AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Arpenteurs du monde - Daniel Kehlmann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amelly
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 396
Age : 28
Localisation : Dans le néant cosmique du Yagadougou
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Les Arpenteurs du monde - Daniel Kehlmann   Dim 4 Déc 2011 - 21:40

Les Arpenteurs du monde - Daniel Kehlmann

----------->> couverture allemande.

4e de couverture :

L’un est le grand explorateur Alexander von Humboldt (1769-1859). Il quitte la vie bourgeoise, se fraye un chemin à travers la forêt vierge, rencontre des monstres marins et des cannibales, navigue sur l’Orénoque, goûte des poisons, rampe dans des cavités souterraines, gravit des volcans, et il n’aime pas les femmes.
L’autre est Carl Friedrich Gauss (1777-1855), “Prince des Mathématiques” et astronome. Il saute de son lit de noces pour noter une formule, étudie la probabilité, découvre la fameuse courbe de répartition en cloche qui porte son nom, et il déteste voyager. Un jour, cependant, Humboldt réussit à faire venir Gauss à Berlin. Que se passe-t-il lorsque les orbites de deux grands esprits se rejoignent ? Deux fous de science – leur vie et leurs délires, leur génie et leurs faiblesses, leur exercice d’équilibre entre solitude et amour, ridicule et grandeur, échec et réussite – rendus tangibles grâce à l’humour et l’intelligence d’un jeune prodige de la littérature allemande.
Auteur de huit livres et lauréat d’une dizaine de prix littéraires, Daniel Kehlmann est né en 1975. Son roman Les Arpenteurs du monde (Actes Sud, 2007) a connu un immense succès international : il s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires et a été traduit dans une quarantaine de pays. En France, Daniel Kehlmann a également publié Moi et Kaminski (Actes Sud, 2004) et Gloire (Actes Sud, 2009).

Courte biographie de l'auteur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Daniel_Kehlmann

Daniel Kehlmann, né le 13 janvier 1975 à Munich, est un écrivain germano-autrichien.

Il est le fils du réalisateur Michael Kehlmann et de l’actrice allemande Dagmar Mettler. Sa famille s'installe en 1981 à Vienne où Kehlmann étudiera la philosophie et la littérature à partir de 1993.

Après ses études, Kehlmann commença une thèse sur le thème du sublime chez Kant, qu'il doit finalement bientôt abandonner. Cela est dû entre autres au fait qu'il préférait se consacrer à l'écriture de romans.

Il a commencé sa carrière d'écrivain avec son premier roman Beerholms Vorstellung publié en 1997. Il publia ensuite Mahlers Zeit (1999) et Der fernste Ort (2001). Il acquit une renommée international avec son quatrième roman Moi et Kaminski (2003). Il écrivit des critiques et des essais pour différents magazines, dont Süddeutsche Zeitung, Frankfurter Rundschau, Frankfurter Allgemeine Zeitung et Literaturen.

En 2001, Kehlmann fut professeur invité de poésie à l'université de Mainz, puis durant le semestre d'hiver 2005-2006 à la conférence de poésie du FH Wiesbaden et durant le semestre d'hiver 2006-2007 à la conférence de poésie de l'université Göttingen. Daniel Kehlmann est membre de l'académie des sciences et de littérature à Mainz.

Il a reçu en 2006 le prestigieux prix Kleist, ainsi que le prix de la Fondation Konrad Adenauer.

Le roman de Kehlmann qui a eu le plus de succès est Les Arpenteurs du monde, atteignant la seconde place du classement du New York Times du 15 avril 2007 sur les livres internationaux les plus vendus durant l'année 2006. Il raconte l'histoire de deux chercheurs, Alexander von Humboldt et Carl Friedrich Gauß, que Kehlmann a enrichi de nombreuses anecdotes. C'est un roman sur la naissance de la science moderne et sur le classicisme de Weimar. Le livre est écrit en grande partie en style indirect, ce qui lui donne souvent un effet comique voire burlesque.

Bibliographie : http://fr.wikipedia.org/wiki/Daniel_Kehlmann

Œuvres en allemand

*Beerholms Vorstellung. Roman. Deuticke, Wien 1997.
*Unter der Sonne. Contes. Deuticke, Wien 1998.
*Mahlers Zeit. Roman. Suhrkamp, Frankfurt 1999.
*Der fernste Ort. Nouvelle. Suhrkamp, Frankfurt 2001.
*Ich und Kaminski. Roman. Suhrkamp, Frankfurt 2003.
* Die Vermessung der Welt. Roman. Rowohlt, Reinbek bei Hamburg 2005.
*Wo ist Carlos Montúfar? Essai. Rowohlt, Reinbek bei Hamburg 2005.
*Diese sehr ernsten Scherze. Göttinger Poetikvorlesungen. Wallstein Verlag, Göttingen 2007.
*Ruhm. Ein Roman in neun Geschichten. Rowohlt, Reinbeck bei Hamburg 2009.

Œuvres traduites en français

*Moi et Kaminski. Arles : Actes sud, 2004
*Les Arpenteurs du monde. Arles : Actes sud, 2006

Ce roman a connu en Allemagne un succès de critique et de lecture sans équivalent depuis fort longtemps.
Kehlmann évoque dans ce roman la vie et la rencontre de l'explorateur Alexander von Humboldt (1769-1859) et du mathématicien et astronome Carl Friedrich Gauss (1777-1855).

*Gloire : roman en neuf histoires. Arles : Actes sud, 2009, 164 p. (Lettres allemandes).
*La nuit de l'illusionniste . Arles : Actes sud, 2010, 174 p. (Lettres allemandes).

Mon avis :

Comme vous l'avez peut-être lu dans la présentation ci-dessus, c'est un roman qui a fait énormément de bruit à sa sortie en Allemagne en 2005 (et je ne pense pas exagérer si je dis : à peine moins que La Carte et le territoire de Houellebecq l'an dernier en France).

Je trouve que, même si le résumé n'est pas faux, il ne rend pas justice au livre (ni la couverture, par ailleurs). Science, expédition, oula ça a l'air sérieux et prise de tête (enfin sauf pour les fanas de ce genre littéraire). Rassurez-vous, ça se lit très bien, ça se lit vite (sauf le chapitre intitulé "Le Père" qui m'a un peu ennuyé). Kehlmann fait des phrases courtes, largement au style indirect, ce qui permet une ironique mise à distance de ces deux génies qu'étaient Gauss et von Humboldt. Ce dernier a, avec son frère Wilhelm von Humboldt, donné son nom à l'université Humboldt de Berlin qui était et est toujours très renommée. Beaucoup d'intellectuels/d'auteurs germanophones ont côtoyé ses murs. Mais je m'égare...

J'ai beaucoup aimé la construction du livre (1 chapitre sur von Humboldt / 1 chapitre sur Gauss) ainsi que sa façon de présenter ces 2 chercheurs de génie. Il a beau les réduire à leur passion scientifique et Gauss a beau avoir l'air insupportable, c'est justement ce qui les rend attachant : ils sont drôles dans leurs manies voire dans leur étrangeté, et si incompétents dans leurs relations aux autres. Pas étonnant que, même accompagnés (von Humboldt par Aimé Bonpland; Gauss par son fils Eugen) ils restent toujours profondément solitaires. L'un part au bout du monde escalader les volcans, s'enterrer dans des grottes ou se perdre dans la forêt vierge; l'autre se perd dans les étoiles...

Kehlmann a le mérite de savoir rendre accessible et divertissant un contenu scientifique qui pourrait être ardu pour le lecteur moyen qui ne serait pas versé dans les sciences naturelles ou les mathématiques. Il permet également de rappeler ces illustres personnages au grand public, qui aurait peut-être fini par les oublier. Ce qui serait fort injuste, au regard de ce qu'ils ont accompli.

Deux petits bémols cependant :

1) certaines phrases m'ont paru un rien cliché comme tentative d'humour. Certaines répliques sont donc tombées à plat pour moi.

2) Kehlmann n'écrivant pas une biographie au sens strict du terme (le livre étant sous-titré : "roman"), on ne peut que difficilement départager l'historique de la fiction. Et moi c'est quelque chose qui me gêne énormément. Je sais que certains s'en moquent, mais pour moi ça a de l'importance, et même après quelques recherches sur Internet (certes superficielles), je n'ai obtenu que très peu de renseignements.
Cet aspect du livre a fait l'objet de pas mal de critiques à sa sortie. Aussi Kehlmann s'est-il défendu en disant qu'un certain nombre de drame historiques qui font partie des classiques de la littérature allemande ne se sont pas embarrassés d'exactitude historique. Il citait notamment Egmont de Goethe, Prince Friedrich von Hombourg de Kleist et La Pucelle d'Orléans de Schiller.

Un livre que je conseille donc :-)

Et pour l'anecdote : Daniel Kehlmann est le meilleur ami de l'auteur autrichien Thomas Glavinic.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Arpenteurs du monde - Daniel Kehlmann
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Daniel Kehlmann - Les arpenteurs du monde (et autres romans)
» Daniel KEHLMANN (Allemagne/Autriche)
» [Kehlmann, Daniel] Gloire
» que pensez vous de daniel radcliffe ?
» Tour du monde en voilier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: Littérature contemporaine-
Sauter vers: