AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Racines de Alex Haley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shenzy
Princesse aux petits pois.
Princesse aux petits pois.
avatar

Nombre de messages : 3741
Age : 27
Localisation : somewhere over the rainbow...
Date d'inscription : 04/11/2004

MessageSujet: Racines de Alex Haley   Mer 21 Sep 2005 - 16:52

Racines de Alex Haley.



résumé
Printemps 1750, dans un petit village de Gambie, naît Kounta Kinté, fils d’Omoro et de Binta, et petit-fils d'un célèbre marabout dont il porte le nom. Au sein de cette Afrique profonde, Kounta grandit. Il apprendra les règles d’une vie d’homme, le respect d’autrui et de ses ancêtres, la foi en Allah, l’agriculture et la chasse. Et surtout, la méfiance envers les toubabs, ces étranges hommes à peau blanche dont l’odeur nauséabonde se détecte à longue distance. Pires que le plus féroce des animaux, ils vous enlèvent sans espoir de retour…
Atteignant ses dix-sept pluies, Kounta a depuis longtemps subit l'épreuve de l’initiation, qui a fait de lui un homme, et acquis un statut respecté dans le village. Après une longue nuit de garde, l’esprit empli de nombreux projets de voyage, il se décide à aller couper du bois pour confectionner un tambour. Il ne reverra jamais les siens. Kidnappé par les toubabs, enchaîné, battu, il sera marqué au fer rouge et embarqué avec le reste du « bétail » dans un cargo à destination de l'Amérique. Trois longs mois de traversée dans les plus inhumaines conditions. Allongés sur le bois, baignant dans leurs déjections, le corps meurtri de tous côtés par les coups de fouets et les escarres, les noirs destinés à l'esclavage ne sont qu’amas de chair sanguinolentes, saleté et maladie. Un grand nombre ne survivra pas à l'atroce transport…
Est-ce un mal ou un bien, Kounta échappera à la mort et sera vendu à un dénommé John Waller. Mais la souffrance et l’humiliation ne seront pas venues à bout de « l'Africain », qui tentera à quatre reprises de se sauver, dont la dernière lui vaudra d'avoir le pied coupé et d’être racheté par le frère de John Waller, William. S'il sait que son âme ne se soumettra jamais, Kounta se voit bien obligé d’accepter sa vie d’esclave. Après de nombreuses années de travail à la plantation, il épousera Bell, la cuisinière, dont les croyances païennes et le mauvais caractère l'avaient jusque là exaspéré. Ils auront une fille Kizzy. Même si cela lui est interdit, Kounta tiendra à ce que sa fille connaisse l'histoire de sa famille et de ses origines. Qui elle-même racontera son histoire à son fils George qui le transmettra à ses nombreux enfants dont Tom, le père de Cynthia, elle-même maman à nombreuses reprises, dont la fille Bertha mettra au monde Alex, Alex Haley.
C'est par ce respect des liens que survivra la longue tradition orale qui se transmettra de génération en génération… Celle de cet aïeul africain qui fut enlevé d’Afrique alors qu'il voulait confectionner un tambour.


Toute la première partie du livre est consacré à l'Afrique, ses saisons , sa vie, sa culture et Kounta Kinté.
Puis nous plongeons dans l'enfer de l'esclavage, ses humiliations, l’arrachement, les sévices et nous voyons tout cela par les yeux de 6 générations.
Ce livre est vraiment génial, prenant aux tripes!
On y voit aussi tout l'enseignement que Konta Kinté donne à ses enfants, ne pas oublier ses racines, être fier, et les générations suivantes suivront ça. Apprendre à lire en cachette pour ne pas oublier...

Ensuite nos voyons les "propriétaires", les ventes aux grés des humeurs ou flux financiers de ces derniers, des propriétaires ignobles ou plus compréhensifs, et tout au long des ces générations toujours cette soumission face aux abus des blancs.

Mais on retrouve aussi un formidable amour au sein des familles et cette volonté de protéger et transmettre le savoir et l'histoire ancestrale.

C'est un livre qui permet d'imaginer ce que pouvait être l'horreur de l'esclavage, en commençant par les enlèvements des noirs, ou carrément arrachement, les cargos négrier ou un tiers des hommes mouraient pendant une traversée interminable, puis l'arrivée, l'achat des hommes et enfin la plantation et ses "maîtres" les tractations et ventes d'esclaves au grés des fortunes et infortunes, les familles d'esclaves séparées, les enfants vendus, les maltraitances et abus…et tout ça vu et conté par les yeux des principaux concernés.
C’est un trés trés beau livre, très bouleversant attention aux sensibles.

_________________
"Après avoir étudié la condition des femmes dans tous les temps et dans tous les pays, je suis arrivé à la conclusion qu'au lieu de leur dire bonjour, on devrait leur dire pardon"

Alfred de Vigny
Revenir en haut Aller en bas
 
Racines de Alex Haley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: 20ème-
Sauter vers: