AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Adieux à la Reine - Chantal Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amelly
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 396
Age : 29
Localisation : Dans le néant cosmique du Yagadougou
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Les Adieux à la Reine - Chantal Thomas   Dim 20 Fév 2011 - 14:07

Les Adieux à la Reine - Chantal Thomas


4e de couverture : (édition brochée)

Nous sommes à Vienne, en 1810, dans une ville humiliée et ruinée par la victoire de Napoléon. Une femme, Agathe-Sidonie Laborde, ancienne lectrice de Marie-Antoinette, se souvient de Versailles et, plus précisément (parce que c'est pour elle une hantise), des 14, 15 et 16 juillet 1789, jours d'effondrement durant lesquels, Louis XVI ayant cédé sur tout, les intimes de la famille royale et une grande partie de la Cour se dispersent. Agathe elle-même s'est enfuie alors, dans la nuit du 16, avec la famille de Polignac.

A travers une reconstitution minutieuse et fébrile de ses dernières heures à Versailles, Agathe découvre la force de sa fascination pour la Reine et la beauté émouvante et singulière du monde qu'elle s'était créé. Un monde placé sous le signe du luxe et de l'élégance, de l'obsession du détail, du goût des espaces protégés, un univers brillant de toutes les apparences du bonheur, sauf que le désir comme l'amour n'y avaient pas de voix pour se dire. Mais est-ce le drame de la Reine ou celui de sa lectrice ?

Quelques éléments biographiques :

Chantal Thomas (née en 1945, Lyon) est un écrivain et universitaire française. Elle a obtenu le Prix Femina en 2002 pour son premier roman Les Adieux à la reine.

Spécialiste du XVIIIe siècle, elle a enseigné dans plusieurs universités (USA, France) et est directrice de recherche au CNRS.

Elle est un des présidents d'honneur du Prix Marguerite Duras.

Bibliographie :

* 1978 : Sade, L'œil de la lettre, Paris, Éditions Payot,
[Réédition, nouvelle version sous le titre : Sade, La dissertation et l’orgie, Rivages-poche, 2002]
* 1985 : Casanova, Un voyage libertin, Paris, Éditions Denoël. Folio n° 312
* 1991 : Don Juan ou Pavlov, Essai sur la communication publicitaire, avec Claude Bonnange, Paris, Éditions du Seuil. Point-Seuil n° 218
* 1989 : La Reine scélérate, Marie-Antoinette dans les pamphlets, Paris, Éditions du Seuil. Points-Seuil n° P1069
* 1990 : Thomas Bernhard, Paris, Éditions du Seuil, collection « Les Contemporains ».
[Réédition : Thomas Bernhard, le Briseur de silence, collection « Fiction & Cie », Seuil, 2006]
* 1994 : Sade, Éditions du Seuil, collection « Écrivains de toujours »
* 1995 : La Vie réelle des petites filles, Paris, Éditions Gallimard, collection « Haute Enfance »
* 1998 : Comment supporter sa liberté, Paris, Éditions Payot & Rivages, collection « Manuels Payot ». Rivage-poche n° 297. Prix Grandgousier.
* 2002 : Les Adieux à la Reine, roman, Paris, Éditions du Seuil, collection « Fiction & Cie ». Prix de l’Académie de Versailles, Prix Femina 2002.
* 2003 : La Lectrice-Adjointe, suivi de Marie-Antoinette et le théâtre, théâtre, Paris, Éditions du Mercure de France
* 2003 : Souffrir, essai, Paris, Éditions Payot
* 2004 : L’île flottante, nouvelle, Paris, Mercure de France, 2004. Adaptation théâtrale par Alfredo Arias. Théâtre de Chaillot (printemps 2008)
* 2005 : Apolline ou L’école de la Providence, nouvelle, Paris, « Points », Seuil, (Hors commerce)
* 2005 : Le Palais de la reine, théâtre, Actes Sud-Papiers
* 2006 : Chemins de sable, Conversation avec Claude Plettner, Bayard, [Réédition Points- Essais n° 596 Seuil, 2008]
* 2006 : Jardinière Arlequin, Conversations avec Alain Passard, Petit Mercure
* 2008 : Cafés de la mémoire, récit, Seuil
* 2010 : Le Testament d'Olympe, roman, Seuil

Mon avis :

Je me suis procuré ce livre après avoir entendu / lu un concert de louanges unanimes de la part de la critique. L'idée m'a plu, j'ai trouvé le thème original et très intéressant, à savoir porter un autre regard sur les évènements de la Révolution, pas le point de vue révolutionnaire/historique (qui est souvent le même d'ailleurs), mais le point de vue des aristocrates, qui ne pouvaient ni comprendre ni imaginer ce qui allait leur arriver. Même si j'ai beaucoup aimé ce livre, je trouve qu'au regard du matériau explosif qu'elle avait, elle aurait pu en faire quelque chose de mieux encore. Le fait que Chantal Thomas se focalise sur la Reine n'est selon moi pas vraiment intéressant en soi; mais bon à la limite pourquoi pas. La vraie critique que je fais à ce livre, c'est que je trouve qu'elle ne va pas assez au fond des choses. J'ai eu pendant la lecture le sentiment qu'elle esquissait l'incompréhension, le chaos à Versailles, de manière trop superficielle. On assiste à un épisode hautement dramatique, qui mériterait je trouve que l'on s'attarde plus longuement sur l'aspect psychologique (matériel aussi : comment se traduit la panique dans les faits ?).
Une très bonne idée qui aurait mérité d'être creusée davantage.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Adieux à la Reine - Chantal Thomas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film
» Chantal Thomas (Les adieux à la Reine et autres livres)
» Les Adieux à la reine
» [Thomas, Chantal] La reine scélérate, Marie-Antoinette dans les pamphlets
» LES ADIEUX A LA REINE de Chantal Thomas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: Littérature contemporaine-
Sauter vers: