AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un homme qui dort - GEORGES PEREC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amelly
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 396
Age : 29
Localisation : Dans le néant cosmique du Yagadougou
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Un homme qui dort - GEORGES PEREC   Jeu 23 Mai 2013 - 13:23

Un homme qui dort - GEORGES PEREC


4e de couverture : http://www.actes-sud.fr/catalogue/romans-nouvelles-et-recits/la-bas-sans-bruit-tombe-un-petale-precede-de-il-surveille-son-p

«Tu as vingt-cinq ans et vingt-neuf dents, trois chemises et huit chaussettes, quelques livres que tu ne lis plus, quelques disques que tu n'écoutes plus. Tu n'as pas envie de te souvenir d'autre chose, ni de ta famille, ni de tes études, ni de tes amours, ni de tes amis, ni de tes vacances, ni de tes projets. Tu as voyagé et tu n'as rien rapporté de tes voyages. Tu es assis et tu ne veux qu'attendre, attendre seulement jusqu'à ce qu'il n'y ait plus rien à attendre : que vienne la nuit, que sonnent les heures, que les jours s'en aillent, que les souvenirs s'estompent.»
C'est en ces termes que le narrateur s'adresse à lui-même, «un homme qui dort», qui va se laisser envahir par la torpeur et faire l'expérience de l'indifférence absolue.

Courte bio de l'auteur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Perec

Georges Perec est un écrivain et verbicruciste français né le 7 mars 1936 à Paris et mort le 3 mars 1982 à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne).

Membre de l'Oulipo à partir de 1967, Perec fonde ses œuvres sur l'utilisation de contraintes formelles, littéraires ou mathématiques, qui marquent son style.

Georges Perec se fait connaître dès son premier roman, Les Choses : Une histoire des années soixante (Prix Renaudot 1965) qui restitue l'air du temps à l'aube de la société de consommation. Suivent, entre autres, Un homme qui dort, portrait d'une solitude urbaine, puis La Disparition, où il reprend son obsession de l'absence douloureuse. Ce premier roman oulipien de Perec est aussi un roman lipogrammatique (il ne comporte aucun « e »). Paraît ensuite, en 1975, W ou le Souvenir d'enfance, qui alterne fiction olympique fascisante et écriture autobiographique fragmentaire. En 2012 paraît le roman Le Condottière dont il avait égaré le manuscrit en 1966 pendant un déménagement et qui ne fut retrouvé qu'en 1992, dix ans après sa mort.

La Vie mode d'emploi (prix Médicis 1978), dans lequel Georges Perec explore de façon méthodique et contrainte la vie des différents habitants d'un immeuble, lui apporte la consécration.

Bibliographie : http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Perec

Livres anthumes

* Les Choses. Une histoire des années soixante (Julliard, collection Les Lettres nouvelles, 1965, prix Renaudot)
*Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ? (Denoël, 1966)
*Un homme qui dort (Denoël, 1967)
*La Disparition (Denoël, 1969)
*Petit traité invitant à la découverte de l'art subtil du go (Christian Bourgois, 1969) (avec Pierre Lusson et Jacques Roubaud)
*Les Revenentes (Julliard, 1972)
*Die Maschine (Reclam, Stuttgart 1972) (avec la collaboration d'Eugen Helmlé)
*Oulipo. Créations, Re-créations, récréations (Gallimard, collection Idées, 1972) (avec Raymond Queneau, Paul Fournel et les membres de l'Oulipo)
*La Boutique obscure. 124 rêves (Denoël, 1973)
*Espèces d'espaces (Galilée, 1974)
*Ulcérations (Bibliothèque oulipienne, 1974)
*W ou le Souvenir d'enfance (Denoël, 1975)
*Tentative d'épuisement d'un lieu parisien, UGE, 1975
*Alphabets. Cent soixante-seize onzains hétérogrammatiques, (Galilée, 1976) (illustré par Dado).
*Je me souviens. Les choses communes I, (Hachette, collection P.O.L., 1978) (effet de l'évocation de nombreux détails sur la mémoire)
*La Vie mode d'emploi. Romans (Hachette, 1978, prix Médicis)
*Les mots croisés, précédés de considérations de l'auteur sur l'art et la manière de croiser les mots (Mazarine, 1979)
*Un cabinet d'amateur. Histoire d'un tableau (Balland, 1979)
*La Clôture et autres poèmes (Hachette, 1980)
*Récits d'Ellis Island. Histoires d'errance et d'espoir (INA/Éditions du Sorbier, 1980) (en collaboration avec Robert Bober)
*Théâtre I (Hachette, 1981)

Livres posthumes

*Épithalames (Bibliothèque oulipienne, 1982)
*Tentative d'épuisement d'un lieu parisien (Christian Bourgois, 1982)
*Penser/Classer (Hachette, 1985)
*Les Mots croisés II (P.O.L.-Mazarine, 1986)
*« 53 jours » (P.O.L., 1989, roman inachevé, publié à titre posthume)
*Vœux (Éditions du Seuil, collection Librairie du XXe siècle, 1989)
*Presbytère et prolétaires: Le dossier P.A.L.F (Éditions du Limon, deuxième livraison des Cahiers Georges Perec, 1989) (avec Marcel Bénabou)
*Je suis né (Éditions du Seuil, collection Librairie du XXe siècle, 1990)
*Cantatrix sopranica L. et autres écrits scientifiques (Éditions du Seuil, collection Librairie du XXe siècle, 1991)
*L. G., une aventure des années soixante (Éditions du Seuil, collection Librairie du XXe siècle, 1992)
*Le Voyage d'hiver (Recueil de 4 nouvelles écrites par Serge Rezvani, Jacques Chessex, Jean Freustié et Georges Perec consacrées aux saisons) (Hachette, collection Saisons, 1979, in-12 agrafé, tirage unique à 1000 exemplaires n° hors commerce sur vergé) (rééd. Éditions du Seuil, collection Librairie du XXe siècle, 1993 puis 2009)
*Beaux présents, Belles absentes (Éditions du Seuil, collection Librairie du XXe siècle, 1994)
*L'Infra-ordinaire (Éditions du Seuil, collection Librairie du XXe siècle, 1996)
*What a man ! (Le Castor astral, collection L'iutile, 1996) (monovocalisme en a)
*Perec/rinations (Zulma, 1997)
*Cher, très cher, admirable et charmant ami... Correspondance Georges Perec - Jacques Lederer, 1956-1961 (Flammarion 1997)
*Jeux intéressants (Zulma, 1999)
*Nouveaux Jeux intéressants (Zulma, 1999)
*Les Mots croisés (P.O.L., 2003)
*Entretiens et conférences (en 2 volumes, Joseph K., 2003)
*L'Art et la manière d'aborder son chef de service pour lui demander une augmentation (Hachette Littératures, 2008, et livre audio14 )
*Quelques-unes des choses qu'il faudrait tout de même que je fasse, ill. Bruno Gibert (Autrement, 2009)
*Vœux (Éditions du Seuil, 2009)
*Le Condottière (Éditions du Seuil, 2012)
*En dialogue avec l'époque et autres entretiens (1965-1981) (Joseph K., 2012)

Mon avis :

J'ai été trés attirée par cette thématique, surtout que je venais de lire l'aphorisme de Kafka nr. 109, qui, je crois, est même cité en exerge par Perec :

"[...] Es ist nicht notwendig, daß du aus dem Hause gehst. Bleib bei deinem Tisch und horche. Horche nicht einmal, warte nur. Warte nicht einmal, sei völlig still und allein. Anbieten wird sich dir die Welt zur Entlarvung, sie kann nicht anders, verzückt wird sie sich vor dir winden".

Désolée, je n'ai pas trouvée la traduction francaise, mais quelqu'un d'autre la trouvera peut-être (?). Ou alors je complèterai plus tard.

Quoiqu'il en soit, je partais avec un grand intérêt lorsque j'entamais la lecture de ce livre (écrit, il faut le préciser, avant que Perec ne rejoigne l'Oulipo). Mais je ne vais rien vous cacher : quelle déception ! Je m'y suis prodigieusement ennuyée...
Certains vont peut-être m'objecter que ce n'est pas étonnant, vu le thème. C'est exact. Néanmoins, ce livre n'apporte aucune réflexion intéressante sur l'ennui. Ni sur la vie d'un étudiant qui peut tout à coup se rendre compte à quel point elle est finalement vide de sens.

Ce livre fait partie de mes "posts en retard" donc je ne l'ai malheureusement plus très très présent à l'esprit dans le détail. Mais l'impression d'ennui et de non-sens est restée.

J'étais donc assez étonnée lorsque j'entais à la radio récemment des chroniqueurs louer ce livre....je n'ai pas vraiment saisi en vertue de quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Un homme qui dort - GEORGES PEREC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jonathan Lambert - L'Homme qui ne dort jamais !
» [L'Homme, Erik] A comme Association - Tome 6: Ce qui dort dans la nuit
» A COMME ASSOCIATION (Tome 6) CE QUI DORT DANS LA NUIT de Erik L'Homme
» Georges Perros
» Livre - "Un homme dans la nuit" de Gaston Leroux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: 20ème-
Sauter vers: