignage. La lecture se fait simplement et rapidement, tant certains événements sont passionnants malgré eux.

Je retiendrai quelques éléments (parmi tant d'autres) : l'armée italienne qui bombarde les ambulances de la Croix rouge en Ethiopie, une violation flagrante des CG et l'utilisation d'armes chimiques. Lors de ses activités durant la guerre d'Espagne, j'ai été très frappé par les échanges de prisonniers, toujours à risque et surtout par les messages Croix rouge. Junod prend l'exemple de messages totalement censurés, où ne subsistait que la signature du détenu, mais qui arrachaient des larmes de bonheur aux familles qui les recevaient, tout simplement parce qu'une unique signature était la preuve que la personne était encore en vie.

La Deuxième Guerre mondiale constitue une partie importante du livre. Les descriptions de la famine en Grèce sont assez dures et les moyens pour la surmonter semblent dérisoires. Il est par contre impressionnant de voir Junod et ses collègues convaincre les amirautés anglaises et allemandes de laisser passer des navires du CICR. Il faut pour cela dire précisément où et quand vont passer ces navires, aucun retard n'étant permis et s'assurer qu'aucun des belligérants ne va s'en prendre au navire. La ténacité avec laquelle les délégués ont lutté est vraiment impressionnante. On découvre le quotidien de personnes qui doivent affronter la misère du monde du matin au soir, avec bien souvent un manque de ressource problématique.

Enfin, la dernière partie du livre est à mon sens la plus importante. Suite à un voyage épique à travers toute la Russie, Junod atteint le Japon. Il doit y effectuer une nouvelle mission comme délégué. Peu de temps après, une bombe nucléaire explose sur Hiroshima. Il sera en fait le premier non-japonais à atterrir à Hiroshima après l'explosion de la bombe et à aider les secours locaux. La situation humanitaire est désastreuse et Junod ira parlementer jusqu'au général McArthur pour obtenir du matériel médical. De nos jours encore, la ville d'Hiroshima lui rend chaque année hommage pour les services qu'il a rendu aux survivants. Etant un des premiers occidentaux à avoir vu les ravages de la bombe, il ne peut que conclure son ouvrage par une exhortion à ne plus jamais utiliser ce genre d'armes.

En lisant cette petite critique, on voit tout de suite que le contenu du livre est vraiment digne d'intérêt. Il retrace un parcours de vie assez exceptionnel (et encore, Junod a eu une carrière vraiment intéressante après la guerre, à l'UNICEF ou comme prof de médecine) dans une période difficile. La lecture, très facile, rend le livre très attrayant.

Finalement, le meilleur moyen de résumer ce livre, c'est de citer le titre d'une page web qui lui est consacrée :

Il s'est bagarré à mains nues avec des pillards lors de la prise d'Addis Abeba par les troupes italiennes. Il a négocié la vie des otages pendant la guerre d'Espagne. Pris pour un espion, il fut arrêté par la Gestapo à Berlin. Il fut aussi le premier médécin étranger à aider les victimes de la bombe atomique à Hiroshima. Portrait d'un délégué d'exception... (http://www.icrc.org/web/fre/sitefre0.nsf/html/5YVLNM)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dalton.ch
 
Le Troisième Combattant- Dr Marcel Junod
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marcel Aymé
» Carte du combattant
» La Femme du boulanger - Marcel Pagnol 1938
» Médaille du combattant volontaire
» Le Casse tome 2, Le Troisième Jour, Meunier - Guérineau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par genres) :: Documents/Temoignages/Biographies-
Sauter vers: