AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Pendule de Foucault- Umberto Eco

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JFK
Président du monde
Président du monde
avatar

Nombre de messages : 1429
Age : 32
Localisation : Vétroz, Valais, Suisse
Date d'inscription : 20/12/2004

MessageSujet: Le Pendule de Foucault- Umberto Eco   Jeu 20 Sep 2012 - 22:47

Quatrième de couverture

Après l'immense succès du Nom de la rose, voici le second grand roman d'un géant incontesté de la littérature mondiale. A Paris, au Conservatoire des Arts et Métiers où oscille le pendule de Foucault, Casaubon, le narrateur, attend le rendez-vous qui lui révélera pourquoi son ami Belbo se croit en danger de mort. A Milan, trois amis passionnés d'ésotérisme et d'occultisme ont imaginé par jeu un gigantesque complot ourdi au cours des siècles pour la domination mondiale. Et voici qu'apparaissent en chair et en os les chevaliers de la vengeance... Telles sont les données initiales de ce fabuleux thriller planétaire, incroyablement érudit et follement romanesque, regorgeant de passions et d'énigmes, qui est aussi une fascinante traversée de l'Histoire et de la culture occidentales, des parchemins aux computers, de Descartes aux nazis, de la kabbale à la science. Un de ces romans que l'on n'oublie plus jamais. Et assurément un classique.



Mon avis

J’ai fini le livre à l’instant et je donne donc un commentaire « à chaud ». Les premiers mots qui me viennent à l’esprit sont : long, ardu, dense, compliqué, intéressant, très malin. Je m’explique…

Le livre est long, il fait plus de 600 pages avec une police d’écriture assez petite. L’histoire, sans toutes les digressions, pourrait être trois ou quatre fois plus courte. Mais voilà, Umberto Eco a chargé le livre d’innombrables références et fait étalage de son érudition. Les références ne se comptent pas et le fameux « plan » part dans tous les sens, de la kabbale aux nazis, de Francis Bacon à Jules Verne, etc. Cette profusion rend le tout parfois un peu confus. Mais c’est bien à l’image de l’hermétisme et de l’ésotérisme, thèmes du livre.

J’ai donc trouvé qu’il y a quelques longueurs et certains passages n’ont pas été faciles. Mais les références sont tellement nombreuses que ma curiosité a pris le dessus. Ce livre se révèle finalement passionnant et j’ai eu du plaisir à déambuler tout au long des histoires occultes mentionnées. Les passages sur les templiers sont par exemples passionnants !

Ce que j’ai surtout aimé, c’est le dernier chapitre, où l’on comprend le message du livre (même si je crois que certains ont compris l’inverse que ce que l’auteur voulait dire). Et là, à la lumière de ce qui est dit, on comprend beaucoup mieux ce qui précède et qui va dans tous les sens. Difficile d’en dire plus sans spoiler, mais Eco nous fait une belle leçon sur le savoir, l’hermétisme et sur le « plan ». C’est une invitation à l’ouverture d’esprit et surtout au sens critique face aux interprétations toutes faites. Il démontre bien qu’on peut faire tout dire à n’importe quoi (par exemple les interprétations sur les pyramides, qui finalement deviennent absurdes).

Il est bien possible que ce livre polarise les avis. Soit l’on adore, soit l’on déteste, avec une petite minorité entre les deux. Donc à chacun d’essayer, de s’accrocher car c’est peut-être ce que veut l’auteur. Mais je le conseille.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dalton.ch
Alinoé
Kukul L'Orangine des îles farouches
Kukul L'Orangine des îles farouches
avatar

Nombre de messages : 1075
Localisation : planète livre
Date d'inscription : 08/11/2004

MessageSujet: Re: Le Pendule de Foucault- Umberto Eco   Mer 19 Déc 2012 - 19:52

J'ai lu ce roman bien avant le Da Vinci Code et franchement j'ai envie de dire à tous ceux qui bavent d'admiration devant le DVC de lire plutôt Umberto Ecco qui traite le sujet mille fois mieux et je n'en dirais pas plus pour ne pas spoiler.
Mais il évident que lire Umberto Ecco demande un plus grand effort, et que ces deux livres ne toucheront pas le même public.

Si vous avez aimé Le pendule de Foucault, je vous conseille Baudolino, qui malgré des paragraphe entier en latin est très intéressant. On se rend compte que déjà du temps des croisades, les gens copiaient les livres de leurs prédécesseurs pour en faire de nouveau et comme sur internet, à force de recopier des affirmations, elles finissent par être vraies ^^.

J'ai aussi beaucoup apprécié "L'île du jour d'avant", qui aborde les grands voyages du 17ième siècle, les fuseaux horaires et la dualité, ainsi qu'une croyance qui a longtemps guider les sciences, je ne sais plus comment cela s'appelle, mais par exemple si un légume a la forme d'un organe du corps humain alors il va permettre de le soigner. Ce que j'apprécie aussi, c'est que l'auteur s'intéresse à l'histoire des techniques, ici les technique de navigation par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Pendule de Foucault- Umberto Eco
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Eco, Umberto] Le pendule de Foucault
» LE PENDULE DE FOUCAULT
» Pendule Parc Astérix
» Ma pendule "André Franquin"
» Umberto D. (De Sica - 1952)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: 20ème-
Sauter vers: