AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Das bin doch ich // Mais c'est moi - Thomas Glavinic {roman non-traduit}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amelly
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 396
Age : 29
Localisation : Dans le néant cosmique du Yagadougou
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Das bin doch ich // Mais c'est moi - Thomas Glavinic {roman non-traduit}   Jeu 8 Déc 2011 - 12:38

Das bin doch ich // Mais c'est moi - Thomas Glavinic {roman non-traduit}


4e de couverture : N'étant pas traduit, je mets la 4e de couverture allemande.

Ein Mann schreibt einen Roman. Der Mann heißt Thomas Glavinic, und der Mann will das, was alle wollen: Erfolg. Er will einen Verlag, einen Preis, Geld. Was er hat, ist ein Manuskript, Kopfschmerzen und leider zumeist unerträgliche Mitmenschen.
Ein Bericht über einen Besessenen, ein aberwitziges Spiel mit der Wirklichkeit, ein unglaublich komischer Roman.


Résumé du livre : traduction de la 4e de couverture.

Un homme écrit un roman. Cet homme s'appelle Thomas Glavinic et cet homme veut ce que tous veulent : du succès. Il veut une maison d'édition, un prix littéraire, de l'argent. Ce qu'il a c'est un manuscrit, des maux de têtes et malheureusement des semblables qui sont la plupart du temps insupportables.
Un compte-rendu d'un type obsédé, un jeu insensé avec la réalité, un roman incroyablement drôle.

L'auteur :

Thomas Glavinic est né en 1972 à Graz.
En 1987, il devient n°2 des joueurs d'échec autrichien de sa classe d'âge. Chauffeur de taxi, il a également travaillé dans la pub, avant de s'adonner totalement à l'écriture. C'est à partir de 1992, qu'il débute sa carrière littéraire en réalisant plusieurs pièces radiophoniques, des reportages, ainsi que divers essais consacrés aux relations entre les échecs, le football et la littérature. Il remporte de nombreux prix littéraires.

Publications :

En allemand

*Carl Haffners Liebe zum Unentschieden. Roman. Volk und Welt, Berlin 1998.
*Herr Susi. Roman. Volk und Welt, Berlin 2000.
*Der Kameramörder. Roman. Volk und Welt, Berlin 2001.
*Wie man leben soll. Roman. dtv, München 2004.
*Die Arbeit der Nacht. Roman. Hanser, München 2006.
*Das bin doch ich. Roman. Hanser, München 2007.
*Das Leben der Wünsche. Roman. Hanser, München 2009.
*Lisa. Roman. Hanser, 2011.
*Unterwegs im Namen des Herrn. Roman. Hanser, München 2011.


En français :

*Partie remise.
*Le tueur à la caméra.
*Le travail de la nuit.

Mon avis :

C'est un roman dont j'avais lu les 3/4 il y a plus d'un an, que j'avais laissé de côté quelques temps pour finalement carrément le laisser tomber, ne me souvenant que trop vaguement de l'histoire. Frustrée d'avoir un livre que je n'avais pas fini (et ce sans aucune raison valable), j'ai décidé de le reprendre, et je ne regrette pas.

Comme le résumé le laisse entendre, Thomas Glavinic nous livre ici une autofiction savoureuse. Plein d'humour, l'auteur ne s'épargne pas : écrivain au succès tout relatif, alcoolique, hypocondriaque et névrosé, il nous raconte ses doutes quant à la possibilité de faire publier son roman. Doutes accentués et jalousie activée d'autant plus lorsque son meilleur ami s'appelle Daniel Kehlmann, qu'il vient de publier Les Arpenteurs du monde (voir post : http://livrebd.forumactif.com/t2651-les-arpenteurs-du-monde-daniel-kehlmann?highlight=kehlmann ) et qu'il connaît un succès absolument retentissant.

Je dois dire que j'ai trouvé ce livre globalement très drôle, même si j'ai trouvé certaines scènes ou répliques un peu trop clichées/convenues. J'ai beaucoup aimé qu'il nous permette un peu d'entrer dans la sphère littéraire et qu'il nous y fasse rencontrer certains auteurs ou personnes célèbres et les appelle par leur prénom (Daniel Kehlmann sera toujours appelé "Daniel").
Pour l'anecdote, ces deux-là sont vraiment amis dans la vraie vie mais Kehlmann dit ne pas être aussi drôle que dans le roman.

Le seul petit reproche que je pourrais faire à ce livre, c'est qu'autant j'ai beaucoup aimé les passages traitant de la sphère littéraire, autant les passages sur sa vie personnelle (les retrouvailles familiales en fait) m'ont assez rapidement ennuyée :

Spoiler:
 

Le danger avec ce type de texte écrit au présent, très ironique avec des phrases courtes, c'est qu'au bout d'un moment le rythme du récit s'essouffle et lasse. Pour ma part j'ai ressenti ça lors des passages familiaux, mais sinon c'est un livre assez court (238 pages en édition de poche) qui se lit très bien et agréablement.

La question que je me pose évidemment après lecture de ce texte c'est dans quelle mesure cette autofiction est un gag. Des faits, des noms sont cités qui sont vérifiables, mais Glavinic semble être beaucoup trop sévère en ce qui le concerne. Car il n'est ni alcoolique, ni un petit écrivain qui peine à trouver une maison d'édition comme il se plaît à nous le faire croire ici. D'ailleurs, il est drôle de constater que ce livre, écrit juste après Le Travail de la nuit , traite justement de sa difficulté à écrire un livre après celui-ci (difficulté donc feinte, puisqu'en réalité il travaille déjà à Das bin doch ich!).

Ça peut rappeler Christine Angot, qui après L'Inceste publia Quitter la ville, qui traitait de la sortie du précédent; idem avec Pourquoi le Brésil?. Mais là où je vois la force de Glavinic, c'est que chez lui ce n'est pas devenu un automatisme et qu'il n'est pas dans une posture narcissique ou victimisante. Bien au contraire, il en joue, s'en moque et par là-même nous offre une forme d'autofiction originale.
Revenir en haut Aller en bas
 
Das bin doch ich // Mais c'est moi - Thomas Glavinic {roman non-traduit}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Braunbeck, Gary A] Mais c'est à toi que je pense
» TNT signal (bon), mais aucune chaîne
» Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.
» [Demande conseils] Chèque envoyé mais n'arrive pas à destination !
» aide htch hd2 je ne peux appeler, mais je recois les appels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: Littérature contemporaine-
Sauter vers: