AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Là-bas, sans bruit, tombe un pétale - CHO'E YUN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amelly
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 396
Age : 28
Localisation : Dans le néant cosmique du Yagadougou
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Là-bas, sans bruit, tombe un pétale - CHO'E YUN   Jeu 23 Mai 2013 - 12:51

Là-bas, sans bruit, tombe un pétale - CH'OE YUN


4e de couverture : http://www.actes-sud.fr/catalogue/romans-nouvelles-et-recits/la-bas-sans-bruit-tombe-un-petale-precede-de-il-surveille-son-p

Après des années de séparation et d’exil, un fils
retrouve son père et tente de lui arracher l’explication de ses trahisons passées.
Hantée par la mort de sa mère lors d’une manifestation, une jeune fille en fuite sombre dans la dé-chéance et la folie.
Durant un hiver de misère et de solitude, une étu-diante fait la connaissance d’un imprimeur contes-tataire et participe à ses activités clandestines.
Si la tragique histoire récente de la Corée sert de toile de fond à ces trois récits de Ch’oe Yun, c’est pour mieux mettre en relief l’universelle souffrance humaine. Sobres et désespérés, violents dans les sentiments mais délicats dans l’écriture, ces courts textes excellent à exprimer l’indicible — celui de la terreur, de la rancune, de la douleur, de l’incompréhension, de la folie.

Résumé http://fahrenheit451.hautetfort.com/archive/2011/11/28/la-bas-sans-bruit-tombe-un-petale-ch-oe-yun.html

C'est un recueil de trois nouvelles qui contient les nouvelles suivantes :

Il surveille son père : Dans cette nouvelle, c’est la séparation des deux Corées qui est au centre de l’histoire du narrateur. Son père choisit de partir pour la Corée du Nord et laisse derrière lui sa femme, trois garçons dont le narrateur qui a à peine deux ans. Toute une vie à vivre en son absence, dans son souvenir entretenu par la mère, toute une vie à attendre un contact qui arrive bien trop tard, toute une vie à s’interroger. Que peut bien espérer le narrateur de cette rencontre après toutes ces années ?

Là-bas sans bruit tombe un pétale : raconte l’errance d’une jeune fille qui a sombré dans la folie après le choc de la mort de sa mère lors des évènements de Kwangju. Peu connu, cet évènement occupe une place importante dans la mémoire collective Coréenne. Le soulèvement populaire étudiant et syndical qui a eu lieu dans cette ville, contre le régime dictatorial en place, a été réprimé dans le sang en 1980. Mentalement effondrée, la jeune fille entame une descente aux enfers. Errant dans son esprit comme dans les contrées coréennes, elle n’est pas épargnée par le sort alors que des amis de son frère sont à sa recherche.

Avec cette neige grise et sale : Le contexte historique de cette nouvelle est moins précisément défini, faisant référence aux années de répression précédant l’ère démocratique et certainement au règne dictatorial de Park Chung Hee sans cibler d’instant précis. Ch’oe Yun met en scène une jeune provinciale un peu paumée, un peu désœuvrée, qui participe par hasard à la vie d’un groupuscule résistant. Ce court passage de son existence semble toujours l’habiter des années après.

Courte bio de l'auteur (en anglais car page Wikipedia francaise inexistante) : http://en.wikipedia.org/wiki/Choe_Yun

Ch'oe Yun is the pen-name of Korean writer and Professor of French Literature Ch'oe Hyon-mu. Ch'oe was born in Seoul in 1953 and received her Ph. D from Sogang University. In 1978, Ch’oe graduated from Sogang University and went to France, where she received the doctorate de 3 ème Cycle de la Université de Provence D.E.A. in Aix-en Provence and Marseilles. She made her literary debut at the relatively late age of 40, with There a Petal Silently Falls. After that debut Ch'oe was quickly recognized as one of the most important authors in modern Korea. Her writing merges the psychological impact of political/historical events, including the Kwangju massacre (1980) and the dictatorship of Park Chung-hee (1961–1979), with sophisticated fictional techniques.

Ch'oe's works are varied, but typically founded in particular political contexts. The Gray Snowman is told by a young woman on the edges of the 1980s’ dissident movement, and Father’s Surveillance and A Voiceless Window show the pain of families split by the Korean War and the sundering of the nation. Ch'oe, hosever, keeps her lens firmly fixed on the interior lives of her characters, even as they are stuck in the larger web of history. Ch'oe's narrative style, following the twisted inner world of her characters, is often non-realist. Ch'oe frequently uses memory as one of her themes, but refuses to indulge in appeals to cheap sentiment.

Many of her works, including There a Petal Silently Falls (1988), Gray Snowman (1991), and Whispers (1993), are semi-autobiographical depictions of the events surrounding the Kwangju Uprising.[5] Her 1994 work The Last of Hanako won the Yi Sang Literary Award.

Ch'oe's work is elegant and emotional, and typically addresses the psychological damage created in post-World War II (and particularly post-Korean War) Korea. Ch'oe is notable as one of the first novelists to focus on the impact gender roles have had in modern Korean literature.

Bibliographie :

http://actes-sud.fr/contributeurs/choe-yun-0

--> elle travaille également en tant que traductrice du coréen chez Actes Sud.

Mon avis :

J'ai lu ce recueil de nouvelles il y a quelques semaines, et déjà il ne m'en restait si peu que j'ai dû recourir à des résumés sur internet pour compléter mon post...Ce qui est plutôt de mauvaise augure.

J'ai détesté ce recueil. Le style : pesant sans être poétique. L'intrigue : on ne sait pas vraiment où on est, mais on sait encore moins où on va. Bien que la préface tente de nous situer le contexte historique (soit-disant si bien) évoqué, le fait est que l'on patauge dans un néant que l'intrigue ne sauve pas, bien au contraire ! Et malgré la brièveté de ces textes, j'ai vraiment dû me faire violence pour les terminer.

Ne m'a rien apporté si ce n'est de l'ennui.
Revenir en haut Aller en bas
 
Là-bas, sans bruit, tombe un pétale - CHO'E YUN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bombardier B-2A Spirit
» Reflex canon et iso max
» [AIDE] un apk pour virer le son de l'appareil photo
» HDR ... avec une seule image?
» Une devinette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: 20ème-
Sauter vers: