AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Toute passion abolie - Vita Sackville West

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Linda
Big Admin absolue
Big Admin absolue
avatar

Nombre de messages : 1988
Age : 37
Localisation : Champigny sur Marne
Date d'inscription : 31/10/2004

MessageSujet: Toute passion abolie - Vita Sackville West   Lun 24 Mai 2010 - 21:00

L'auteur étant peu connu en France, je vous invite à lire l'article de wikipedia la concernant : http://fr.wikipedia.org/wiki/Vita_Sackville-West

Présentation de l'éditeur :

Citation :
"En un éclair lady Slane sentit que le puzzle éclaté de ses souvenirs venait de se reconstituer, comme le font des notes de musique éparpillées qui prennent soudain forme et redeviennent cette mélodie familière que nous portons en nous. Elle se retrouva sur la terrasse de la villa indienne désertée [...] où seuls quelques nuages de terre poudreuse s'élevant dans les airs indiquaient la direction d'Agra. Elle appuyait ses bras sur le parapet brûlant, faisant pivoter lentement son ombrelle. En fait, elle se tenait ainsi pour dissimuler son trouble car elle venait de se retrouver à l'écart de tous avec ce jeune homme à ses côtés." Le jour même de la mort de son mari Henry Holland, comte de Slane, lady Slane décide de vivre enfin sa vie. Elle a quatre-vingt-huit ans. Lady Slane surprend alors son entourage en se retirant à Hampstead, dans une petite maison aperçue une seule fois, et aimée aussitôt, trente ans auparavant. Dans sa nouvelle demeure, toute passion abolie par l'âge et le choix du détachement - elle a pris soin de prévenir ses enfants plus de visites familiales -, lady Slane se sent libre enfin de se souvenir et de rêver. Leonard Woolf (le mari de Virginia), son éditeur, considérait Toute passion abolie (1931) comme son meilleur livre. Des dizaines de milliers de lecteurs ont été touchés par cette vieille dame indigne, "adossée à la mort pour contempler la vie".

Mon avis :

Toute passion abolie se lit très vite et, de part son universalité, porte à la réflexion. Lady Slane, enfin libre à 88 ans, se plonge dans ses souvenirs. Malgré quelques longueurs (nécessaires soit dit en passant), j'ai adoré les passages où ses enfants, décontenancés, s'indignent de cette mère qu'ils disent atteinte de démence : on assiste à la confrontation entre la société anglaise de l'époque, pleine de codes et d'une moralité archaïque, et le peu que cette société trouvait "excentrique".

_________________
[...]
Revenir en haut Aller en bas
Alinoé
Kukul L'Orangine des îles farouches
Kukul L'Orangine des îles farouches
avatar

Nombre de messages : 1075
Localisation : planète livre
Date d'inscription : 08/11/2004

MessageSujet: Re: Toute passion abolie - Vita Sackville West   Mar 25 Mai 2010 - 21:53

Etant fan de Virginia Woolf, je me suis intéressée à Vita Sackville West qui était son amie. J'ai lu "L'héritier" et j'ai aimé. C'est comme Virginia un auteur impressionniste, elle brosse des portraits par petites touches, elle raconte les histoires par les petits détails et c'est très vivant.
Revenir en haut Aller en bas
 
Toute passion abolie - Vita Sackville West
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vita Sackville-West
» Vita SACKVILLE-WEST (Royaume-Uni)
» Vita Sackville-West
» La traversée amoureuse de Vita Sackville-West
» The Edwardians - Vita Sackville West

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: 20ème-
Sauter vers: