AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pascal Quignard- Tous les matins du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JFK
Président du monde
Président du monde
avatar

Nombre de messages : 1429
Age : 32
Localisation : Vétroz, Valais, Suisse
Date d'inscription : 20/12/2004

MessageSujet: Pascal Quignard- Tous les matins du monde   Sam 22 Oct 2005 - 15:48

Ce petit livre, écrit en 1991 par Pascal Quignard raconte l'histoire de Marin Marais, musicien et compositeur sous Louis XIV.

Jeune musicien opportuniste, il devient l'élève de Sainte-Colombe, meilleur joueuer de viole de l'époque, vivant reclus chez lui avec ses 2 filles.

A noter que ce livre a été adapté au cinéma avec Alain Corneau, avec le fils à Depardieu dans le rôle de Marin Marais.

C'est un livre qui parle de la musique (après l'art avec le Déserteur de Giono), Quignard qui jadis aimait beaucoup la musique est désabusé et on ressent bien sa nostalige dans le livre. De plus son style dénudé est fort agréable.

J'avais justement dû faire le résumé de ce livre pour la classe quand on préparait la matu (d'ailleurs bizarre que je n'en ai pas parlé avant). VOici donc une brève présentation du livre (mais attention SPOILER dans le résumé).

Pascal Quignard

Né en 1948, suite à plusieurs périodes d’autisme, il se décide à écrire et essaie plusieurs instruments comme le piano et le violoncelle. Après une formation en philo, il s’en détache et se lance dans l’écriture de romans et essais tout en étant dans le comité de lecture chez Gallimard (il occupe plusieurs poste jusqu’en 1994). Suite à une maladie en 1997, il change de style en tentant de donner des « pensées plus émouvantes ». vainqueur du Goncourt 2002 pour le 1e volet de sa trilogie Les ombres errantes.

Tous les matins du monde

Écrit en 1991 et immédiatement adapté au cinéma par Alain Corneau, avec Depardieu père et fils dans le rôle de Jean Marais (la bande originale est un « best-sellers » à l’époque)

Résumé

Depuis la mort de sa femme, Sainte Colombe s'est réfugié dans la musique. Maître incontesté de la viole, il hait les honneurs et la cour. Marin Marais, son contraire, devient son disciple (et en profite pour fricotter avec ses deux filles, l’une d’elle va d’ailleurs se pendre par après). Son talent est immense. Mais Sainte Colombe ne veut pas livrer les secrets de sa musique à un homme plus attiré par la gloire et les fastes de la cour que l'essence même de son art. (Ste Colombe vit également d’étranges apparitions avec sa défunte femme et à la fin, il accepte de dévoiler ses compositions à MM) Mais pour plus de précisions, faut lire le livre.


Ste Colombe : démodé, taciturne, il a du mal à communiquer avec les autres personnages; son seul moyen d'expression est la musique grand dégoût du monde, de Paris et de la Cour. Il est à un âge où le caractère, la personnalité ne changent plus. Il aime à rester seul dans sa baraque consrtuite dans un vieux mûrier où il joue en secret des morceaux de sa composition. Il est sentimental car il reste fidèle à l'amour de sa femme qui est morte et lui apparaît de temps à autre
Marin Marais : en pleine évolution: un peu timide au début, ambitieux et voit dans la musique un moyen de changer de classe sociale, veut vivre dans le monde privilégié des Grands et avoir de la notoriété, devient l'élève du maître à l'âge de 17 ans, courtise les filles de celui-ci: c'est un arriviste.

Madeleine et Toinette : caractère différent, Toinette est jalouse de sa soeur parce qu'elle est la cadette. Hélène reste célibataire et finit par se pendre

Thèmes : L'amour de la musique. Tous les personnages ont un rapport avec elle: le professeur et compositeur Sainte-Colombe qui a amélioré la viole, Marin Marais, futur ordinaire de la Chambre du Roi, les deux filles qui donnent des concerts avec leur père, le luthier et les représentants du Roi. Le but principal de Sainte-Colombe est de se perfectionner; il joue pour lui seul et en aucun cas pour se produire sur scène ou devant un public, son amour pour la musique est désintéressé et total. M.Marais voit plutôt dans la viole un moyen de réussite sociale.

Style : Vocabulaire simple, phrases et descriptions courtes

« Chez Quignard, le maître ne renvoie pas l'élève par jalousie de virtuose; il le chasse parce que Marais, aussi habile qu'il puisse être - et parce qu'il n'est que suprêmement habile - ne sera jamais un musicien : il est trop porté du côté de la vie, de la compagnie des femmes, des honneurs et des places, de la parfaite copie technique, pour ne pas ignorer définitivement le caractère mystique de la création, la solitude essentielle qui ne se rompt que par le dialogue avec l'invisible, cette corde supplémentaire qui n'est pas un artifice pour virtuose mais un moyen de plonger plus avant, plus bas encore dans le chant profond de la misère d'exister ». (tiré d'un site internet, mais je sais plus lequel).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dalton.ch
 
Pascal Quignard- Tous les matins du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TOUS LES MATINS DU MONDE de Pascal Quignard
» [Quignard, Pascal] Tous les matins du monde
» LES DESARÇONNES de Pascal Quignard
» A tous les ponts du monde
» Semaine 1 : chapitre 1 à chapitre 7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: 20ème-
Sauter vers: