AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 White - Marie Darrieussecq

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amelly
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 396
Age : 28
Localisation : Dans le néant cosmique du Yagadougou
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: White - Marie Darrieussecq   Lun 13 Sep 2010 - 12:41

White - Marie Darrieussecq


4e de couverture :

Où ? Au Pôle Sud.
Quand ? Dans un futur proche.
Qui ? Un homme et une femme.
De l'aventure ! Du froid ! Du chaud ! Des spectres ! Des bons et des méchants ! De l'amour !
Jusqu'à quel point faut-il se débarrasser des fantômes pour faire l'amour ?

Biographie de l'auteur (merci wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_Darrieussecq)

Marie Darrieussecq est née le 3 janvier 1969. Elle a été élevée dans un petit village du Pays basque.

Après de brillantes études de lettres, Darrieussecq publie son premier roman, Truismes, en septembre 1996. Elle l'a écrit pendant qu'elle finissait son doctorat et qu'elle était chargée de cours à l'université Lille 3. Paul Otchakovsky-Laurens l'a publié ainsi que tous ses autres textes.

Elle a apporté son soutien à Ségolène Royal pendant la campagne présidentielle de 2007.

Marie Darrieussecq est aussi psychanalyste.

Depuis 2001, elle est marraine du Réseau DES France, une association d'aide et d'information aux victimes du Distilbène et aux parents d'enfants nés prématurés à cause de cette hormone de synthèse.

Depuis janvier 2007, elle est aussi marraine de l'association Bibliothèques sans frontières, une jeune ONG qui vise à faciliter l'accès au savoir dans les pays en développement.

En 1998, l'écrivain Marie NDiaye l'accuse de la « singer ». En 2007, c'est Camille Laurens qui porte l'accusation de « plagiat psychique » contre Marie Darrieussecq.

Marie Darrieussecq a suivi les cours du lycée Cassin à Bayonne où en 1986 elle a reçu son Bac de lettres. Puis de 1988 à 1990, elle continue ses études en hypokhâgne et khâgne B/L au lycée Michel Montaigne de Bordeaux. Elle est entrée à L’École normale supérieure de la rue d'Ulm à Paris en 1990. Elle reçoit son agrégation de lettres modernes en 1992, au sixième rang. Elle poursuit ses études de lettres à la Nouvelle Sorbonne (Paris III) et Jussieu (Paris VII). En 1997, elle soutient sa thèse « Autofiction et ironie tragique chez Georges Perec, Michel Leiris, Serge Doubrovsky, et Hervé Guibert » sous la direction de Francis Marmande.

En parlant de ses influences scolaires, Marie se contente de déclarer : « Je me méfie des leçons de l’école ou de la vie…C’est surtout la psychanalyse, très différente d’une "leçon" qui m’a rendue à ma propre liberté. »

Bibliographie :

1996 : Truismes, Paris : POL
1997 : "Joyeux Noël, Emmanuel !", dans Dix, recueil de nouvelles collectif, Paris : Grasset / Les Inrockuptibles
1998 : Naissance des fantômes, Paris : POL
1999 : Le Mal de mer, Paris : POL
1999 : Précisions sur les vagues, Paris : POL
2001 : Bref séjour chez les vivants, Paris : POL
2002 : Le Bébé, Paris : POL
2003 : White, Paris : POL
2004 : Claire dans la forêt suivi de Penthésilée, premier combat, Paris : Editions des Femmes
2005 : Le Pays, Paris : POL,
2007 : Tom est mort, Paris : POL
2008 : Tristes Pontiques, traduction d'un texte d'Ovide, Paris : POL
2009 : Le Musée de la mer, Paris : POL
2010 : Rapport de police : Accusations de plagiat et autres modes de surveillance de la fiction, Paris : POL, janvier

Mon avis :

Une équipe de scientifiques doit passer 6 mois dans une base au Pôle Sud. Voilà un thème assez original dans la littérature, et j'ai été curieuse de voir ce que Marie Darrieussecq en ferait. Les bases d'un bon roman d'aventure sont là, les amoureux de conquête spatiale y trouveront leur compte. Enfin, pas longtemps. Car au bout d'un moment on se rend compte que ce n'est pas tant la vie dans cette base, la vie en communauté dans un endroit clot à l'abri du froid polaire qui intéresse l'auteur. Dialogues quasi-inexistants, très peu d'action. L'objet de ce livre, comme son titre l'indique, c'est le désert blanc. De la glace, de la glace à perte de vue. L'immensité blanche pour seul horizon. Les jeux de lumière sur la neige. La solitude des personnages aussi. Loins de leurs familles, et plus généralement de toute terre habitée. Certains pour faire le vide. Pour échapper à leurs fantômes. Fantômes qui peuplent pourtant, invisibles, l'Antarctique. Qui suivent les protagonistes pas à pas, tentent de se faire rappeler à leurs bons souvenirs. Chassés avec plus ou moins de succès.
Le thème, original donc. Mais du coup s'ensuivent de très longues descriptions de ce blanc. Véritable leitmotiv de ce livre, on finit par avoir envie d'appuyer sur avance rapide pour en arriver à l'action proprement dite. Le livre est par ailleurs divisé en 3 parties : grossièrement dit, la 1ère partie traite de l'arrivée des scientifiques dans la base, les 2e et 3e parties plutôt de la vie à la base en elle-même, avec quelques réminiscences des protagonistes. La 1ère partie m'a semblée la plus longue (un peu moins de 80 pages de phrases hachées, agrammaticales, onomatopées à outrance...). J'ai vraiment dû me forcer pour continuer la lecture. La 2e partie étant écrite normalement, je souffle un peu. Une action semble s'ébaucher, je ne perds pas espoir. Les descriptions de blancs en revanche nous poursuivent jusquà la 3e partie. Je réussis à finir le livre, non sans efforts.

Globalement donc mon avis est assez mitigé. Un + pour la thématique, un - pour les longueurs.
Cependant il me semble que les longues descriptions de l'Antarctique ainsi que l'écriture très paratactique de la 1ère partie sont nécessaire pour faire correspondre le fond et la forme.
Je vous copie/colle un avis glâné sur Internet ( http://www.google.de/imgres?imgurl=http://bouquins.cowblog.fr/images/import/2207753567_small_1.jpg&imgrefurl=http://bouquins.cowblog.fr/white-de-marie-darrieussecq-2834077.html&usg=__DnB50XxvueFf_FQ2dcRMX1tsyAg=&h=400&w=271&sz=5&hl=de&start=60&zoom=1&um=1&itbs=1&tbnid=Mu-_XLDcMyEPTM:&tbnh=124&tbnw=84&prev=/images%3Fq%3Dwhite%2Bmarie%2Bdarrieussecq%26start%3D42%26um%3D1%26hl%3Dde%26client%3Dfirefox-a%26sa%3DN%26rls%3Dorg.mozilla:de:official%26prmdo%3D1%26ndsp%3D21%26tbs%3Disch:1 ), qui complète mon avis et qui me semble assez juste pour que je m'abstienne de redire ce qu'il a déjà bien décrit :

Ce qui fait l'originalité de ce livre, c'est sans doute sa narration. Le narrateur correspond à un "nous" qu'on a d'abord du mal à déterminer, il s'agit en fait de fantômes, fantômes qui observent et cherchent à intervenir dans la vie des personnages, en orientant leurs pensées par exemple. Le style est parfois assez saccadé, plein d'onomatopées, on passe sans transitions d'un personnage à l'autre, du présent au passé des souvenirs flous, et des rêves. De même, on a beaucoup de descriptions du cadre, du climat (très original lui aussi), et des réflexions sur la solitude, les sensations de vide éprouvées par les personnages à cause de cet environnement unique. Tout cela donne une ambiance très particulière au livre, intéressante, pas désagréable, un peu déprimante.
Mais j'ai été globalement déçue par cette lecture (...). Je dois aussi admettre que certains passages m'ont ennuyée, il y a trop de longueurs (même si elles sont nécessaires je pense pour que l'on comprenne bien la situation des personnages, leur ennui), alors que ce livre est court (222 pages), j'ai mis presque 3 jours à le lire, ce qui n'est pas mon habitude. Avis mitigé donc, je conseillerai surtout ce livre aux fans de Darrieussecq, ou aux personnes qui recherchent des livres avec une narration inhabituelle.
Revenir en haut Aller en bas
 
White - Marie Darrieussecq
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE BEBE de Marie Darrieussecq
» Marie Darrieussecq - Truismes
» Who's that girl/sr.Marie Misamu
» [Dupuy, Marie-Bernadette] Famille Roy - Tome 3: Les tristes noces
» Marie-Aude Murail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: Littérature contemporaine-
Sauter vers: