AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les hauts de Hurle-Vent - Emily Brontë

Aller en bas 
AuteurMessage
shenzy
Princesse aux petits pois.
Princesse aux petits pois.
avatar

Nombre de messages : 3741
Age : 28
Localisation : somewhere over the rainbow...
Date d'inscription : 04/11/2004

MessageSujet: Les hauts de Hurle-Vent - Emily Brontë   Mer 2 Nov 2005 - 12:18

Les hauts de Hurle-Vent - Emily Brontë



Résumé:

L'histoire commence en 1801 en Angleterre à Thrushcross Grange. Mr. Lockwood vient alors à Hurlevent car il va devenir le nouveau locataire de Mr. Heathcliff, dont il ne sait absolument rien. Il décide d'aller à Hurlevent, une magnifique propriété, pour le rencontrer. Mr. Heathcliff l'accueille avec une froideur extrême. Lockwood remarque qu'à l'intérieur de la maison, près de la cheminée, se tient une jeune femme absolument superbe. Elle était élancée, paraissait à peine sortir de l'adolescence, avait de belles boucles dorées et était admirablement bien faite. Il ne sait pas qui elle est. Il remarque aussi qu'il y a un garçon, Hareton. Heatcliff lui raconte qu'il est le neveu de la jeune femme qu'il a vu tout à l'heure.
Lorsqu'il rentre chez lui, il demande à Mrs.Dean, sa bonne, de lui conter toute l'histoire de cette étrange famille… Elle lui raconte qu'il y a plusieurs années de cela, elle travaillait pour la famille Earnshaw. Un jour, Mr.Earnshaw part en voyage pour très longtemps. A son retour, il ramène avec lui un jeune bohémien dont personne ne connaît les origines. Pourtant, il aimera Heathcliff comme son propre fils. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff va préparer une vengeance diabolique. Il va s'approprier la fortune de la famille et réduire les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu'au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et frustre : le fils d' Heathcliff.

Biographie

. Emily Brontë, née en 1818, est la fille du révérend Patrick Brontë. Comme ses sœurs, elle manifeste très tôt un goût prononcé pour l’écriture, s’associant avec la plus jeune, Anne, pour créer le royaume imaginaire de Gondal. Plus qu’aucune autre de ses sœurs, Emily est passionnément attachée à la demeure familiale de Haworth et à la lande qui l’entoure : c’est là que, comme les héros de son unique roman, elle passe de longues heures dans une nature sauvage. À dix-sept ans, elle accompagne Charlotte à Roe Head School. Mais supportant très mal l’exil, elle revient vite au presbytère.
Une autre tentative de séjour à Law Hill School lui permet de découvrir l’histoire vécue de Sam Stead, jeune orphelin, qui lui inspirera celle du héros des Hauts de Hurlevent, 1847. À Law Hill, Emily écrit des poèmes pour oublier un environnement qui lui pèse. Elle passe ensuite quatre ans à Haworth avant de suivre Charlotte à Bruxelles. Après la mort de leur tante, elle revient définitivement à Haworth. En 1845, Charlotte découvre le manuscrit de ses poèmes et arrache à Emily son consentement pour leur publication. En 1848, soit un an après la publication de son roman, Emily Brontë meurt, après avoir refusé toute assistance médicale.

Mon petit point de vue

Pour moi ce roman avec "autant en emporte le vent" et belle du seigneur" sont mes romans cultes .J’ai du les lire je ne sais combien de fois et régulièrement.
Pour Hurle-Vent l’histoire est étourdissante, beaucoup parle d’une merveilleuse histoire d’amour, mais ce n’est pas du tout ce que j’en retire.
J’ai plus été touché par le coté noir, étouffant genre huit clos sur cette lande balayée par les vents où on se perd la nuit venue en croisant des fantômes.
Le plus beau personnage reste Heathcliff dans son coté pervers, diabolique mais tout de même touchant dans son amour pour Cathy. Cet acharnement à ruiner la famille Lindon et Earnshaw les uns après les autres dans des plans les plus cyniques, son mariage avec Isabelle et les tortures qu’il lui inflige, cette cruauté envers son propre fils, enfin c’est un personnage que j’adore.
Cathy, très forte, capricieuse et cruelle aussi.
Par contre j’ai eu beaucoup de mal a ressentir la passion entre ces deux qui portant reste l’âme du livre, tant leur relation est basée sur la souffrance. Peut être j’aurai aimé qu’elle mette plus l’accent sur les errances d’Heathcliff tourmenté par le fantôme de Cathy, qu’il appelle nuit après nuit, idem pour Cathy mais l’effleurement marche quand même.
La scène du cimetière ou Heathcliff demande aux fossoyeurs d’enlever le coté du cercueil de Cathy afin qu’ils puissent se retrouver quand il sera enterré à ses coté est glauque mais géniale !


Le livre est raconté par Mrs Dean qui elle aussi est un personnage trouble et je me disais qu’en fait tout ce qui était arrivé était un peu de sa faute, car elle outrepasse son role tout au long du livre en cachant beaucoup de choses comme pour Catherine et Edgar.

Enfin tout les personnages sont beaux, autant les forts comme Heathcliff, Cathy, Catherine que les faibles comme Lindon, Edgar, Isabelle…

J’arrête parce que je pourrait en parler pendant 3 pages tellement j’aime ce livre…

_________________
"Après avoir étudié la condition des femmes dans tous les temps et dans tous les pays, je suis arrivé à la conclusion qu'au lieu de leur dire bonjour, on devrait leur dire pardon"

Alfred de Vigny
Revenir en haut Aller en bas
Ysarkä
Stagiaire en bibliothèque
Stagiaire en bibliothèque
avatar

Nombre de messages : 54
Localisation : La Plume...
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Jane Eyre - Charlotte Brontë   Mer 2 Nov 2005 - 13:31

Quand j'avais 12 ans je crois, j'ai lu Jane Eyre de Charlotte Brontë (sa soeur donc). J'avais été réellement captivée par ce livre. C'est d'ailleurs pour cela que j'ai lu Les Hauts de Hurle-Vent plus tard. Et je n'ai pas été déçue. En fait, j'ai même préféré cette lecture. Cela fait peut-être un peu ridicule ou pompeux de qualifier ce livre de beauté sauvage, mais c'est comme ça que je le vois.

Citation :
Pour Hurle-Vent l’histoire est étourdissante, beaucoup parle d’une merveilleuse histoire d’amour, mais ce n’est pas du tout ce que j’en retire.
J’ai plus été touché par le coté noir, étouffant genre huit clos sur cette lande balayée par les vents et ou on se perd la nuit venue.
C'est vrai qu'il n'y a rien de "merveilleux" dans cet amour. Au contraire, Cathy et Heathcliff apparaissent comme des être passionnés et intenses, mais également sombres et cruels.

Citation :
Le plus beau personnage reste Heathcliff dans son coté pervers, diabolique mais tout de même touchant dans son amour pour Cathy. Cet acharnement à ruiner la famille Lindon et Earnshaw les uns après les autres dans des plans les plus cyniques, son mariage avec Isabelle et les tortures qu’il lui inflige, cette cruauté envers son propre fils, enfin c’est un personnage que j’adore.
Cathy, très forte, capricieuse et cruelle aussi.
Je dirais presque que c'est Cathy la plus cruelle. On a l'impression qu'elle se joue des sentiments de Heathcliff. C'est en partie par sa faute si Heathcliff devient cet être pervers par suite.


Autrement, j'ai trouvé un lien qui parle des Hauts de Hurle-Vent bien mieux que ce que je pourrais faire. http://www.biblisem.net/etudes/danibron.htm C'est assez intéressant je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bibliothécaire
Bibliothécaire
avatar

Nombre de messages : 147
Localisation : quelque part ou je ne me touve jamais...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Les hauts de Hurle-Vent - Emily Brontë   Lun 7 Nov 2005 - 15:22

Ce livre m'a réellement choqué, pas das l'écriture mais dans les personnages, je me suis demandé après avoir lu une biographie d'Emily Brontë, comment une jeune fille qui a l'air dénudée de mauvais sentiments, de haine et de jalousie ai pu autant être inspirée.
Elle a réussi en partant de quasiment rien à créer des personnages emplis de haine, perfides, soumis ou/et bourreaux, changeant au quart de vent....
cruauté, vices, amour impossible, trahison, "tous" les sentiments les plus exécrables de la "Création" sont réunit dans ces 500 supers sensibles et amères pages..........

WAHOOOO
Revenir en haut Aller en bas
Ojascoj
desperate housewife
desperate housewife
avatar

Nombre de messages : 2271
Age : 43
Localisation : dans la petite enfance
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Re: Les hauts de Hurle-Vent - Emily Brontë   Lun 7 Nov 2005 - 16:06

Je crois que la passion de Cathy et Heathcliff ne pouvait être que destructrice et cruelle. Je crois que c'est le propre des passions.
Le flot des sentiments est trop fort et la convoitise de l'être aimé trop obsessionnelle pour pouvoir aboutir sur du beau et du bon.

J'ai lu les Hauts de Hurlevent très jeune et je pense que c'était trop jeune. Mais pourtant, ce livre m'avait tenu les tripes.
La force des sentiments, des caractères m'avait laissé en grande tourmente !

Pour moi aussi, ce livre est un monument de la littérature anglaise.
Revenir en haut Aller en bas
Linda
Big Admin absolue
Big Admin absolue
avatar

Nombre de messages : 1988
Age : 38
Localisation : Champigny sur Marne
Date d'inscription : 31/10/2004

MessageSujet: Re: Les hauts de Hurle-Vent - Emily Brontë   Jeu 10 Nov 2005 - 16:25

Merci de t’être chargé de la présentation de ce livre shenzy ! Moi une relecture se serait imposé pour le faire…je l’avais lu car il était au programme d’anglais pour le bac et comme pour tout ceux qui ont laissé leurs commentaires ici il m’a aussi pas mal marquée.

Je me demandais pourquoi il m’avait autant marquée, peut-être parce que cette histoire d’amour fait partie, comme pour Roméo et Juliette ou Tristan et Iseult à une autre époque, de celles qui possèdent tous ces ingrédients qui les rendent à la fois unique et universelle (je ne suis pas sûre d’être claire lol). Mais en lisant shen’, je pense que c’est surtout pour la même raison qu’elle :

Citation :
Pour Hurle-Vent l’histoire est étourdissante, beaucoup parle d’une merveilleuse histoire d’amour, mais ce n’est pas du tout ce que j’en retire.
J’ai plus été touché par le coté noir, étouffant genre huit clos sur cette lande balayée par les vents où on se perd la nuit venue en croisant des fantômes.
-------
Citation :
je me suis demandé après avoir lu une biographie d'Emily Brontë, comment une jeune fille qui a l'air dénudée de mauvais sentiments, de haine et de jalousie ai pu autant être inspirée.
C’est ça tout le génie d’Emily Bontë ! Je crois que l’éditeur ne croyait pas qu’une femme ait pu décrire de tels sentiments, mais bon vu comment on voyait les femmes à l’époque…enfin je m’égare !

Et puis je dis tout pareil qu’Ojascoj ! Je sais c’est pas très constructif mais bon…j’avais pas envie de paraphraser non plus…
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bibliothécaire
Bibliothécaire
avatar

Nombre de messages : 147
Localisation : quelque part ou je ne me touve jamais...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Les hauts de Hurle-Vent - Emily Brontë   Lun 14 Nov 2005 - 12:25

Non non, tu ne t'égares pas, ce débat aurait je pense une bonne place sur ce forum (pas sur ce poste):
la place des femmes écrivains au fil des siècles....
vague mais intéressant sujet...
Je me suis renseignée ce week end, et en lisant la préface, j'ai vu qu'Emily s'était inspirée des déboires de son frère et de sa vie miséreuse.
Voilà pour la petite information.
Revenir en haut Aller en bas
lotis
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 41
Date d'inscription : 06/03/2005

MessageSujet: Re: Les hauts de Hurle-Vent - Emily Brontë   Mar 15 Nov 2005 - 0:13

Citation :
J’ai plus été touché par le coté noir, étouffant genre huit clos sur cette lande balayée par les vents où on se perd la nuit venue en croisant des fantômes.
C'est aussi ce qui m'a le plus touchée; la lande arride et perverse qui correspond tellement aux sentiments passionnels exacerbés de Catherine et Heathcliff, et qui laisse croire que rien de bon ne peut sortir de cet endroit, ni de cette passion. J'ai adoré ce récit qui descend loin dans les tripes des héros et qui montre à quel point on peut tout détruire dans la passion. Tout comme Ysarkä, c'est Catherine qui ma'semblée la plus noire, la plus cruelle dans sa façon de "jouer" avec les autres.
Revenir en haut Aller en bas
shenzy
Princesse aux petits pois.
Princesse aux petits pois.
avatar

Nombre de messages : 3741
Age : 28
Localisation : somewhere over the rainbow...
Date d'inscription : 04/11/2004

MessageSujet: Re: Les hauts de Hurle-Vent - Emily Brontë   Mar 15 Nov 2005 - 1:36

C'est vrai que Cathy est assez horrible avec Heathcliff et une scène qui m'a étonné c’est la scène ou elle tombe malade après la dispute entre son mari et Heathcliff qui la mènera à la mort. Au début j’ai eu l’impression d’une petite fille capricieuse qui dit s’étonne que personne ne s’intéresse à son caprice puis au fil des pages et abandon de la vie est d’autant plus troublant.
En fait depuis le début du livre elle rejette Heatcliff, est cruelle avec lui et s’étonne de ce qu’il peut faire après (même si c’est quand même sordide).
Idem pour son attitude envers son mari, envers Helen (ou elle est franchement ignoble dans ses paroles par moment) .

_________________
"Après avoir étudié la condition des femmes dans tous les temps et dans tous les pays, je suis arrivé à la conclusion qu'au lieu de leur dire bonjour, on devrait leur dire pardon"

Alfred de Vigny
Revenir en haut Aller en bas
Logan
Bibliothécaire
Bibliothécaire
avatar

Nombre de messages : 147
Localisation : quelque part ou je ne me touve jamais...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Les hauts de Hurle-Vent - Emily Brontë   Mar 15 Nov 2005 - 10:07

Je pense que c'est justement ce côté cruel, qui fait tout son charme.
Emily Brontë n'avait sans doute aucune envie de créer une "héroine" niaise et sans force de caractère, alors, elle nous a donné: ça: la cathy que l'on connait, la peste née, qui fait tourner en bourrique celui qui l'aime pour ensuite l'épouser mais en réalité, le laisser choir!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les hauts de Hurle-Vent - Emily Brontë   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les hauts de Hurle-Vent - Emily Brontë
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES HAUTS DE HURLE-VENT d'Emilie Bronte
» Les Hauts de Hurle-Vent - Emily Brontë
» [Bronte, Emily] Les Hauts de Hurle-Vent
» Les Hauts de Hurlevent [Emily Brontë ]
» Cahiers de poèmes, Emily Brontë

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: 18-19ème-
Sauter vers: