AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Boris Vian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mu
Sorcière des haies
Sorcière des haies
avatar

Nombre de messages : 3593
Age : 30
Localisation : Le pays où l'ADSL n'existera jamais
Date d'inscription : 19/11/2004

MessageSujet: Boris Vian   Mer 13 Juil 2005 - 17:14

J'adore Boris Vian, c'était un homme riche (intellectuellement), touche-à-tout et d'une trés grande culture en tous genres. Voici sa biographie complète pour vous faire une idée de l'homme qu'il a été : (je met le lien car le texte est beaucoup trop long pour faire un copié/collé)
http://www.borisvian.fr/sommaire.php?to=biographie.

Je commencerai par parler de L'Ecume des Jours.
Je l'ai lu il y a trés longtemps maintenant, je devais avoir 13 ou 14 ans mais cette histoire d'amour fabuleuse et attachante a fait de ce livre, celui qui m'a le plus marqué. C'est une critique du monde qui nous entoure. Mais à la fois irréel.
Voici les différents thèmes soulevés dans cette oeuvre. Je précise que ça ne vient pas de moi, je recopie littérallement ce que j'ai trouvé sur internet car comme je l'ai dit plus haut, ça va bientôt faire 20 ans que je l'ai lu (pétard!! 20 ans!!!!) et je ne me rappellai pas de tout ça.

-L'amour:
Toutes les formes d'amour sont présentes dans ce livre. L'amour fou entre Colin et Chloé. C'est l'incarnation du grand "Amour".
L'amour impossible entre Chick qui ne peut aimer personne d'autre que Partre, et Alise qui a un coeur d'artichaud et se demande si Colin n'aurait pas été meilleur conjoint.
L'amour physique entre Nicolas, courreur de jupons et Isis

-Le monde du travail:
Le monde du travail est un thème assez présent dans l'oeuvre de "l'écume des jours". Seuls Alise, Nicolas et Isis n'ont pas d'aversion pour le travail.
Boris Vian dénonce dans cette oeuvre les conditions de travail inhumaines. Chaque personne employée n'est que le rouage impersonnel d'une gigantesque administration. Les employés sont rabaissés au rang des machines qu'ils supervisent.
Vian dénonce surtout l'industrialisation du travail qui fit rage dans la France d'aprés-guerre.

-La musique:
Le jazz est omniprésent tout le long du roman. Il y a de nombreuses références aux musiciens et aux compositeurs de jazz. Plusieurs "Z" de jazz se sont imicés à l'interieur des mots (ex : doublezons, zonzonner). Le jazz et l'amour vont de paire (Colin adore l'arrangement de Duke Ellington intitulé "Chloé").
Enfin on peut entendre de la musique harmonieuse quand tout va bien et plus on avance dans le roman, plus le jazz s'efface par rapport aux bruits, vrombissements et autres.

-La religion:
Vian critique la religion à travers un mariage et un enterrement.
Pendant le mariage, l'église est présentée comme avide d'argent mais aussi comme pédophile et les enfants de choeur comme pédérastes.
L'enterrement est l'opposé du mariage car Colin n'a plus d'argent, on jette le cercueil par la fenêtre, les 2 porteurs sont sales, lles religieux font une courte apparition sans prendre la peine de s'habiller correctement puis le cercueil est balancé dans la fosse. Le Christ, dans l'église s'anime et demande à Colin pourquoi il n'a pas donné plus d'argent pour l'enterrement.

- :
Bien que Boris Vian base son roman sur une certaine réalité, l'irréel apparait toutefois assez rapidement.
Surtout basé sur Colin et la perte progressive de sa richesse. Sa maison retrécit au fils des chapitres.
Le temps est aussi maléable et s'accélère, on passe du printemps à l'automne.
L'irréalité ne fait qu'accentuer le symbolisme dans le récit.

Voici un site trés bien fait http://ecume.jours.online.fr/amitie.html
Revenir en haut Aller en bas
JFK
Président du monde
Président du monde
avatar

Nombre de messages : 1429
Age : 32
Localisation : Vétroz, Valais, Suisse
Date d'inscription : 20/12/2004

MessageSujet: L'écume des jours-Boris Vian   Jeu 14 Juil 2005 - 21:04

Pour reprendre en gros ce que tu as dit Mumu, ce livre est un conte de fée à l'envers:

Au début tou va bien, il y a de l'argent, on est jeune beau à ne rien faire...jusqu'à ce que la tendance s'inverse.

Il est intéressant de constater aussi que tout se referme au fil du livre (ex la bulle dans laquelle est Chloé).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dalton.ch
jonkalak
Double daddy
Double daddy
avatar

Nombre de messages : 2434
Age : 39
Localisation : Planet earth
Date d'inscription : 25/11/2004

MessageSujet: Boris Vian- l'écume des jours   Jeu 14 Juil 2005 - 21:06

Ah l'écume des jours !!!

Petite histoire de ma découverte de ce livre...En 5ème (à 12 ans donc) nous devions chacun présenter un livre au choix en classe de Français.
Une fille de la classe nous a présenté ce livre qui l'avait littéralement bouleversée : l'écume de jours.

Convaincu par son enthousiasme je me suis donc précipité et j'ai bien fait.

Ce livre est un des livres les plus marquants de mes lectures passées.

Le côté presque burlesque est très drôle et surtout l'histoire d'amour est touchante au possible est surtout est abordée avec un tact hors du commun.
Ce livre est un grand livre tout simplement.

PS: quel plaisir ce fut par la suite de découvrir que Gainsbourg était non seulement un admirateur de Vian mais aussi que ce dernier voyait dans le grand serge son successeur Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.soleilceltic.com
Kazuki
Lecteur débutant
Lecteur débutant
avatar

Nombre de messages : 16
Localisation : Dans un bouquin, et plus précisément dans "Les histoires inédites du Petit Nicolas"
Date d'inscription : 17/07/2005

MessageSujet: L'arrache coeur   Lun 18 Juil 2005 - 18:52

J'ai lu l'écume des jours l'année dernière (faut dire que j'avais pas trop le choix, c'était pour le cours de français, et j'ai fallit lire
Enfance
de Nathalie Sarraute).

J'en avais déjà entendu parler avant de le lire et tout le monde disait que c'était un roman qui basculait dans l'horreur, et comme je n'ai pas ce genre j'avais pas trop envie de m'y lancer. Mais je l'ai lu quand même (j'avais pas le choix) et il m'a énoirmément plu. J'ai faillit pleurer quand Chloé est morte c'était trop triste k19 .

Sinon je voulais tenter de lire L'arrache coeur de Vian, si vous l'avez lu pouvez-vous me dire ce que vous en avez penser??? salut
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/index.forum
Linda
Big Admin absolue
Big Admin absolue
avatar

Nombre de messages : 1988
Age : 37
Localisation : Champigny sur Marne
Date d'inscription : 31/10/2004

MessageSujet: Boris Vian- l'écume des jours   Lun 8 Aoû 2005 - 16:38

Oh moi aussi Mumu j'ai lu ce bouquin il y a longtemps (enfin pas autant que toi, suis pas si vieille moi... n4), enfin depuis j'ai beaucoup oublié, faudrait que je le relise en diagonale...mais comme des souris et des hommes dont je viens de parler dans un autre post, ce livre m'a pas mal marquée à l'époque, et même si je ne peux pas trop en parler je dirais que j'en garde une très bonne impression, je me souviens avoir aimé ce livre à l'époque pour son coté un peu "délirant". Et un de plus dans ma liste des relecture! (Je vais jamais m'en sortir...alzheimer quand tu nous tiens.... o8 ).
Revenir en haut Aller en bas
Ojascoj
desperate housewife
desperate housewife
avatar

Nombre de messages : 2271
Age : 43
Localisation : dans la petite enfance
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Boris Vian- l'arrache-coeur   Ven 28 Oct 2005 - 16:44

Pour répondre à Kazuki, j'ai adoré L'arrache-coeur, encore plus que l'Ecume des jours.

Pour t'en parler sur le fond, il faudrait que je le relise car ça doit aussi faire 20 ans que je l'ai lu n19

Alors, je l'ai sorti de ma bibliothèque pour t'en copier le résumé de 4ème de couverture :

Citation :
Voilà un coin de campagne où l'on a de drôles de façons... La foire aux vieux, par exemple. Curieuse institution ! On sait bien aussi que tous les enfants peuvent voler comme des oiseaux dès qu'ils étendent leurs bras - mais est-ce une raison suffisante pour les enfermer deriière des murs de plus en plus hauts, de plus en plus clos ? Le psychiatre Jacquemort se le demande - puis ne se le demande plus, car il a trop à faire avec la honte des autres, qui s'écoule dans un bien sale ruisseau.
Mais nous, qui restons sur la rive, nous voyons que Boris Vian décrit simplement notre monde. En prenant chacun de nos mots habituels au pied de la lettre, il nous révèle le monstrueux pays qui nous entoure, celui de nos désirs les plus implacables, où chaque amour cache une haine, où les hommes rêvent de navires, et les femmes de murailles.

Voilà, du souvenir que j'en ai, j'avais adoré la poésie de son langage même si le fond est assez sinistre, finalement. n21
Revenir en haut Aller en bas
sarah12
Bibliothécaire
Bibliothécaire
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 27
Localisation : Très loin.
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Boris Vian- l'écume des jours   Sam 4 Mar 2006 - 15:55

J'ai lu l'écume des jours. Donc, j'ai apprécié, même si je n'avais pas tout compris, bon j'avais des choses justes, mais je pensais que c'était moi qui délirait. Genre, avec le nénuphar, le fait que l'appartement devienne de plus en plus petit.

Colin est très attachant, Chloé Idem. Chick, on a envie de le tuer... Alise, me fait pitié.

Je le conseille. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Boris Vian   

Revenir en haut Aller en bas
 
Boris Vian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Boris Vian - L'Ecume des Jours
» Le déserteur (Boris Vian)
» Boris VIAN - L'Ecume des jours
» L'ECUME DES JOURS de Boris Vian
» Je ne voudrais pas crever, de Boris VIAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: 20ème-
Sauter vers: