AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 K 622- Christian Gailly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JFK
Président du monde
Président du monde
avatar

Nombre de messages : 1429
Age : 32
Localisation : Vétroz, Valais, Suisse
Date d'inscription : 20/12/2004

MessageSujet: K 622- Christian Gailly   Jeu 21 Juil 2011 - 21:23

Quatrième de couverture

Une nuit alors qu'il est au lit dans le noir et somnole la radio allumée, la beauté sous les traits de la musique s'insinue dans la chambre et le réveille. L'émotion est si forte, elle ne va pas mourir. Elle est à l'agonie quand il apprend qu'elle revient se produire à Paris. Il veut l'entendre, décide de s'y rendre, de se faire beau pour elle. Au bout d'un long vertige il trouve le costume, sa place dans la salle mais le moment venu, la beauté nocturne ne reparaît pas, l'émotion est morte. Elle renaîtra d'une rencontre, d'une femme qui, hélas, ou par bonheur...



Mon avis

Ne lisez pas ce livre avant d'avoir écouté K22, concerto pour clarinette et orchestre de Mozart. La pièce est très belle (et c'est quelqu'un qui n'aime pas trop Mozart qui vous le dit) et pleine de finesse.

La finesse est peut-être aussi ce qui caractérise la plume de l'auteur. La lecture, agréable, coule au fil des pages. C'est un vrai plaisir si ce n'est quelques passages un peu répétitifs. L'histoire, elle, est sans prétention, divertissante et déroutante. Il y a un passage que j'ai trouvé plus faible, au milieu, lorsque le héros veut s'acheter un costar. On peut déplorer quelques longueurs à ce moment. Il faut le dire, certains passages sont pour le moins bizarres.

J'ai néanmoins apprécié cette idée de vouloir à tout prix réécouter une pièce, à trouver LA version parfaite, essayer de revivre les mêmes émotions. Mais plus on essaie de s'approcher de ce "remake" de l'instant, plus on doute et on craint la déception. En tant que musicien, j'ai souvent vécu cela : le souvenir d'une superbe performance, l'envie de la réécouter, les souvenirs des émotions du moment (sur scène si on a la chance d'avoir joué la pièce), la peur de rejouer le morceau car on se dit que cela ne sera jamais aussi fort, etc.

Au final, ce fut une lecture agréable, courte et rafraîchissante grâce au style de l'auteur. Je l'ai vraiment pris comme un petit moment de délectation où j'ai pu savourer la musique puis le livre, un peu en esthète.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dalton.ch
 
K 622- Christian Gailly
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Christian GAILLY - Be bop
» Christian GAILLY
» Christian GAILLY - Dernier amour
» Christian GAILLY - Les Oubliés
» Leverage: la nouvelle série de Christian Kane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: 20ème-
Sauter vers: