AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Rouge et le Noir - Stendhal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amelly
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 396
Age : 29
Localisation : Dans le néant cosmique du Yagadougou
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Le Rouge et le Noir - Stendhal   Jeu 17 Juin 2010 - 20:08

Le Rouge et le Noir - Stendhal


Courte biographie (Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Stendhal )

Stendhal, né Marie-Henri Beyle le 23 janvier 1783 à Grenoble et mort le 23 mars 1842 à Paris, est un écrivain français de la première moitié du XIXe siècle. — Avant de signer Stendhal, il a utilisé d'autres noms de plume, tels : Louis Alexandre Bombet[1], ou Anastase de Serpière[2].

Engagé dans l'armée en 1800, il occupa surtout des fonctions d'administration militaires comme durant la campagne de Russie en 1812. Amateur d'arts et passionné d'Italie où il effectua de nombreux séjours, il écrivit d'abord des essais esthétiques sous son vrai nom comme L'Histoire de la peinture (début 1817), mais c'est sous le pseudonyme de « M. de Stendhal, officier de cavalerie » qu'il publia Rome, Naples, Florence en septembre 1817[3]. Ce nom de plume est inspiré d'une ville d'Allemagne « Stendal », lieu de naissance de l'historien d'art et archéologue renommé à l'époque Johann Joachim Winckelmann, mais surtout proche de l'endroit où Stendhal vécut en 1807-1808 un moment de grande passion avec Wilhelmine de Grisheim. Ayant ajouté un H pour germaniser encore le nom, il souhaitait que l'on prononce « Standhal »[4].

Ses romans de formation Le Rouge et le Noir (1830), La Chartreuse de Parme (1839) et Lucien Leuwen (inachevé) ont fait de lui, aux côtés de Balzac, Hugo, Flaubert ou Zola, un des grands représentants du roman français au XIXe siècle. Dans ses romans, caractérisés par un style économe et resserré, Stendhal cherche « La vérité, l'âpre vérité » dans le domaine psychologique, et campe essentiellement des jeunes gens aux aspirations romantiques de vitalité, de force du sentiment et de rêve de gloire.

4e de couverture :

Au rouge des armes, Julien Sorel préfèrera le noir des ordres. Au cours de son ascension sociale, deux femmes se singularisent, comme pour figurer les deux penchants de son caractère : Madame de Rênal - le rêve, l'aspiration à un bonheur pur et simple - et Mathilde de La Mole - l'énergie, l'action brillante et fébrile. A ces composantes stendhaliennes (conception de la vie qui dépasse la stratégie narrative pour s'étendre à l'existence de l'auteur) correspondent deux facettes stylistiques : la sobriété et la restriction du champ de vision. Dans cette Chronique de 1830, bien avant l'existence du cinéma donc, Stendhal alterne les prises de vue pour concilier réalisme et romantisme. Le Rouge et le Noir, portrait social, est également un roman de l'individualité où le regard des personnages sert de philtre au narrateur et où la cristallisation stendhalienne, cette phase irisée De l'amour, trouve un formidable support dans les champs, contrechamps, plongées et contre-plongées. Cette écriture visuelle ajoute à l'analyse une intelligence psychologique profonde. Inversement, le ton dépouillé permet au romantisme d'éviter le lyrisme abusif et de demeurer ironique envers la société sclérosée de la France de la Restauration.

Mon avis :

En lisant ce livre j'ai compris pourquoi on disait que concernant Stendhal, il y a les partisans du Rouge et le Noir, et ceux qui lui préfèraient La Chartreuse de Parme. J'ai lu ces deux romans dans l'ordre inverse de la chronologie (j'ai lu La Chartreuse en 1er), et j'ai trouvé qu'on trouve beaucoup de ses thèmes dans le 1er roman, en moins poussés peut-être. Les personnages de Julien et de Fabrice ont des points communs, telle que l'ambivalence : Stendhal nous livre à la fois des portraits à charge (âme basse, ambition sans aucune vocation réelle, opportunisme, stupidité) mais aussi, et c'est surprenant, des portraits très positifs de ceux qu'il nomme "notre héros" (âme noble, intelligence vive, le physique délicat, en un mot : un pur héros romantique). Néanmoins il me semble que Stendhal "préfèrait" le personnage de La Chartreuse à Julien Sorel : sa vanité et son orgueil seront soulignés jusqu'à la fin.

J'ai beaucoup aimé ce livre parce que je trouve que Stendhal sait offrir une critique sociale divertissante. C'est une critique acerbe de la société de 1830 au moment de la Restauration, non dénuée d'ironie, ce qui en dépit de la situation indigne qui nous est montrée, le lecteur est amené à sourire plusieurs fois. Que de fois me suis-je dis aussi : "C'est pas possible ! Et pourtant c'est si vrai". Pas étonnant que les contemporains n'aient pas apprécié... Stendhal nous livre une analyse fine de cette société pleine de contradiction (ou comment être profondément ultra-royaliste et traiter les libéraux de jacobins tout en adorant Napoléon !).

Julien Sorel ne m'a pas autant agacé que Fabrice Del Dongo, mais il s'en est fallu de peu ! Ce côté je préfère A et puis non B oh et puis pourquoi pas A ah mais non plutôt B....ZUT !! Il y a un moment, on aimerait un peu plus de fermeté de caractère et de constance ^^
Le côté "divertissant" à côté de l'ironie ont été les différentes intrigues amoureuses du roman, qui parfois indignent, mais peuvent être charmantes aussi. Que de transports dignes d'une oeuvre romantique ! Tout le monde tombe à genoux, pleure, implore, parle de se donner la mort... c'est mon côté un peu cucul-la-praline qui s'éveille :-)
J'ai en tout cas beaucoup aimé la combination de ces 2 niveaux (le sérieux avec le divertissant).
Revenir en haut Aller en bas
Almudena
Lecteur débutant
Lecteur débutant
avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 22/02/2015

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir - Stendhal   Jeu 26 Fév 2015 - 16:38

Excellent roman Very Happy Je pense que je vais le relire encore une fois ^^
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Rouge et le Noir - Stendhal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Rouge et le Noir - Stendhal
» [stendhal]le rouge et le noir
» LE ROUGE ET LE NOIR de Stendhal
» [Stendhal] Le Rouge et le Noir
» Stendhal - Le rouge et le noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: 18-19ème-
Sauter vers: