AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ruth Rendell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Linda
Big Admin absolue
Big Admin absolue
avatar

Nombre de messages : 1988
Age : 37
Localisation : Champigny sur Marne
Date d'inscription : 31/10/2004

MessageSujet: Ruth Rendell   Mer 1 Juin 2005 - 21:34

Je viens de terminer le troisième roman que j’ai lu de cet auteur…les précédents m’avaient bien plu, celui-là m’a pas mal ennuyé, mais comme j’avais adoré le premier je fais quand même un topic sur elle.

L’auteur :

Ruth Rendell est née le 17 février 1930 à South Woodford (Angleterre).

Voilà une biographie tirée du site « Evene »

Citation :
Fille d'un couple d'enseignants, Ruth Rendell découvre très tôt la littérature. A 18 ans, elle gagne sa vie comme reporter et fondera même un journal qui ne durera pas. Elle épouse un journaliste Don Rendell en 1950 et un enfant naîtra de ce mariage. Elle écrit tout d'abord une demi-douzaine de romans (comédie de moeurs, fresque historique) qui ne trouvent pas d'éditeur et c'est quand elle s'essaie au roman policier, sur les conseils de son mari, qu'elle trouve enfin sa voie. Son secret : de multiples personnages, une fin imprévisible, voilà ce qui vous attend à la lecture de ses livres. Ruth Rendell est passée maître dans la peinture psychologique du mauvais côté de ses semblables. Elle écrit également des thrillers psychologiques sous le nom de Barbara Vine.

Un point de sa biographie m’a interpellée par rapport à son dernier livre dont je vous parlerez : elle est membre à vie de la Chambre des Lords depuis peu.

L’analphabète (titre original : A judgment in stone).

Voilà le livre qui m’a faite découvrir Ruth Rendell, je l’ai lu il y a bien 7-8 ans et il m’avait pas mal marquée!

Eunice Parchman est engagée chez les Coverdale en tant que gouvernante. Malgré son physique « ingrat » et sa réserve elle est tout de même très appréciée : elle cuisine très bien, sait tenir parfaitement la maison, ce qui l’excuse lorsqu’elle ne veux pas ranger la bibliothèque, s’occuper des papiers, ou qu’elle ne lit pas les mots qu’on lui laisse.
Au fil du livre, on apprend le passé de Eunice, et celui de la seule personne avec qui elle crée un lien dans ce village, les deux sont plutôt suspects.
On a donc d’un coté ces deux femmes, au passé lourd, dont une avec un secret handicapant, et de l’autre on a une famille où règne l’amour et la joie de vivre.

Dès la première phrase, on connaît le crime, le meurtrier et le mobile : Eunice Parchman a tué la famille Coverdale car elle ne savait ni lire ni écrire.

En ce qui concerne l’écriture, je vais avoir un peu de mal à vous en parler car je l’ai lu en anglais…en tout cas elle me parait simple, et il me semblait que des choses horribles étaient dite de façon naturelles, c’est assez étrange. Si quelqu’un l’a lu dans une langue qu’il maîtrise parfaitement il pourra peut-être mieux en parler…

Sinon j’ai aimé ce livre car il y a pas mal de suspense ! On connaît la fin dès la première ligne, mais tout le long on se dit « non c’est pas possible elle ne va pas les tuer ! ». C’est inéluctable, mais on espère on espère…et le personnage d’Eunice, la façon de Ruth Rendell d’aborder ce sujet : on voit les sentiments d’une femme, qui a toujours su cacher son illettrisme, mais qui en même temps a construit une sorte de haine envers les autres, une femme partagé entre la honte et une impression de supériorité, une femme qui a force de nourrir ce genre de sentiments va basculer dans la folie et l’horreur. On ne referme pas ce livre en passant à autre chose, outre le fait que ce soit un policier, il parle d’un sujet grâve, et amène pas mal de questions…

Si vous devez découvrir cet auteur, lisez ce titre. C’est celui des trois que j’ai lu que j’ai préféré, et d’après la critique générale il s’agirait de son meilleur livre.

Pour info, Claude Chabrol a adapté ce livre au ciné, sous le titre « la cérémonie », avec dans le rôle des deux femmes Sandrine Bonnaire et Isabelle Huppert. J’avais bien moins apprécié, je n’y avais pas retrouvé toute l’ambiance et la psychologie du livre…

Sinon j’ai lu deux autres livres d’elle : Regent’s Park et Crime par ascendant. En ce qui concerne Regent’s Park je ne vais pas en parler…je devrais le relire en diagonale pour ça, c’est assez loin. J’ai réussi à parler de l’analphabète sans le relire car il m’avait bien marqué…

Donc je passe directement à :
Crime par ascendant (titre original : The Blood Doctor).
Il me semble que ce soit son dernier livre (2002).

L’histoire :
Lord Nanther décide d’écrire la biographie de son arrière grand-père, un des médecins personnels de la reine, qui avait pour spécialité l’hémophilie.
En parallèle on a aussi son histoire à lui : celle d’un homme d’aujourd’hui, avec ses craintes face à la nouvelle loi qui va le rayer de la Chambre des Lords, et face au fait que sa femme veut devenir mère.

J’ai eu du mal à entrer dans le livre dès le début : l’arrière grand père semble ennuyeux, les recherches pour la biographie avance très doucement, avec des passages entier de lettre de la vie quotidienne de l’arrière grand tante machin à la nièce truc à propos de la belle sœur du grand oncle de la nièce de la mère de trucmuche…sans compter les interminables descriptions architecturales de la chambre des lords, le déroulement des votes, les vêtements qu’ils doivent y porter, l’état du pain qu’ils y mangent ect ect…très passionnant o8

A la 250ème page, ou 300 je sais plus, on espère enfin que ça bouge : là on arrive à une suite de questions sur l’arrière grand père : cet homme était-il aussi lisse qu’il le paraissait, n’était-il pas un monstre ?? Mais en fait la mayonnaise ne monte pas…
C’est dommage, l’écriture est très abordable, l’histoire de l’ancêtre et sa monstruosité est intéressante….mais je me suis ennuyée comme je ne m’étais pas ennuyée depuis longtemps en lisant un livre…

A la limite ça m’a permis d’élargir ma culture sur l’hémophilie et la Chambre des Lords, mis à part ça je vois pas…

_________________
[...]
Revenir en haut Aller en bas
Nimiane
Entre bibliophage et bibliotaphe... ou les deux !
Entre bibliophage et bibliotaphe... ou les deux !
avatar

Nombre de messages : 724
Localisation : Breizh
Date d'inscription : 09/05/2005

MessageSujet: Re: Ruth Rendell   Mer 1 Juin 2005 - 23:16

Je tenterai la lecture de L'analphabète car, d'une part, le sujet m'intéresse (je n'avais pas fait attention que La cérémonie en était une adaptation) et surtout, parce que, je suis restée sur une mauvaise impression de cet auteur (je n'aime pas employer le féminin...). Et je n'aime pas rester sur un tel sentiment en n'ayant lu qu'un ouvrage ! Tout le monde a droit à l'erreur (l'auteur comme le lecteur...).

J'ai lu, il y a quelques années Jeux de mains et je me suis profondément ennuyée... Je n'ai pas mes notes sous la main pour retranscrire mes impressions de l'époque, mais je me souviens bien de ce profond ennui qui avait accompagné cette lecture. Alors, peut-être aussi est-ce la traduction qui n'a pas su retranscrire l'ambiance ? Mais comme elle a tout de même une très bonne presse, je m'étais toujours dit qu'il faudrait que je lise un autre ouvrage d'elle. Tu m'en donnes l'occasion et c'est parfait ;-) Je l'ai donc immédiatement noté pour mes lectures-détente de cet été ;-)

Cela dit, vu que tu t'es aussi ennuyée à la lecture d'un autre, je ne suis pas sure que j'en lirai beaucoup d'autres...
Revenir en haut Aller en bas
 
Ruth Rendell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ruth RENDELL (Royaume-Uni)
» Ruth Rendell / Barbara Vine
» P.D James et Ruth Rendell (Grande-Bretagne)
» [Rendell, Ruth] Fantasmes
» [Ruth Rendell] Promenons-nous dans les bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par genres) :: Policier-
Sauter vers: