AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'invention de la drague- jean-Claude Bologne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JFK
Président du monde
Président du monde
avatar

Nombre de messages : 1429
Age : 32
Localisation : Vétroz, Valais, Suisse
Date d'inscription : 20/12/2004

MessageSujet: L'invention de la drague- jean-Claude Bologne   Mer 29 Aoû 2012 - 19:38

Présentation de l'éditeur

Les chevaliers connaissaient l'art d'"alourder" les femmes ; Villon a plus que tout autre "galé" du temps de sa jeunesse folle ; tour à tour les garçons ont "séduit", "conté fleurette", "coqueté", "flirté" ou dragué. Au sens strict, la drague est indissociable des années 1950, mais ses ruses et ses mécanismes psychologiques sont millénaires. Ses démarches sont multiples, ses références variables, quant aux conceptions... Peut-on parler de la même manière à rame d'une jeune fille ou à son ça inconscient ? On ne tient pas le même discours si l'on se fie à son coeur ou à ses phéromones. En interrogeant les arts de séduire depuis Ovide jusqu'aux Pick-up artists, en étudiant les tactiques d'Alcibiade à Casanova, ce livre tente de comprendre comment, depuis toujours, garçons et filles ont sauté le pas le plus hasardeux : le premier.



Mon avis

L'invention de la drague est sous-titré Histoire de la conquête amoureuse (c'était aussi le titre de la première édition). Je pense que cette deuxième appellation correspond mieux au contenu du livre. Remontant à l'Antiquité, l'auteur s'est attaché à étudier les différentes stratégies utilisées pour séduire. Se basant sur de nombreux manuels de drague, d'Ovide à nos jours, il a mis en évidence les continuités et les ruptures dans l'art de draguer. L'étude, comme Bologne le précise, s'arrête sur le pas de la porte. C'est vraiment sur les comportements de séduction que le livre se penche.

Ainsi, d'époque en époque, l'homme a dû séduire les femmes pour des raisons différentes. Durant très longtemps, le viol paraissait tout à fait normal (et de nombreux manuels disent qu'elles "aiment ça"), mais il était souvent précédé d'une cour. Jusqu'à très récemment, c'était aux hommes de draguer, même si les femmes le faisaient de façon passive. Les mœurs et les modes évoluant, il fallait tantôt être viril, tantôt sensible et larmoyant, le machisme a connu une évolution avec des hauts et des bas, etc.

De nombreux éléments culturels sont ainsi mis en évidence. Le vocabulaire de la drague (le mot même, récent, qui vient de draguer) symbolise bien souvent l'objectif, puisqu'il est souvent question de chasse et de termes guerriers. Décomposé par période, certaines thématiques sont récurrentes : les lieux de drague, le profil du dragueur, le rôle de la littérature, etc.

Pour nous proposer cette étude, et outre les manuels déjà mentionnés, l'auteur a décortiqué de très nombreuses œuvres. Du théâtre ancien aux forums sur internet, en passant par la littérature courtoise, les pièces de théâtre plus récentes, les romans, une multitude d'œuvre est abordée. On retrouve bien entendu Laclos, Musset, Marivaux, Molière et bien d'autres. Les archives, judiciaires par exemple, nous éclairent aussi sur les comportements qui bien souvent devaient déboucher sur le mariage. Ce dernier constitue d'ailleurs un thème omniprésent tout au long du livre avec des exemples où des légers flirts ont dû se terminer en mariage pour éviter le scandale ou suite à des conventions bien établies.

Par manque de sources, le monde paysan est traité de manière plus superficielle que les intrigues touchant les couches supérieures de la population. Difficile d'en vouloir à l'auteur, mais il faut bien garder cet élément en tête. Pour la période contemporaine, il est en effet question des masses populaires (ou disons le sujet est beaucoup plus global et touche tout le monde), au contraire du reste du livre.

Si je devais trouver un point négatif à ce livre, cela serait son côté trop franco-français. Pour l'Antiquité, il n'y a guère que les Grecs et les Romains à se mettre sous la dent. C'est tout à fait normal. Mais dès le Moyen-âge, à part quelques incursions vers le monde anglophone et plus rarement germanique, l'auteur se focalise principalement sur les écrits en Français. Ce phénomène est particulièrement frappant pour la période qui commence après les mythes arthuriens jusqu'au XXe siècle. A partir de là, son analyse reste occidentale mais se fonde aussi sur des courants anglo-saxon. Sur ce point, l'auteur nous trompe un peu en partant du général, pour aller vers le francophone et revenir vers le général. Est-ce causé par une lacune linguistique ? Possible s'il ne lit pas l'Allemand, mais je n'ai pas l'impression qu'il tire pleinement parti de la littérature anglophone. J'imagine donc que c'est une question de spécialisation. Mais je trouve dommage de ne se concentrer que sur la France pendant une bonne partie de l'ouvrage.

Malgré tout, j'ai vraiment apprécié la lecture de cet ouvrage. Il constitue pour moi un bel exemple d'histoire culturelle apte à captiver tout un chacun. Prenant un sujet actuel, la drague, l'auteur s'est intéressé à ses origines et à l'évolutions des pratiques et représentations des gens, de l'Antiquité jusqu'à nos jours. Un peu à l'image de l'Histoire culturelle des catastrophes, ouvrage présenté sur ce forum, cette étude est un livre qui pourrait potentiellement plaire aux curieux qui n'aiment pas trop l'histoire en pensant qu'il ne s'agit que de diplomatie et de dates.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dalton.ch
 
L'invention de la drague- jean-Claude Bologne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tous à Matha, de Jean-Claude Denis
» [Izzo, Jean-Claude] Le soleil des mourants
» [Kaufmann, Jean-Claude] Casseroles, amour et crises (ce que cuisiner veut dire)
» Jean-Claude Kaufman
» Jean-Claude Carrière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par genres) :: Culture générale-
Sauter vers: