AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un peu de neige dans la mer - Jacques Grieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mu
Sorcière des haies
Sorcière des haies
avatar

Nombre de messages : 3593
Age : 30
Localisation : Le pays où l'ADSL n'existera jamais
Date d'inscription : 19/11/2004

MessageSujet: Un peu de neige dans la mer - Jacques Grieu   Mer 3 Oct 2007 - 22:55

Biographie de l'auteur

Jacques Grieu, né en 1930 dans le Calvados, ingénieur de formation et descendant d'une famille de marins de la " grande pêche " est un passionné de voile et de ski, sports qu'il a pratiqués au plus haut niveau.Il partage son temps entre Le Havre, Vannes et... huit petits-enfants à qui il communique aussi son goût pour le golf, la peinture et l'écriture.
Il a déjà publié chez Sutton « Brouillard en Baie de Seine », roman policier sorti en 2003, « le Havre de A à Z » et « Vannes de A à Z », abécédaires sentimentaux sortis respectivement en 2005 et 2006.
Primé pour différentes nouvelles ( prix des Baronnies, prix de la ville de Nyons, prix de Fontaine-la-Joûte.



Quatrième de couverture

Une magnifique histoire d'amour de l'adolescence à l'âge adulte : l'amour que portent deux hommes à une jeune femme, la sœur de l'un deux, et à un "bateau" fil conducteur de ce roman où l'auteur nous entraîne à un rythme enchanteur entre les mille voies d'eau du Golfe du Morbihan et les neiges apaisantes de la vallée de Chamonix. La fin tragique de l'un des protagonistes bouleversera l'existence, les sentiments, la vie du " baron ", ce personnage troublant, brillant, énigmatique dont on ne pénétrera l'intime secret qu'à l'instant dramatique où ce dernier l'aura décidé.

Hymne à l'adolescence, à la nature, à l'amitié et à l'amour, ce parcours initiatique est bercé par la " petite mer " du Golfe du Morbihan peu éloignée de la mythique forêt de Brocéliande et par la poudreuse des pistes savoyardes. Il reste ce voilier restauré et gréé avec amour par des adolescents qui ont ainsi découvert les joies de la navigation et la beauté d'une nature encore sauvage.

La mer, la montagne, la vie sont belles à la condition de libérer son cœur pour l'ouvrir à la spontanéité des sentiments ; elles baignent le lecteur dans une atmosphère poétique au parfum envoûtant. Les vrais marins comme les vrais montagnards, ceux qui sont plus soucieux de découvertes que d'exploits, tous les gens de cœur avides de partager la profondeur d'une communion intime entre l'homme et la nature y puiseront une vérité rêvée ou espérée. Et tous refermeront avec nostalgie ce roman jailli de la plume d'un poète de la vie.


Je voudrais d’abord m’excuser pour cette argumentation désordonnée. J’ai beaucoup de mal à organiser mes idées.
J’ai pour habitude de lire vite et ce pour la grande majorité des ouvrages mais ce livre fait partie de ceux qu’on lit doucement, en savourant chaque mot, chaque pensée. Jacques Gieu au travers de sa plume, nous offre un grand moment d’émotion tant dans les relations interpersonnelles qu’il s’agisse d’amour ou d’amitié que dans sa façon de parler avec force et passion de son amour pour la mer (plus précisément, celle du Golfe du Morbihan) ou de ce qui a eu le plus d’écho en moi, de la montagne.
L’écriture n’est cependant pas vraiment fluide mais elle est riche et c’est très bien écrit. Il m’a fallu à plusieurs reprises relire une phrase ou chercher la signification de quelques mots (trop recherchés à mon goût).
J’ai bien apprécié aussi le découpage du livre même s’il n’y a rien d’original en soit. Il est jalonné par les chapitres-étapes de son voyage d’une journée. Le narrateur subit la monotonie de la longue route qui le mènera de Vannes à Chamonix pour rejoindre Le Baron. Ses pensées s’égarent, dictées par des coïncidences qui lui feront revenir en mémoire les moments importants de son adolescence en compagnie de l’énigmatique Baron et de leur forte et sincère amitié.

Tout est quasiment dit dans le quatrième de couverture mais je voudrais rajouter que ce roman me fait penser au Grand Meaulnes (le narrateur l’évoque d’ailleurs vers la fin de l’histoire) par la pureté de l’idéal féminin, la soif d’absolu et l’identification plus ou moins consciente à une personnalité charismatique.

Le seul bémol que je mettrais, concerne le personnage du Baron. Tout attendrissant qu’il est tout au long du roman, il est malgré tout, trop parfait, trop beau, trop intelligent, trop courtois qu’il a fini par m’agacer.
Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu de neige dans la mer - Jacques Grieu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NEIGE DANS LES YVELINES
» il n'y a plus de neige dans les vosges
» Jacques Grieu
» Un âne dans la neige
» Y as pas que dans le Nord qu il y a de la neige

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Des Lecteurs :: Forum Livre :: Littérature générale (classification par époques) :: Littérature contemporaine-
Sauter vers: