AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Der Vorleser (Le liseur)- Bernhard Schlink

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JFK
Président du monde
Président du monde
avatar

Nombre de messages : 1429
Age : 32
Localisation : Vétroz, Valais, Suisse
Date d'inscription : 20/12/2004

MessageSujet: Der Vorleser (Le liseur)- Bernhard Schlink   Jeu 29 Sep 2005 - 18:11

Je viens de voir sur la signature de Mumu qu'elle est en train de le lire.

Ce livre est un Best-Sellers qui a été traduit dans de nombreuses langues. Je l'ai lu en littérature allemande, donc en Allemand (mais je pense que vous vous en doutiez). Je n'ai pas le livre sous la main, donc je ne me rappelle plus exactement de tout.

4e de couverture:

A quinze ans, Michaël fait par hasard la connaissance, en rentrant du lycée, d'une femme de trente-cinq ans dont il devient l'amant. Pendant six mois, il la rejoint chez elle tous les jours, et l'un de leurs rites consiste à ce qu'il lui fasse la lecture à haute voix. Cette Hanna reste mystérieuse et imprévisible, elle disparaît du jour au lendemain.

Sept ans plus tard, Michaël assiste, dans le cadre de des études de droit, au procès de cinq criminelles et reconnaît Hanna parmi elles. Accablée par ses coaccusées, elle se défend mal et est condamnée à la détention à perpétuité. Mais, sans lui parler, Michaël comprend soudain l'insoupçonnable secret qui, sans innocenter cette femme, éclaire sa destinée, et aussi cet étrange premier amour dont il ne se remettra jamais.

Il la revoit une fois, bien des années plus tard. Il se met alors, pour comprendre, à écrire leur histoire, et son histoire à lui, dont il dit : "Comment pourrait-ce être un réconfort, que mon amour pour Hanna soit en quelque sorte le destin de ma génération que j'aurais moins bien su camoufler que les autres ? "


Ma critique:

Je trouve le début mortel. Ca commence bien, mais très vite, je trouve le texte redondant. Ceci est nécessaire pour bien exprimer le "rituel" mis en place entre Hannah et Michael, mais je trouve que cette première partie ne démarre vraiment pas. Bien sûr, quand on connaît les circonstances de ce qui se passe, certaines choses sont plus logiques, mais si par hasard le lecteur comprend le comment du pourquoi, l'interêt de cette première partie et d'une partie de la suite se trouve très effrité. (je parle un langage chinois, mais c'est pour pas SPOILER Mumu...d'ailleurs "l'insoupconnable secret" avait été percé dès le début par une collègue de classe).

Puis Hannah disparaît après une période de rituel (qui en gros est: baiser, se doucher, faire la lecture) et Michael n'en entend plus parler. Il fait des études de droit (comme l'auteur) et la retrouve donc dans un procès. Je vous le dis franchement, ce procès juge des anciens SS et se situe pendant la grande période où l'Allemagne a opéré cette "épuration". Là le récit devient plus intéressant car il traite d'un sujet que j'aime bien (la 2e guerre, la responsabilité des Allemands) et met Michael face à de gros tiraillements.

une deuxième partie donc passionnante et très intéressante (d'autant plus que le livre a été écrit par un Allemand). Enfin il y a la conclusion, assez surprenante, narrant la détention d'Hannah et ses rapports avec Michael.


Bref...un livre pas mal, mais pas génial selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dalton.ch
mu
Sorcière des haies
Sorcière des haies
avatar

Nombre de messages : 3593
Age : 31
Localisation : Le pays où l'ADSL n'existera jamais
Date d'inscription : 19/11/2004

MessageSujet: Re: Der Vorleser (Le liseur)- Bernhard Schlink   Jeu 29 Sep 2005 - 18:40

Arghhhh! Tu m'as volé mon post!!! (mais non, je rigole!!!)
J'ai fini la première partie

Citation :
mais je trouve que cette première partie ne démarre vraiment pas
Ah? Moi si! On suit leur rencontre, leur rituel et tout ça découle naturellement pour moi! Par contre, c'est vrai que leur première rencontre et surtout leur premier ébat sont vite expédiés mais ça ne m'a pas dérangé.
Pour l'instant, je ne suis pas déçue et c'est bien parce qu'il ne me restait pas beaucoup d'heures à dormir que j'ai refermé, avec regret, le livre hier soir.
Revenir en haut Aller en bas
mu
Sorcière des haies
Sorcière des haies
avatar

Nombre de messages : 3593
Age : 31
Localisation : Le pays où l'ADSL n'existera jamais
Date d'inscription : 19/11/2004

MessageSujet: Re: Der Vorleser (Le liseur)- Bernhard Schlink   Dim 2 Oct 2005 - 14:24

Je viens d'achever le livre. Je peux dire que j'ai assez bien aimé mais pas adoré.

Comme l'a déjà dit JFK, toute la deuxième partie traite du procés d'Hanna qui était surveillante dans un camp de concentration.
Le fait qu'elle arrête de se défendre vers la fin du procés, qu'elle n'avoue pas certaines choses qui aurait pu la disculper, enfin plutôt alléger sa peine m'ont dérangés.
Certes, c'est sa façon à elle de payer sa dette mais dans cette seconde partie, je n'ai pas ressenti de culpabilité de sa part.
Par contre d'un point de vue historique, c'est trés interessant, bien que peu dévelloppé puisque l'auteur se limite à l'histoire des accusées et plus particulièrement à celle d'Hanna.

J'ai bien aimé la troisième partie et surtout la fin. L'importance qu'avait le narrateur pour Hanna. Tout le cheminement de l'auteur pour comprendre pourquoi Hanna l'a hanté, la réflexion sur sa propre vie et son incapacité à aimer réellement une autre femme.

C'est un livre qui se lit vite et facilement. Il est interessant. Oui, on peut dire que j'ai bien aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Andromède
Bibliothécaire
Bibliothécaire
avatar

Nombre de messages : 103
Age : 50
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Der Vorleser (Le liseur)- Bernhard Schlink   Mar 22 Aoû 2006 - 10:41

Je suis étonnée de vos réactions car j'avais été envoûtée par ce livre et j'ai pleuré comme une madeleine à la fin o7 ... Je l'ai conseillé à d'autres personnes qui ont adoré. Bien sûr ce n'est pas de la grande littérature puisqu'elle repose sur un coup de théâtre mais c'est quand même une très belle histoire d'amour flower ,
**Spoiler
et il est très intéressant de comprendre comment on peut arriver à des situations totalement abominables pour pouvoir cacher un secret très personnel... Je crois que l'Histoire se fait aussi avec des histoires individuelles... Et plus généralement, à quoi peut conduire l'inculture et à quoi a conduit l'inculture des hommes (l'obéissance aveugle à un chef et l'absence d'esprit critique) pendant la 2è guerre mondiale, ce dont le livre est sans doute la métaphore.
Revenir en haut Aller en bas
Margot
Pimousse cassis
Pimousse cassis
avatar

Nombre de messages : 2309
Localisation : Con Quijote perdida en la Mancha
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Der Vorleser (Le liseur)- Bernhard Schlink   Sam 1 Aoû 2009 - 22:42

Je l'ai fini il y a quelques jours. En fait je crois que JFK a assez bien résumé ma pensée. La première partie m'a paru un peu longuette par rapport à ce qu'il s'y passe. Toute la facisnation et l'attirance qu'il ressent pour Hanna est concentrée dans la scène "de l'enfilage de bas"...
J'ai beaucoup apprécié la seconde partie car on retrouve peu de roman qui se penche sur "les bourreaux". Puis j'ai trouvé le comportement de Michael -suite à la condamnation- d'une grande humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Amelly
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 396
Age : 29
Localisation : Dans le néant cosmique du Yagadougou
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Der Vorleser (Le liseur)- Bernhard Schlink   Dim 2 Aoû 2009 - 12:00

Je l'ai lu il y a quelques années donc ce n'est pas très très frais dans mon esprit, mais je ne me souviens pas avoir été ennuyée pendant ma lecture. C'est vrai que ce n'est pas le meilleur roman que j'ai jamais lu, mais j'ai trouvé le thème du livre très intéressant parce que ça change de ce qu'on peut lire actuellement. Et surtout ça aborde le sujet de la 2nd guerre mondiale sous un angle original. J'ai beaucoup aimé les livres traitant de cette guerre mais à force je trouvais qu'ils étaient tous un rien redondant parce que c'était toujours la même perspective.

L'autre aspect intéressant à mon sens c'est celui évoqué par JFK, à savoir le fait qu'il a été écrit par un allemand. Un nouveau changement dans la perspective habituelle (celle des Alliés) redonne un coup de neuf au thème 100 fois rabaché. Ca permet aussi de voir comment les générations d'après-guerre tentent (avec plus ou moins de succès) de se confronter à leur passé et au sentiment de culpabilité qui les rongent depuis des années, et dont ils commencent seulement à se défaire petit à petit.

Juste un mot concernant le film : je ne l'ai pas du tout aimé. Je pinaille un peu, mais :
- Le fait qu'Hannah appelle toujours le protagoniste "Garçon" ça sonne plus que faux en français. Je trouve que les traducteurs auraient pu se creuser un peu plus la cervelle que ça.
- Le fait que c'est un livre allemand traitant de l'Histoire allemande, il me paraissait logique qu'il soit joué par des acteurs...ALLEMANDS. Ils vont devoir regarder une version doublée, ce qui me fait enrager sur le principe. Je pense aussi qu'un réalisateur allemand avec une équipe allemande aurait réussi à mieux cerner l'ambiance de l'époque décrite puisque cela les touche directement.
-Je trouve enfin que dans le film on a beaucoup mis l'accent sur le côté sexuel et scandaleux de l'histoire en omettant tout à fait le côté essentiel joué par la lecture pendant leur relation alors que c'est L'Elément central du livre. Le voir lire 2 fois un livre c'est bien joli mais pas assez à mon goût.

Bref, une critique plutôt bonne pour le livre, mais assez mauvaise pour le film.
Revenir en haut Aller en bas
shenzy
Princesse aux petits pois.
Princesse aux petits pois.
avatar

Nombre de messages : 3741
Age : 27
Localisation : somewhere over the rainbow...
Date d'inscription : 04/11/2004

MessageSujet: Re: Der Vorleser (Le liseur)- Bernhard Schlink   Jeu 18 Aoû 2011 - 13:46

Je l'ai lu aussi il y a pas mal de temps mais je n'ai pas vu le film et je ne crois pas que je le regarderai parce qu'il fait parti de ces livres que j'ai "ressenti" et je ne vois pas comment on peut retranscrire cette histoire sans enlever l'âme du livre.
Je pense que vous avez bien exprimé les différentes parties, enfin je suis d'accord avec vous donc je vais pas m'étendre et répéter. Ce qui m'a aussi touché c'est le coté un peu "John Irving" de cette relation et j'y ai retrouvé la même sensation que dans "La veuve de papier" c'est à dire le trouble et l'obsession de la femme plus âgée du à une relation "précoce". Le regard qu'il a sur elle tout au long du livre et l'évolution de ce regard m'ont particulièrement touché, surtout à la fin quand il la revoit. La place qu'elle prend dans sa vie et l'influence qu'elle a dans ses relations sont tellement bien décrites... On y trouve le coté découverte, adoration mais aussi gêne vis à vis des autres gens de son âge, et vis à vis de lui car il est quand même conscient de l'étrangeté de sa relation. C'est un peu la différence avec Irving qui lui vit une adoration sans limites et exclusive sans trop voir le regard des autres.

C'est un roman fort et qui m'a beaucoup touché sinon, peut être aussi parce qu'il aborde le sujets des bourreaux et victimes sous plusieurs aspects, peut-être parce que Hannah est une personnage trouble et émouvante, et que son histoire ne peut pas laisser de sentiments de colère même si on est maintenant au courant de tout ce qui a pu se passer pendant la guerre (un peu comme pour la liste Schindler) et puis j'ai beaucoup aimé cette femme qui semble si insaisissable mais qui finalement est si fragile.

_________________
"Après avoir étudié la condition des femmes dans tous les temps et dans tous les pays, je suis arrivé à la conclusion qu'au lieu de leur dire bonjour, on devrait leur dire pardon"

Alfred de Vigny
Revenir en haut Aller en bas
kakkhara
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 215
Age : 30
Localisation : revenant du fond du gouffre
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Der Vorleser (Le liseur)- Bernhard Schlink   Lun 22 Aoû 2011 - 12:12

Citation :
Je l'ai lu aussi il y a pas mal de temps mais je n'ai pas vu le film et je ne crois pas que je le regarderai parce qu'il fait parti de ces livres que j'ai "ressenti" et je ne vois pas comment on peut retranscrire cette histoire sans enlever l'âme du livre.

==> Je n'ai pas (encore?) lu le livre, mais par contre j'ai vu le film, et effectivement j'ai trouvé ça assez moyen. J'ai trouvé le sujet très intéressant mais réellement traité par dessus la jambe. Même si le résultat est regardable, il en ressort un film correct sans plus, sur un sujet grandiose.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Der Vorleser (Le liseur)- Bernhard Schlink   

Revenir en haut Aller en bas
 
Der Vorleser (Le liseur)- Bernhard Schlink
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: 20ème-
Sauter vers: