AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kular af degi // Au fur et à mesure que le jour devient plus froid - Kristin Marja Baldursdottir {roman non-traduit}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amelly
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 396
Age : 29
Localisation : Dans le néant cosmique du Yagadougou
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Kular af degi // Au fur et à mesure que le jour devient plus froid - Kristin Marja Baldursdottir {roman non-traduit}   Mar 13 Mar 2012 - 17:40

Kular af degi // Au fur et à mesure que le jour devient plus froid - Kristin Marja Baldursdottir
{roman non-traduit}



-->Edition islandaise (désolée, je n'ai pas trouvé plu grand). -->Edition allemande (celle que j'ai eu en main)


Résumé du roman : (page Wikipédia allemande, la traduction est de moi : http://de.wikipedia.org/wiki/Krist%C3%ADn_Marja_Baldursd%C3%B3ttir )
Dans le roman Kular af degi, l’auteur raconte l’histoire de la professeure Thórsteina, qui a un (chaud) amant en France. L’attirance qu’elle va éprouver pour un jeune collègue marié ramène cette femme arrogante sur terre. Le livre rappelle un rien Le Voleur de vie de Steinunn Sigurdardóttir au niveau du contenu, mais le style est tout à fait différent.

Biographie de l'auteur : http://www.gaia-editions.com/index.php?option=com_content&view=article&id=308:karitas-sans-titre&catid=12:catalogue-general&Itemid=6

Kristín Marja Baldursdóttir est née en 1949 à Hafnafjorður, près de Reykjavík. Auteur de quatre romans, d’un recueil de nouvelles et d’une biographie, elle est l’une des grands auteurs islandais d’aujourd’hui. Karitas est son premier roman traduit en français.

Bibliographie : http://fr.wikipedia.org/wiki/Krist%C3%ADn_Marja_Baldursd%C3%B3ttir

• De maison à maison (Hús úr húsi)
• Karítas, sans titre (Karítas án titils) --> 2008 en France. Réédition en août 2011 sous le titre Karitas.
• Au fur et à mesure que le jour devient plus froid (Kular af degi) -->Apparemment pas encore traduit ?
• Le rire des mouettes (Mávahlátur)
• Chaos sur la toile (Karitas kaos på lærred)

Malheureusement, le site n’indique pas leur date de parution…
Il est d'ailleurs difficile de s'y retrouver dans ses traductions françaises...Autant dans le domaine de l'édition allemande c'est tout à fait clair, autant en France certaines œuvres ont été traduites avec plusieurs titres différents, et les descriptions (françaises) sur Internet sont rares et confuses (il n'y qu'à jeter un coup d’œil sur la page Wikipédia de l'auteur pour résumer).
Par exemple, Karitas a été tour à tour traduite en français par : "Karitas, sans titre"; "Karitas, l'esquisse d'un rêve", et "Karitas".
Comment s'y retrouver ? o2 o9

Mon avis :

J’étais persuadée que ce roman avait été traduit en français, trouvant un peu partout le titre Au fur et à mesure que le jour devient plus froid sur le net (mais sans plus amples informations, il est vrai…). Peut-être la prochaine traduction de l’auteur aux Editions Gaïa ?

En tout cas, voilà encore une lecture qui m’a procurée beaucoup de plaisir. Alors le résumé du livre que je vous ai livré n’est pas faux, mais je trouve qu’il ne met pas l’accent sur ce qui est vraiment important dans le livre. Certes, elle a un amant dans le sud de la France, mais bon ce n’est pas le noyau du roman. Ce qui est bien plus essentiel, et que j’ai trouvé très jouissif à titre personnel, c’est que cette femme est absolument arrogante et narcissique, professeure sévère, rigide et snob. En règle générale ce genre de personnage irrite le lecteur plus qu’autre chose. Là j’ai adoré le fait que ces défauts soient tout à fait assumés et décrits avec tant d’honnêteté ; un peu le genre de pensées que tout un chacun peut avoir, mais que personne n’assumera à voix haute. Le récit est raconté sur le mode du monologue intérieur et du discours indirect, le lecteur a donc un accès direct aux pensées et aux émotions de la protagoniste.

L’école est un lieu très important évidemment, mais j’ai aimé qu’elle n’en fasse pas un de ces « romans scolaires » à la Bégaudeau (au secours…). On y est juste ce qu’il faut. Ce qui est bien plus au centre du récit, c’est la description de la personnalité de cette prof, qui a des manies assez…surprenantes, pour ne pas dire rigides (elle note par exemple plusieurs fois par jour la température extérieure, mesurée à chaque points cardinaux, à heure fixe dans un carnet). J’ai trouvé ça très drôle et vraiment savoureux.

Bien sûr l’intrigue avec son collègue m’a beaucoup intéressée aussi ^^, en premier lieu parce qu’ils ont des caractères tout à fait opposés.

C’est un roman qui ne m’a absolument pas ennuyée alors que mine de rien l’action est tout de même assez ténue, mais ça suffit amplement. De plus, il plane un certain suspens, dans la mesure où elle raconte cet épisode de sa vie dans un flash-back qui n’est pas tout à fait complet. On sent dès le début que certaines informations manquent, mais on se doute bien qu’on va les recevoir en cours de lecture.

Un bon roman, léger et savoureux.
Revenir en haut Aller en bas
mu
Sorcière des haies
Sorcière des haies
avatar

Nombre de messages : 3593
Age : 31
Localisation : Le pays où l'ADSL n'existera jamais
Date d'inscription : 19/11/2004

MessageSujet: Re: Kular af degi // Au fur et à mesure que le jour devient plus froid - Kristin Marja Baldursdottir {roman non-traduit}   Dim 18 Mar 2012 - 1:08

Dommage que ces romans (celui-ci et Le Voyage de Sohara) ne soient pas traduits car les résumés et tes critiques donnent envie de les lire. Mon allemand n'est plus assez bon pour tenter de les lire. Je dis ça tout en pensant qu'ils existent sûrement en anglais...je vais aller voir.
Revenir en haut Aller en bas
 
Kular af degi // Au fur et à mesure que le jour devient plus froid - Kristin Marja Baldursdottir {roman non-traduit}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» collimateurs et mesure de lumière
» mesure de la lumière
» Display case sur mesure
» PARADIS SUR MESURE de Bernard Weber
» Mesure de lumière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: 20ème-
Sauter vers: